Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 24
Invisible : 1
Total : 26
· Vieille Cabane
13217 membres inscrits

Montréal: 2 déc 14:42:14
Paris: 2 déc 20:42:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Trois jours que le maquis ! (sonnet) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 27 mai 2012 à 13:32
Modifié:  13 jan 2013 à 10:42 par lastexit
Citer vertical_align_bottom






          Par son faîte s’embrase un grand pin, candélabre ;
            Crépitent ses pignons en gerbes d’étincelles.
              Trois jours que le maquis ! le feu paraît repu
              Mais poursuit sans répit, sans repos, son repas :

              La terre bout, le sang se caille et ma chair brûle !
              Sur un tronc d’olibastre un pipit se dépite, ¹
            Car sous l’âtre linceul hérissé de bouts noirs,
          Le brasier, au hasard, se déplace, invisible.

          L’orage en est jaloux, qui volute et s’agace,
            Tonne, roule et gronde, enfin s’abat, sagace.
              Puis de cendre et de suie, les eaux fortes peinturent

              Sur la terre sanguine un lavis de boue noire…
             Un beau jour une vrille, au soir un pampre vert :
          On sait que vigne, et c’est heureux, jamais ne brûle.


                                             *


          Per la cima un pinhièr s’abrasa coma palha :
            Petéjon sos pinhòls en gròs flòcs de petilhs.
              Tres jorns que lo maquís ! lo fuòc sembla sadol
              Mès perseguís sens paus, sens repaus, son repais.

              Tèrra bolís, la sanc se calha e ma carn : crema !
              Sus un tronc d’olivastre un pipit se despita
            Que sot l’encre linçòl eiriçat de bots negres,
          Lo fuòc, de tust en bust, s’enança a l’amagat.

          L’auratge n’ei gelós, tornabola e s’agaça,
            Trona, rotla e rondina, a fin s’abat, savi.
              E de bistre e de cendre, aigas fòrtas pintórlan

              Sus la tèrra sanguina un pastís d’encra negra…
            Puòis un jorn ’na vedilha, al ser un pampre verd :
          Savèm que vinha, es fortuna, brutla pas gaire.





Sonnet en vers blancs

In « les solitudes sonores »
in « Fragments sauvés des ruines de mon esprit »

Eric Paul Andrieu
Montpellier, 2012



© ® L’auteur
________________________________________________________________________

¹ - olivastre (prononcé olibastre) :  nom languedocien de l’olivier sauvage.  - pipit :
  passereau de la même famille que la bergeronnette.

Nota : En langue d’oc,  « v » se prononce non pas « b »,  comme en français,  mais
est un son qui voisine ce « b ». La jonction des lèvres ne se fait pas à la hauteur du
« b » français mais en retrait, à la même hauteur que le « v ».

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 27 mai 2012 à 15:28 Citer vertical_align_bottom

Un joli sonnet brulant !

Amicalement !

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
4060 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
24 février
  Publié: 29 mai 2012 à 03:42 Citer vertical_align_bottom

Ton écriture, toujours..
De belles images à la fois terribles et fascinantes...
Brûle Provence... brûle...
Bises.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19522 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 29 mai 2012 à 14:12 Citer vertical_align_bottom

Pour avoir connu les feux de forêts en corse... un sonnet réussi et fort réaliste
Jolis jeux de couleurs, bien pensé

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 29 mai 2012 à 18:17
Modifié:  1er juin 2012 à 18:58 par lastexit
Citer vertical_align_bottom


Clovis ! Sidonie ! Bestiole !

     

Oui ! Chaud, terrible et fascinant...

Je n'ai encore jamais pensé à peindre un incendie,
sinon celui d'un soleil couchant, mai j'y pense...

le Rouge et le Noir ~ la Vie et la Conscience...



BiZz, éric




  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15625 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 17 juin 2012 à 09:13 Citer vertical_align_bottom

un sonnet avec des sensations brûlantes et dévastatrices...

beau travail littéraire...

Alex

 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 24 juin 2012 à 10:45 Citer vertical_align_bottom


Merci, Alexandra !


Il faut trente ans pour qu'un coin de garrigue se régénère après un incendie.

Aujourd'hui, , en Languedoc, avec le piétinement d'un tourisme soi-disant vert, avec l'abandon du maintien des garrigues en espaces ouverts, avec la construction à outrance sans aucune obligation d'intégration au paysage, c'est la garrigue elle-même qui est en voie de disparition avérée : Triste constat !

A pleurer aussi, une politique de replantement axée, depuis cinquante ans, sur des essences étrangères pyrophytes comme ces pins pignons américains, bardés de chenilles processionnaires, qui ne laissent rien pousser à leur pied et qui prolifèrent avec, justement, les incendies.

Inique, la loi qui contraint l'heureux possesseur d'un bout de garrigue à éradiquer le romarin, la bruyère et le chêne kermès (lo garrigòl), d'abattre un arbre sur deux quand ils sont à moins de cinq mètres l'un de l'autre...



BiZ, éric


  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
4363 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 14 juil 2012 à 15:51 Citer vertical_align_bottom

Quel subtilité dans les sonorités... un travail époustouflant !
Chapeau !

Bon w.e.

  Ma dernière parution "Confidences d'un piano" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 16 juil 2012 à 14:04 Citer vertical_align_bottom


! Nadèta ! Lipe !



Merci à tous les deux.

Ce fut un intense travail, non seulement sur le son mais aussi sur le souffle.



BiZ, éric



  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1056 poèmes Liste
17043 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 17 juil 2012 à 09:14 Citer vertical_align_bottom

j'avais assisté un jour à un incendie de pinède près de Montpellier, j'en étais suffisamment loin pour ne rien avoir à craindre....alors que j'observais, une voiture s'est arrêtée et j'ai vu deux personnes en sortir me demandant si je savais si les pompiers étaient sur place. leur ton m'a déstabilisé, et j'ai réalisé ce jour la l'attachement des gens à leur terre, et leur angoisse quand elle brûle...c'est une image qui me revient parfois, pas les flammes, pas les canadairs, mais ces gens catastrophés, et surtout sincères !
un sonnet qui me parle, même si je ne suis pas du sud !
amicalement.
pyc.

 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 20 juil 2012 à 15:56
Modifié:  20 juil 2012 à 18:30 par lastexit
Citer vertical_align_bottom


Merci, pyc !



« Sièn pro desbrancat, desbrandat com'aquò ! » *

Ici, en Languedoc, ce sont trois à quatre mille hectares, parfois plus, qui, chaque année, partent en fumée sous des mains criminelles...

Ce n'est malheureusement pas le seul fléau, quand on sait, quand on voit à quelle vitesse, depuis dix à vingt ans, disparaissent less espèces endémiques, flore et faune, de notre région...

Les moineaux, dans notre bonne vieille ville de Mounpêiê (Montpellier), deviennent rares... On y compte, par contre, un nombre toujours croissant de gabians (mouettes et goélands) tant cette ville, dans son expansion, devient un tas d'ordures...

Je suis montpelliérain, natif, et suis arrivé, chose que je n'aurai jamais cru, à écoeurement de cette ville où nous ne sommes plus, aujourd'hui, que trois pourcents de la population !



Amitiés, éric


« Nous sommes assez ébranchés, ébranlés comme ça ! »

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
702 poèmes Liste
28473 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 16 juin 2018 à 12:04 Citer vertical_align_bottom

Peindre un incendie, les couleurs seraient somptueuses, mais je pense aux villages dévastés, aux hommes qui risquent leur vie et aux animaux qui vont brûler dans la fournaise.
Je pense à la Corse qui en souffre souvent de ces incendies parfois criminels.
Bises amicales ODE 31 - 17
Un beau poème

  OM
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 5 juil 2021 à 18:42 Citer vertical_align_bottom


! Merci, ode !



Je me suis essayé à en peindre un ! Mais je n'ai pu le terminer,
ayant choisi comme sujet l'incendie de "los Alfaques", en juillet 78.
J'avais 13 ans et je me souviens toujours, avec une grande netteté,
des images diffusées au Soir 3.

Trop difficile de peindre des gens brulés debout,
ressemblant à des troncs d'arbres noircis.

J'en ai remis la peine et la peine à plus tard...



BiZ, éric


  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2301
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Tout au chaud de l’été (sonnet de langue d'oc et français) (Autres)
Auteur : lastexit
Qui Es-tu ? (Autres)
Auteur : vinicius
Et pour Toi je serai ... (Amour)
Auteur : Forgotten Angel
Au début (Autres)
Auteur : Rousselaure
Et puis s'en va (Tristes)
Auteur : Jeanne
Soleil d'hiver...( Rondel ) (Tristes)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Vingt et un ans... (Amour)
Auteur : frank .T
Amour d'automne (Autres)
Auteur : Rousselaure
L’abeille et la raison (sonnet) (Autres)
Auteur : lastexit
L'herbe folle (Autres)
Auteur : ode3117
Depression du grand arbre au millieu du jardin (Tristes)
Auteur : Mr Barnabooth
Salvador Da Bahia-fête de Jemanja (Autres)
Auteur : vinicius
Chanson d'automne... (Tristes)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Hélas tombent les jours ! (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase
Faire le ménage pour un peu de meilleur (Autres)
Auteur : Lunabelle

 

 
Cette page a été générée en [0,0689] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.