Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 18
Invisible : 1
Total : 22
· mido ben · JYL · Dukes
13225 membres inscrits

Montréal: 29 jan 10:43:06
Paris: 29 jan 16:43:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Tu as pris mes yeux en otage...( Sonnet ) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
501 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
29 juin 2022
  Publié: 20 déc 2012 à 10:16
Modifié:  6 jan 2013 à 14:08 par Rimevasion
Citer vertical_align_bottom

"Livides, l'oeil éteint, de noirs cheveux chargés"
Les orientales .Victor Hugo


Géolier de mon coeur

Exilée à ton bonheur

Ce jour tu avais pris mes yeux en otage...



Le ciel était d'or, la mer d'un bleu transparent,
J'ai croisé ton regard, il était si brumeux,
Et mon âme a eu peur, j'ai senti tout le feu,
Quand j'ai vu tes yeux, ils n'étaient plus de diamant.


Ils reflétaient l'abîme noir et les enfers,
Pourtant mes prunelles n'espéraient qu'un aveu ;
Toujours être Celle qui te rendrait heureux,
Et vivre aux réalités de nos prières.


Mais ce jour-là, tu n'as pas effleuré ma main !
Et tes pupilles n'ont pas su voir mon chagrin !
Tu paraissais si loin, fermé, comme en cage !


Ton coeur à double tour, j'avais perdu la clef !
Ce regard puissant restera toujours gravé !
Tu avais pris mes yeux d'airain en otage !

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1056 poèmes Liste
17043 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 21 déc 2012 à 06:04 Citer vertical_align_bottom

tout ce que tu as su capter d'un regard dur, et cette personne qui n'a pas saisi la portée de ta peine...un poème qui se comprend bien, qui a des images très évocatrices...on en est triste pour toi, à espérer que cette clé perdue, tu aies pu la retrouver pour le bonheur légitime auquel tu as droit...même si avoir la clé ne dispense pas que l'être en face accepte que tu accèdes à son coeur pour l'utiliser, et malheureusement, c'est souvent la que les choses se compliquent, j'en sais quelque chose...
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
501 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
29 juin 2022
  Publié: 21 déc 2012 à 12:40 Citer vertical_align_bottom

Pyc............................ quel bonheur de lire encore tes mots et de voir que tu me comprends ; je suis triste que tu le ressente de ton coeur.. triste au revoir que nos coeurs ... quand les âmes se séparent
"même si avoir la clé ne dispense pas que l'être en face accepte que tu accèdes à son coeur pour l'utiliser"
et oui malheureusement la clé n'était sûrement pas la bonne ou alors le verrou était définitivement clôt
merci à très vite de lire ta plume aussi

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Black Daemon


Le seul vrai Mal est de connaître le Bien et de l'ignorer
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
642 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2013
Dernière connexion
23 janvier 2014
  Publié: 12 jan 2013 à 13:08 Citer vertical_align_bottom

il est le regard d'un homme qui quand il croisait mon regard se mettait à brûler d'une étincelle de malice et de moquerie jusqu’à ce que je comprenne qu'elle ne faisait que masquer un désir inavouable ainsi qu'une immense tristesse, mais le temps que je m'en rende compte son regard était devenu comme celui que tu décrit, mais aujourd'hui je n'ai même plus la chance de croiser ce regard que me faisait chavirer car il m'évite, alors sache que je comprend ce que tu ressens.

  Prends une feuille de papier, froisses-la, défroisses-la et essayes de l’aplanir. Y arrives-tu? A méditer.
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
501 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
29 juin 2022
  Publié: 14 jan 2013 à 08:08 Citer vertical_align_bottom

heureuse de te voir en passage sur mes vers ... le regard est le miroir de l'âme il revele beaucoup et blesse aussi ... dans ses yeux tellement sombre que l'amour n'etait plus là ! desole que tu es vécu ca aussi
rimeva

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
romain candis


Ferme tes yeux, imagine. Si tu ne peux voir l'espoir invente le
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
16 septembre 2012
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 21 jan 2013 à 17:24 Citer vertical_align_bottom

Très joli texte même s'il n'est que souffrance. J'arrive à me reconnaître dans ce regard malheureusement, et croiser le regard de l'être aimé dans ces moments et quelque chose de tellement difficile

 
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
501 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
29 juin 2022
  Publié: 23 jan 2013 à 11:27 Citer vertical_align_bottom

merci pour ton commentaire d autant que tu le comprend et l a vécu peut être de l autre cote du regard mais en effet tu as su trouver en ce texte beaucoup de souffrance c'est vrai de l incompréhension aussi , de la tristesse et même aussi de la peur ...ce regard ce jour là je m'en souviens encore sombre et dur si froid ...
merci . rimeva

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1111
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0221] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.