Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 19
13381 membres inscrits

Montréal: 14 juin 23:14:50
Paris: 15 juin 05:14:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: Chevalier Inconnu Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 11 jan 2014 à 13:56
Modifié:  11 jan 2014 à 14:28 par Bombadil
Citer     Aller en bas de page

Une histoire se termine
Dans le jour qui décline
Un amour tellement fragile
Disparu en un battement de cil
Une terreur indicible
Une romance impossible
Soudain une vie s’éteint
Les efforts ne furent pas vains

Les ennemis se retirent
Sa fille ne pourra plus le lire
Tombé sous le ciel étoilé
Sous la belle cité écroulée
Il ferme les paupières
Sous le fracas du fer
On ne peut rien y faire
Que voulez-vous, c’est la guerre !


Des papiers éparpillés
Dispersés par le vent
Ecrits par des mains d’enfant
Ne reste plus que le sang
Chevalier d’autrefois
Tu aurais pu être Roi
Toi qui ce jour te sacrifias
Qui s’en souviendra ?
La pluie telle des larmes
Vient éteindre ta flamme
Tu aurais voulu encore voir ta famille
Dire je t’aime à ta femme et ta fille

Les guerriers sont partis
Détruisant la magie
Les terres ancestrales
Sont tombées sous le Mal
Le vent amène des cris
Au moins ils sont en vie
Et toi bel endormi
Où t’es-tu enfui ?


Tu as combattu avec honneur
C’est marqué dans ton cœur
Alors qu’enfin l’on te soulève
Tu t’évades dans tes rêves
Chez toi tu n’entreras plus
Toi chevalier, soldat inconnu
Cela fait longtemps que tu es tombé dans le gouffre
Et encore plus que tu as rendu ton dernier souffle
On t’érigea une statue
On t’appela : l’inconnu
Ta famille elle-même disparut
Mais ces gens passant dans la rue
Évitent ton regard de pierre
Car à présent sur cette terre
La guerre et tous ses blessés
Sont bien restés dans le passé
Mais quand on pense que cela peut recommencer
On prie pour être mort ou ne jamais être né

Sous le jour qui décline
Et la pluie qui t’abîme
La statue que tu es devenue s’anime
De la guerre tu n’es plus la victime
Tu marches dans les rues
Mais personne ne t’a vu
Toi soldat inconnu
Qui ne nous a jamais déçus
Tu attends encore que passe quelqu’un
À qui tu puisses enfin confier ton chagrin
Alors un enfant arrive soudain
Dans la nuit il dit : prends-moi la main !
Un enfant et une statue dans le soleil couchant
Deux êtres si différents mais pourtant,
Ensemble ils rappelleront au monde le pire
Ces erreurs du passé qu’il ne faut jamais reproduire

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
17014 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 12 jan 2014 à 10:05 Citer     Aller en bas de page

j'adore

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 12 jan 2014 à 11:17 Citer     Aller en bas de page

C'est gentil merci beaucoup !
Contente que tu aimes

Bonne soirée

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 578
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0179] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.