Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 10
· Jean-Claude
13346 membres inscrits

Montréal: 20 jan 23:38:36
Paris: 21 jan 05:38:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Un coeur qui Pleure Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 22 mai 2012 à 15:17
Modifié:  11 oct 2012 à 13:50 par KYRICE
Citer     Aller en bas de page

Un cœur angoissé Pleure

Cet enjôleur et ensorceleur Miroir
Interrogé, chaque jour d'un Regard
Nous a dévoilé un matin, ses Secrets
Jeune encore, on préférait Éviter
Dans "l'intimité" de le Consulter
De peur qu'il nous dévoile "Sa Vérité"
Il préférait mettre en valeur notre Apparence
Et, renvoyer notre image avec Élégance

Les décades Passant
Les années se Bousculant
Le premier cheveu blanc Apparaissant
Annonçant.... Sans Ménagement
"Les effets pervers" du Temps

Un tout petit "Rien"
Pas tout à fait Anodin
Une désespérante Déception
A fait un jour, son Apparition
"Le désir et le Plaisir de Plaire"
Qui heureusement nous Habitait
Sans préavis... Nous a Quitté

Puis un jour nos rides d'Expressions
Qui joliment, nous Flattaient
Se sont légèrement Creusées
Pour faire place, aux Désillusions

Tous nos sentiments dans notre âme Abimée
Sont-ils, eux aussi par l'âge Avancé
Réduits au pilori et au Néant
Nos délicieux plaisirs d'Aimer
Se sont-ils envolés Irrévocablement
Dans les ténèbres de l'amour Finissant

La main qui était autrefois Caressante
Pourquoi n'est-elle plus... Si Accueillante ?
Ayant l'Un et l'Autre perdus l'Appétit
La Tendresse se serait-elle Évanouie ?

Quand sur Internet des Poètes Inconnus
Surgissent dans nos vies, le soir Venu
Avec leurs mots à Eux, Parfumés
Parlant d'Amour et de Fraternité
On se met à tout oublier et à Rêver

À toutes ces Âmes dites "Âgées"
Ces doux moments Éphémères
Ne sont pas pour leur Déplaire
Quand le temps pour eux s'Accélère
Du peu d'années qu'ils leur reste à Faire

Kyrice


  jb
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
757 poèmes Liste
16121 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 22 mai 2012 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Quand sur Internet des Poètes Inconnus
Surgissent dans nos vies, le soir Venu
Avec leurs mots à Eux, Parfumés
Parlant d'Amour et de Fraternité
On se met à tout oublier et à Rêver


A toutes ces Âmes dites " Âgées "
Ces doux moments Ephémères
Ne sont pas pour leur Déplaire
Quand le temps pour eux s'Accélère
Du peu d'années qu'ils leur reste à Faire



Cher Jac ...Internet , les sites de poesie , F
Facebook et d'autres networks donnent la possibilité d'échanger connaître et faire amitiés. Ce ne sont pas seulement les âges qui en trouvent du bien ou qui en en ont besoin...
Après comme pour toutes les choses disponibles pour les gens leur utilisation est étroitement lié à la capacité de chacun de se rappeler que derrière un écran vit pas un avatar mais un être vivant avec qualités et...faiblesses.
Ravie de te lire cher ami aux cheveux un peu gris


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
*Anaïs*

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
179 commentaires
Membre depuis
1er février 2012
Dernière connexion
31 août 2014
  Publié: 23 mai 2012 à 04:23 Citer     Aller en bas de page

Ton âme est restée jeune, elle est merveilleuse et magnifique ! Ton coeur ne devrait pas pleurer mon ami

Bisous

  Anaïs
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 23 mai 2012 à 11:01
Modifié:  23 mai 2012 à 11:04 par clovis67
Citer     Aller en bas de page

La vie n'a pas d'âge.
La vraie jeunesse ne s'use pas.
On a beau l'appeler souvenir,
On a beau dire qu'elle disparaît,
On a beau dire et vouloir dire que tout s'en va,
Tout ce qui est vrai reste là.
Quand la vérité est laide, c'est une bien fâcheuse histoire,
Quand la vérité est belle, rien ne ternit son miroir.
Les gens très âgés remontent en enfance
Et leur cœur bat
Là ou il n'y a pas d'autrefois.

Jacques Prévert

amitiés

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 23 mai 2012 à 22:57
Modifié:  23 mai 2012 à 23:23 par KYRICE
Citer     Aller en bas de page

Chère amie Anaïs

Ton âme est restée jeune

J'aimerais bien te croire mais cela ne suffit pas... Ce n'est qu'une apparence trompeuse.
Je te remercie d'être venue me faire un petit coucou, et surtout, j'ai ressenti en te lisant la chaleur de tes mots si gentils.
jac


Chère Galatée

Je te remercie d'être venue consulter mon modeste récit. J'ai ressenti un plaisir très fort en te lisant. Ce que tu dis me touche particulièrement, Derrière chaque écran se trouve un être humain, un homme ou une femme, mais la différence qui existe entre-tous... C'est l'âge.
Toutes mes amitiés Lilia
jac

  jb
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 23 mai 2012 à 23:01 Citer     Aller en bas de page

Pierre, je te remercie pour ce poème de Prévert. Je ne le connaissais pas. Mais je te remercie surtout d'avoir eu la gentillesse de me l'envoyer.
Amitiés
jac

  jb
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4028 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 24 mai 2012 à 02:29 Citer     Aller en bas de page

Pourquoi poème triste ?
C'est vrai... "Le temps ne fait rien à l'affaire".. comme disait Brassens..
Mais le principal est, selon moi... de compter encore pour quelqu'un..
Et puis, tu écris rudement bien...
Amitiés.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 24 mai 2012 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir " Sidonie "

Et bien si ! Le Temps fait à l'affaire comme tu dis, et ça on y peux rien. La vieillesse entraîne malheureusement l'évanescence des sentiments, cette usure occasionnée par le temps qui passe.
Je te remercie de ton gentil compliment qui m'a fait plaisir


Toutes mes Amitiés et bonne soirée
jac

  jb
Bernylys


"L'écriture déploie ses ailes là où l'âme prend son envol" Bernadette Edelweiss
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
4357 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
30 septembre 2021
  Publié: 25 mai 2012 à 12:46 Citer     Aller en bas de page

Et bien je te félicite cher ami car je ne sais pas si tu viens de passer ce cap, pour ton âge, mais en tous cas, tu as beaucoup de chance de pouvoir encore exprimer tes sentiments par ce très joli poème, et ne sois pas triste, les souvenirs sont toujours présents et ton écriture encore très belle. Alors, je te souhaite encore de nombreux 38 ans...

Amitiés.

  Mes deux recueils : "Aux tréfonds de mon âme" et "Sérénade à la vie" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 27 mai 2012 à 14:55 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup chère Bernie


Pour tes compliments toujours chaleureux
Pour ta fidélité sous mes textes
Et aussi... Je te remercie pour tes souhaits sur mes " Nombreux 38 ans " qui me restent encore à vivre.

Amitiés

  jb
San Flyga


La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non à recevoir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
9 février 2012
Dernière connexion
9 février 2019
  Publié: 30 mai 2012 à 15:10 Citer     Aller en bas de page

Quel poème magnifique...quatre vingt trois printemps et alors? Vraiment, ce n'est qu'un chiffre...Une éternité d'été suivront encore et encore! Tes mots sont toujours aussi doux et beaux malgré ta tristesse...

Amitiés sincères,
San

 
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 31 mai 2012 à 08:39 Citer     Aller en bas de page

San

Je te remercie pour ta gentillesse. Quand tu m'écris " quel poème magnifique ", il ne faut pas exagérer. C'est tout simplement un petit récit mais sans plus, une sorte de complainte qui évoque l'avancement en âge, et parfois la tristesse qui se dégage au fur et à mesure que l'on arrive au bout du chemin.
Les mots que tu emploies sont aussi très doux... Encore Merci


Amitiés
jac

  jb
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1840
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0369] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.