Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 178
Invisible : 0
Total : 179
· coldasice
13494 membres inscrits

Montréal: 23 oct 05:47:07
Paris: 23 oct 11:47:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: L'Être Incompris Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 3 jan 2014 à 19:56
Modifié:  26 août 2018 à 18:30 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page

L'Être Incompris

Un cri, un souffle,
Un esprit qui s'essouffle...

L'esprit oublie ce que le rire,
Il s'enfouit sous de faux sourires,
Car la joie, cette joie de vivre,
N'est que l'ivresse, la voix du libre,

Cependant même si l'aspect reste,
Sur chaque esprit qui porte cette veste,
De temps à autre le masque tombe,
Ne supportant de lourdes averses,

A force de lutter l'âme succombe,
Au mal que son ombre lui déverse,
Des saboteurs qui la méprisent,
De l'intérieur ils la détruisent,

Puisse-t-elle donc relativiser,
En observant nombre d'âmes blessées,
Comment se comparer aux autres,
Quand vos symptômes sont différents,

Vous pleurez donc seulement les vôtres,
Car le fautif est transparent,
Puis que dire de cette cicatrice,
Si ce n'est que l'abstrait cache la plaie,

Prenez donc l'âme pour une actrice,
Sans tourner la lame dans l'appelée,
Car si l'âme souffre le corps aussi,
C'est tout l'être qui est incompris.

 
Krikyl


LA CHIMÈRE AUTHENTIQUE !!!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1345 commentaires
Membre depuis
2 juillet 2009
Dernière connexion
21 décembre 2020
  Publié: 3 jan 2014 à 20:22 Citer     Aller en bas de page

Super bien expliqué
J'aime bien ton texte, c'est tellement vrai

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 3 jan 2014 à 20:46 Citer     Aller en bas de page

Merci

 
NoRa CherrAt
Impossible d'afficher l'image
Il y a toujours de la folie dans l'amour, mais il y a toujours de la raison dans la folie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
294 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2012
Dernière connexion
25 janvier 2020
  Publié: 4 jan 2014 à 06:58 Citer     Aller en bas de page

C'est vrai, bien dit. J'ai beaucoup aimé ce que tu as écrit
Nora cherrat

  Je pourrais dire qu'avoir le vertige, c'est être ivre de sa propre faiblesse. On a conscience de sa faiblesse et on ne veut pas lui résister mais s'y abandonner. On se saoule de sa propre faiblesse. On veut être plus faible encore, on veut s'écrouler en pleine rue aux yeux de tous, on veut être à terre, encore plus bas que terre.
Lize
Impossible d'afficher l'image
Et si ma forteresse un beau jour se fissure, puissé-je m'enivrer de la beauté du monde.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
219 commentaires
Membre depuis
5 juin 2012
Dernière connexion
7 juillet 2017
  Publié: 4 jan 2014 à 11:25 Citer     Aller en bas de page

Très beau, très vrai, j'ai bien aimé.

  Anciennement June Punker.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
17149 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 4 jan 2014 à 12:25 Citer     Aller en bas de page

j'aime *
un texte réaliste

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 4 jan 2014 à 12:47 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous

 
quemoi


avoir un cœur d'amour c'est donner, donner et encore donner sans jamais s arreter, a en être épuisé
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
23 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2013
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 14 jan 2014 à 05:42 Citer     Aller en bas de page


bonjour,

Que dire de plus, j'aime beaucoup aussi, car cela parle du réel dans un bel écrit.

amitié sincére.

pascal.

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 14 jan 2014 à 16:36 Citer     Aller en bas de page

Merci, c'est tout a fait l'effet escompté.

Amicalement,
La Brune Colombe

 
Bernylys


"L'écriture déploie ses ailes là où l'âme prend son envol" Bernadette Edelweiss
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
4357 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 5 mars 2014 à 12:42 Citer     Aller en bas de page

Qui n'a jamais eu le sentiment d'être incompris...? Bel écrit. Merci.

Bonne soirée.
Bernylys

  Mes deux recueils : "Aux tréfonds de mon âme" et "Sérénade à la vie" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 9 mars 2014 à 21:09 Citer     Aller en bas de page

C'est une chose commune a tous un chacun et pourtant marqué d'un ressenti différent de celui de son voisin. Merci à toi.

La Brune Colombe

 
HH


Pour ceux qui se battent, la vie à une saveur que ceux qui se protègent ne gouterons jamais...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
902 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2009
Dernière connexion
26 juillet
  Publié: 19 mars 2014 à 07:46 Citer     Aller en bas de page

Car si l'âme souffre le corps aussi,
C'est tout l'être qui est incompris.


Vu comme cela, j'approuve.
Joli texte que je n'avais pas vu passé dans cette multitude d’écrits.

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 16 avr 2014 à 19:59 Citer     Aller en bas de page

Merci a toi. Je dois dire que l'on passe a côté de beaucoup de beau poème vu la déferlante chaque jour.

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 5 nov 2014 à 18:30 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci Lilania,

Je suis émue que mon texte t'ai touché, parce qu'il s'agit de mon premier texte partagé, où j'ai déversé le noir de mon être, sur LPDP. c'est donc un texte qui me tient particulièrement a coeur, alors vraiment merci.

Sincèrement,
La Brune Colombe

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 15 févr 2015 à 17:24 Citer     Aller en bas de page

Merci chère poétesse de ressentir mes mots comme je les ai pensé...


Sincèrement,
La Brune Colombe

 
marcolev
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
88 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2014
Dernière connexion
18 décembre 2017
  Publié: 17 févr 2015 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Merci de ce beau partage que j'ai aimé lire.
Amicalement, M

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 17 févr 2015 à 16:24 Citer     Aller en bas de page

Merci cher poète de tes mots


Amitiés,
La Brune Colombe

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 9 avr 2015 à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Je voudrais qu’elle s'en aille, je le voudrais vraiment....

Sincères et amicaux remerciements,
La Brune Colombe

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 24 mai 2015 à 21:01 Citer     Aller en bas de page

Effectivement

Merci d'être venu me lire.

Sincèrement,
LBC

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 20 juil 2015 à 01:40
Modifié:  20 juil 2015 à 01:41 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page

Il est vrai Gavroche, parfois Il le faut vraiment.

Merci pour ta venue ici également


La Brune Colombe

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1781 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 21 juil 2015 à 16:39 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir
J'ai choisi ce texte car apparemment il vous tient à cœur !

La souffrance ne se partage pas et c'est ce qui rend encore plus douloureux
Vous faites une analyse juste de ce que l'on peut ressentir et du fait qu'à ce moment là peu nous importe les autres !

"Comment se comparer aux autres,
Quand vos symptômes sont différents,

Vous pleurez donc seulement les vôtres,
Car le fautif est transparent,
Puis que dire de cette cicatrice,
Si ce n'est que l'abstrait cache la plaie,"

Un texte qui me touche....

Bien à vous

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3675
Réponses: 34
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Avant que ne se ferme le livre... (Autres)
Auteur : pyc
Mon âme saigne dans le vide (Tristes)
Auteur : actuaire

 

 
Cette page a été générée en [0,0362] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.