Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 50
Invisible : 0
Total : 53
· Matavie · ***Béné***
Équipe de gestion
· Bestiole
13387 membres inscrits

Montréal: 24 jan 15:27:39
Paris: 24 jan 21:27:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La vagabonde Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
404 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
15 décembre 2021
  Publié: 11 oct 2013 à 17:52
Modifié:  25 oct 2014 à 15:36 par Ella Meliar
Citer     Aller en bas de page

La vagabonde

L’avez-vous vue, la vagabonde
Passer dans la rue comme une ombre?
Elle se cachait sous son manteau,
Drôle de fantôme ou drôle d’oiseau…

Personne ne sait où elle allait,
D’ailleurs tout le monde s’en foutait,
D’ailleurs personne n’a jamais su
D’où la vagabonde était v’nue...

La vagabonde,
Toute seule au monde...

Elle est passée au coin là-bas,
Trimbalant sa drôle d’aura,
Mélange de grâce et de frisson,
Titubante entre les piétons.

Elle marmonnait de drôles de mots,
Même que certains c’étaient des gros,
Même que certains ils aimaient pas
que la vagabonde, elle soit là…

La vagabonde,
Complètement ronde...

Tignasse brune, ou est-elle blonde?
Tantôt aurore, tantôt pénombre.
Comme tous les chats sont gris la nuit,
La vagabonde, elle l’est aussi.

Et sous ses frusques de misère,
Est-elle une fée ou une sorcière?
a-t-elle, comme on le prétend,
Tout perdu dans un accident?

Elles vagabondent,
Nos peurs profondes.

Et puis un jour elle est partie.
On a r’trouvé son manteau gris
Roulé en boule devant une porte.
La vagabonde était-elle morte?

Afin de lever le mystère
On a donc interrogé Pierre
Qui vivait dans cette maison,
Eh ben, Pierre, c’était son garçon…

Ah, quelle nouvelle pour les commères!
La vagabonde, c’était sa mère!
Pourquoi donc son unique enfant
N’avait rien fait pour sa maman...

On accabla le pauv’garçon,
On le traita de tous les noms,
La vagabonde étant partie,
Le nouveau démon, c’était lui…

Alors il a déménagé,
A leurs questions les a laissé.
Et les braves villageois, depuis,
Ne savent plus, dirent du mal, de qui...

L’ennui inonde
Les tout p’tits mondes.
On t’aimait bien,
La vagabonde.











  Hélène
Mithridate
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
27 mars 2011
Dernière connexion
20 décembre 2020
  Publié: 11 oct 2013 à 21:22 Citer     Aller en bas de page

A chanter!
Merci!

  Le Roi du Pont.
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
531 poèmes Liste
10741 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 12 oct 2013 à 00:52 Citer     Aller en bas de page

Ha la puissance du quant-dira-t'on ! Les commères ne sont pas éphémères et les cafés du commerce abondent. Un poème qui le des-cris, en même temps nul colère dans ce texte. Avec une pointe d'humour, ce qui ne gâche rien. Bravo !
Catherine

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
17284 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 12 oct 2013 à 11:30 Citer     Aller en bas de page

des vers avec une belle musicalité
la vagabonde existe partout et dans tout les villages , elle fait face à la médiocrité et la bêtise humaine

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4030 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 15 oct 2013 à 03:09 Citer     Aller en bas de page

"Elles vagabondent,
Nos peurs profondes."
Et comme chantait Brassens "Mais les braves gens n'aiment pas que l'on suive une autre route qu'eux.."

De tels villages ne manquent pas, même et surtout dans les grandes villes..
J'aime ..





  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
404 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
15 décembre 2021
  Publié: 15 oct 2013 à 05:25 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour vos gentils commentaires

  Hélène
Harley Queen

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
64 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2019
Dernière connexion
31 août 2020
  Publié: 4 févr 2019 à 14:44 Citer     Aller en bas de page

L'être humain et ses morales , ses démons, ses différences..

joliment tourné pour une image ravagée

 
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
404 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
15 décembre 2021
  Publié: 13 mai 2020 à 05:21 Citer     Aller en bas de page

Merci Mam'zelle

  Hélène
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4636 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
12 janvier
  Publié: 15 mai 2020 à 08:52
Modifié:  15 mai 2020 à 08:53 par Anna Couleur
Citer     Aller en bas de page

Il a chanté dans ma tête ce texte...

J'ai repensé à "la mère 36 chapeaux" de mon village d'enfance, elle avait des tas de vestes sur la tête...
La légende disait qu'elle avait perdu la tête depuis la mort de son enfant... Et nous, les enfants, avions très peur de cette dame...


J'ai beaucoup aimé !

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 906
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0292] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.