Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 47
Invisible : 0
Total : 50
· Phlaics · Colin Escot · Avraham
13387 membres inscrits

Montréal: 24 jan 14:38:25
Paris: 24 jan 20:38:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La reconnaissance de la nation. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 26 déc 2012 à 12:44
Modifié:  26 déc 2012 à 16:03 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

La reconnaissance de la nation.





Voici ces quelques lignes, car j’y suis,
Aujourd’hui en première ligne de ma vie.
Les artificiers nous donnent de quoi tuer,
Certaines choses nous brouillent les idées.
Pas besoin de voir la souffrance pour boire.
Un doute plane, serait-ce alors pour ce soir?
Je n’ai jamais connu cela, je tremble sans toi.
Comment peut-on prier lorsqu’on a pas la foi?
Appliquer ce qu’ils m’ont montré pour le faire,
En suis-je capable de tirer ces balles de fer?

La guerre, jamais je n’avais vu ce que c’était
Et pourtant… "À quand le jour où j’y serais",
Ce que je me disais, auparavant, imbécile je fus…
C’est un monde de lâches quitté pour un qui tue.
La folie des hommes est concentrée ici, planquée,
Dans un recoin de l’être, toujours prête à exploser.
Parlant de ça, voici le bruit des premières bombes,
J’imagine déjà ces toutes premières vies qui tombent.
Mes camarades ont la même réaction, ils pleurent,
Moi, je le fais sans aucun bruit et ne le dis, j’ai peur.

Cela fait maintenant des heures que le grondement,
Certains l’appellent la Mort, terrifie en se rapprochant.
Mon Dieu, je me mets à te prier pour que se stoppe,
Ce que nous appelons tous maintenant ce grand flop,
Car c’est sûr, nous ne nous battrons pas pour eux,
Les politiciens véreux qui nous ont envoyés au feu.
Dans notre colère, nous oublions vite que tout en face
Des hommes en pleine rage contre nous sont en place.
Les idées se remettent droites, mais bien trop tard.
La vie s’est épargnée de nous montrer ses yeux ce soir.

Ces lignes si vous les avez lues, même si je n’y suis plus,
C’est parce que quelqu’un maintenant sait ce qu’il en fût.
Le passé, jamais ne l’oublier, car il peut nous apprendre
Dans le futur que certains peuvent bien se faire pendre.
Personne ne doit obliger, par intérêt, d’autres à mourir.
Moi, à mes dépens, j’ai connu ce qu’il y avait de pire.
Je pense au mensonge, il est ce qu’il y a de plus malsain.
Je n’ai connu mes propres enfants, moi, le fantassin
Qui, croyant à ce qu’on lui avait dit jusqu’à présent,
Pleura de voir tant il lui resta une goutte de sang.

  Ludothum.
Ishtar Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
15104 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 26 déc 2012 à 16:54 Citer     Aller en bas de page

Un sujet marquant, un choix grave, une écriture prenante. J'ai été saisie de la première à la dernière ligne et je me suis surprise à relire ce poème comme pour mieux en saisir la portée.
J'ai aimé le style et l'écriture.

Merci pour ce moment.

 
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 26 déc 2012 à 18:04 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à vous deux et merci de vous être arrêté sur ce texte.
Je suis touché par vos commentaires qui me montrent que ce sujet ne peut laisser impassible.
Je l'ai écrit à la mémoire d'un grand-père que je n'ai pas connu, ses enfants n'ont même pas un souvenir de lui, juste une ou deux photos, ils n'ont même pas la joie d'avoir partagé un tendre moment avec lui.
Personne n'a à subir ce genre de torture qui touche également les générations suivantes, juste pour assouvir les idées d'une poignée d'hommes, leurs intérêts ou, parfois même, leur haine personnel. Ces derniers mentent à ceux qu'ils dirigent en usant de bon nombre de chemins vicieux, simplement parce qu'ils se sentent au-dessus de leurs semblables en oubliant tout le reste...
La vie peut être belle à condition qu'on lui laisse le droit de s'accomplir.
Amicalement,
Ludo.

  Ludothum.
Sybilla
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15027 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 janvier
  Publié: 27 déc 2012 à 17:24 Citer     Aller en bas de page

La tragédie de la guerre et le nombre de personnes qui disparaissent pour la patrie, c'est affligeant et d'une infinie tristesse!!! Et ce d'autant plus quand les défunts n'ont pas fait le choix de participer à cette guerre mais l'ont subie pour des raisons obscures de pouvoir politique ou autres....
Un poème qui m'a bouleversé par son authenticité!


Amicalement
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 29 déc 2012 à 06:40 Citer     Aller en bas de page

Touché par vos commentaires très vrais, mais est-ce vraiment un sujet actuel ou bien un sujet vieux comme le monde?...
Amicalement,
Ludo.

  Ludothum.
Maman Luciole


Tout but est un leurre, seul le voyage est véritable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1603 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2012
Dernière connexion
19 octobre 2021
  Publié: 29 déc 2012 à 11:57 Citer     Aller en bas de page

Un très très bel hommage à ces milliers d'hommes tombés juste par la bêtise d'une poignée d'autres...
Ceux qui envoient au front sont souvent assis dans des fauteuils douillets et confortables, loin des cris, des obus et des larmes.
Je suis comme Laversill, j'ai été happée par ce poème de la première ligne, jusqu'au dernier mot...
Je reviendrai ici, encore, pour m'imprégner à nouveau.
Merci à toi d'avoir choisi ce sujet.
Amitiés.
La Marmotte

 
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 30 déc 2012 à 13:57 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi La Marmotte pour ton commentaire constructif, ton intérêt pour ce texte me touche...
L'intérêt que vous avez tous eu à la lecture de ce poème me dit que le monde n'est regorgé pas seulement de sauvages, mais aussi de personnes qui aiment la vie...
Je suis heureux que mon texte plaise, je ne pensais pas avoir de si beaux commentaires...
Passez tous une bonne fin d'année qui laissera à présager 2013 telle qu'une année bienfaitrice...
Amicalement,
Ludo.

  Ludothum.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1383
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0249] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.