Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 41
Invisible : 0
Total : 44
· zouzou31 · Audrey Deroze · ode3117
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 03:47:57
Paris: 6 oct 09:47:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: L'ange et L'archange... vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
501 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 30 nov 2012 à 11:05
Modifié:  6 jan 2013 à 14:12 par Rimevasion
Citer vertical_align_bottom

"Cris de l'enfer ! voix qui hurle et qui pleure ! "
Les orientales .Victor Hugo



L'ange et L'archange




Au cœur de l'alcôve, c'est la pénombre,
tout est noir ici-bas, dans le secret des ombres,
le spectre pâle de mes souvenirs passés,
me poursuit à perdre haleine sans s'arrêter,
tandis que sans cesse se correspondent,
d'un côté mes anges, de l'autre mes démons cachés.


L'un et l'autre se répondent.


L'ange : C'est Cupidon qui de son arc tendu,
avait réuni deux âmes qui s'étaient perdues,
pensant faire tant de bonheur et d'allégresse,
il veillait sur notre amour, mais pas assez peut-être,
à y croire tellement, il avoue "je suis vaincu,"
et refait l'histoire avec plus de sagesse.

L'archange : C'est Adras² qui parle à haute voix,
et qui s'écrie "supplice ce sera toi !"
"mes colères m'ont mené vers les tourments,
que dois-je faire Lucifer maintenant ?
mon âme est de tout feu sous tes doigts,
mon cœur brûle de ces tristes instants !"


L'ange : "Je voudrais en ce ciel réconforter tes jours,
déposer de mes ailes tant de plumes d'amour,
pour toi, je serai protecteur à l'infini,
pardonne-moi, si ce jour à mon rôle j'ai failli !
je m'envole de ce pas si tu veux pour toujours !
et contemplerai ton destin du haut de ce paradis."

L'archange : "Il ne comprend pas comme ma chute a fait mal !
et qu'il y a sans cesse des heures plus fatales !
je suis le même, ensemble nous ne faisons qu'un !
avec cet ange, ce tendre chérubin,
s'il tombe, je le relève quand il est pâle,
toujours près de lui, mon autre, mon séraphin."


Au cœur de la mansarde, ce sont des pleurs qui m'inondent,
ange et archange différents se confondent.
Mes yeux se ferment, las, à demi-clos,
avant de m'endormir, j'ai des sanglots à demi-mot,
tout est noir ici-bas, dans le secret des ombres,
il est temps que tout s'efface et que la nuit tombe.


² Adras : Démon passé maître dans l'art d'envenimer les querelles

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Black Daemon


Le seul vrai Mal est de connaître le Bien et de l'ignorer
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
642 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2013
Dernière connexion
23 janvier 2014
  Publié: 12 jan 2013 à 13:15 Citer vertical_align_bottom

Superbe poème ce qui est ironique alors qu'il est triste

  Prends une feuille de papier, froisses-la, défroisses-la et essayes de l’aplanir. Y arrives-tu? A méditer.
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
501 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 14 jan 2013 à 08:11 Citer vertical_align_bottom

encore merci !! et qu'il soit dans ta liste ... trés honorée

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 862
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0194] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.