Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 355
Invisible : 0
Total : 355
13185 membres inscrits

Montréal: 29 nov 19:11:31
Paris: 30 nov 01:11:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Vivre de joie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 7 nov 2013 à 10:29
Modifié:  8 nov 2013 à 23:46 par Jean-Claude Glissant
Citer     Aller en bas de page

J'espère garder ma joie de vivre
lorsque je tomberai plus bas que terre.
Ne pas être comme ceux, qui une fois ivres
maudissent la planète toute entière.

Ne croyez surtout pas que je me livre.
Mais lorsque l'on me mettra à terre
si de liberté, la vie me prive
que je sois aussi heureux qu'hier.

Je ne veux pas que sur moi, on écrive
quand me seront portés des coups à terre
par ceux qui ont tant de peine à vivre
et finissent par avoir un cœur de pierre.

Que m'accompagne vers la lumière
cette belle énergie qui délivre.
Lorsque je serai six pieds sous terre
j'espère bien garder ma joie de vivre.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 9 nov 2013 à 15:00 Citer     Aller en bas de page

Merci hubix, de ton passage sous ses lignes. Tu résumes assez bien une partie de la pensée du poème. L'autre étant qu'il ne faut pas se laisser abattre. Ni par un moral à zéro, ni par une impossibilité de choisir ou de se mouvoir, ni par la violence, quelle qu'elle soit, du monde et enfin, ni se laisser abattre par l'idée de " sa propre perte ". Là où est, aussi, la bêtise humaine ; c'est qu'on ne nous simplifie pas la vie. Je pense qu'on pourrait dire pas mal de chose sur le sujet. Sinon, essayons d'être un peu plus ouvert à la joie, de vivre. A bientôt, Hubix.

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23741 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 9 nov 2013 à 15:43 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

Une très belle poésie ou la sagesse est encrée à merveille

Une lecture que j'apprécie beaucoup
Toutes mes amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 11 nov 2013 à 03:03 Citer     Aller en bas de page

Merci Kiwi de ton passage sous ce poème. Dans le dernier vers que tu reprends, il y a aussi cette idée que ce n'est peut-être pas la fin. À plus tard !

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 12 nov 2013 à 11:58 Citer     Aller en bas de page

Bien que je crois en quelque chose, ici je faisais de " l'esprit ".

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 12 nov 2013 à 16:39
Modifié:  12 nov 2013 à 16:40 par ballandine
Citer     Aller en bas de page



J'aime ! J'aime ! J'aime !

Tonus et allegresse quelque soit le chemin...pour que la fin soit en vrai temps serein...

J'adhère 100 %



des

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 15 nov 2013 à 16:24 Citer     Aller en bas de page

Merci, Ballandine, pour ce passage sous ce poème. A très bientôt.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 15 nov 2013 à 16:27 Citer     Aller en bas de page

James, j'allais t'oublier. Merci de ta visite. Et toutes mes amitiés. A bientôt !

 
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 26 nov 2013 à 15:24 Citer     Aller en bas de page

Je partage ton optimisme Jean-claude
Je ne sais plus qui disait que la joie de vivre était contagieuse.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16148 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 27 nov 2013 à 07:33 Citer     Aller en bas de page

sa o fè

i bo poèm tala

Tchembè

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 1er mai 2014 à 05:08 Citer     Aller en bas de page

Rousselaure, Guido, merci pour votre visite. Mes réponses sont toujours tardives. Trop occupé à vous lire. Et plus ces temps ci, je suis un peu ailleurs. À bientôt !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1353
Réponses: 10
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Le Crépuscule est à vos pieds (Poèmes par thèmes)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline

 

 
Cette page a été générée en [0,0236] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.