Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 49
Invisible : 0
Total : 52
· ***Béné*** · Matavie
Équipe de gestion
· Bestiole
13387 membres inscrits

Montréal: 24 jan 15:24:29
Paris: 24 jan 21:24:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le virage. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 16 févr 2013 à 07:45 Citer     Aller en bas de page

Le virage.






Sur cette route en campagne, de nuit,
Pas de souvenir d’astres éclairés.
C’est le mois de juin, mais à minuit
Il fait froid, il y a de la buée.
Sur l’herbe la rosée est là,
A l’arrière l’odeur y est, mais bien…
Le régime du moteur est bas,
De toute façon pour s’amuser, aucun lien.
La route est serpentueuse
De cette manière je l’appelle,
Celle qui se rend malencontreuse.
Dans le tournant, on glisse sur la planète,
C’est ainsi que tout commence,
Mais pour l’un, cette dernière s’arrête.
Et lui qu’est-ce qu’il en pense ?
Le trou noir se stoppe sur le flanc.
Au réveil, le macadam fait mal
Et la vue est rouge sang.
Jamais l’horreur ne restera banale.
Le mot ambiance reste lointain.
Le dernier fût extirpé d’en dessous.
Mais… Il en manque un.
Angoisse lorsque retrouvé sur un caillou,
Aucun mouvement ne fit.
Le petit coma empêcha de continuer,
Quand le son des lumières bleues retentit,
Dans la panique, puis finir par s’embourber
Dans le brouillard de l’inconscience.
C’est fini la vie que l’on mord,
Quand l’incapacité proclamée de la science
Annonce la faucheuse, madame la Mort.
Voici donc cette fameuse fin
Et aussi ce malheureux début
Car les deux ne formèrent plus qu’un,
Et plus jamais ne sera ce qu’il fût.
Cela commença comme ceci.
Au revoir, tout le monde était là
Lorsque messe fût dite, il retentit…
Dans mon cœur sonne le glas,
Dans mon cœur sonne le glas.



  Ludothum.
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 16 févr 2013 à 08:09 Citer     Aller en bas de page


Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Ishtar Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
15104 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 16 févr 2013 à 08:11 Citer     Aller en bas de page

Un poème d'une très grande intensité.
J'en suis touchée.

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
531 poèmes Liste
10741 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 16 févr 2013 à 08:31 Citer     Aller en bas de page

Tu décris là avec force une vision trop vue au détour de nos déplacements.
Catherine

 
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 16 févr 2013 à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Marcel42, Laversill, Catherine, Domy,
Vraiment honoré que vous ayez pris le temps de mettre des commentaires qui me touchent....
L'oubli n'est qu'un mot que l'on trouve dans le dictionnaire, mais l'on comprend que la vie est sacrée lorsque la douleur se transforme en souvenir.
Amicalement,
Ludo.

  Ludothum.
Maman Luciole


Tout but est un leurre, seul le voyage est véritable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1603 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2012
Dernière connexion
19 octobre 2021
  Publié: 19 févr 2013 à 05:24
Modifié:  19 févr 2013 à 05:24 par Maman Luciole
Citer     Aller en bas de page

Des mots très durs, bien choisis et nécessaires pour montrer l'horreur.
"Jamais l’horreur ne restera banale"...
On pense toujours que cela n'arrive qu'aux autres... et pourtant.
Un texte très fort Ludo...
Amitiés.
La Marmotte

 
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 20 févr 2013 à 16:19 Citer     Aller en bas de page

La Marmotte, ton mot me fait du bien et je te remercie de suivre mes textes, ainsi que ceux qui le font régulièrement, car vous ne vous imaginez pas ce que cela représente pour moi...
The Hacker, un virage qui se traduit par un tournant dans une vie, un jeu de mots bien triste, mais que je ne peux m'empêcher d'emprunter... Merci pour ce commentaire qui me touche réellement...
Amicalement et sincèrement,
Ludo...

  Ludothum.
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 28 févr 2013 à 13:04 Citer     Aller en bas de page

Il y a une citation qui me vient à l'esprit (j'avoue que j'ai dû la relire pour la retranscrire), c'est celle de Bob Marley, qui dit:
" Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option. "
Je suis debout, après une grande réflexion sur la vie, mais je pense fortement à ton ami qui doit avoir un grand courage...
Merci pour ton passage sur ce texte, cela me touche...
Amicalement,
Ludo.

  Ludothum.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1694
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0262] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.