Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 45
· zouzou31 · Avraham
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 02:49:25
Paris: 6 oct 08:49:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: sur le sable sillone ce souvenir... vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
501 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 3 déc 2012 à 11:56
Modifié:  6 jan 2013 à 14:18 par Rimevasion
Citer vertical_align_bottom

"Et je sais d'où je viens, si j'ignore où je vais "
Les feuilles d'autonme.Victor Hugo


S' évader au devenir...


Sur le sable sillonne ce souvenir,
dans le vent chaud d'été.
Dans la nuit noire, sans un bruit, je l'entendis partir,
et mon coeur sans peur frissonnait.


Sur la mer encore ces vagues,
et le passé revient soudain,
ce matin la lumière me nargue,
et j'aimerai chanter un autre refrain.


Le clapotis timide de l'eau,
ressemble aux larmes sur une joue,
et le phare au loin, plus haut,
sa lumière m'aveugle et tout se floue.


Sans craintes mais non sans peur,
je pris conscience de mon destin,
et les petits cailloux que j'effleure,
semblent grandir du bout de ma main.


Comme eux je dois prendre le vol,
comme l'oisillon sur un pin,
sans hantise on frôle,
depuis le début pour arriver vers la fin.


Les rivages de l' écume,
avec force s'abattent sur les rochers,
la vie n'est pas douce telle une plume,
qu'il faut sans cesse s'accrocher.


Assise prés de l'eau bleuté,
je vois soudain un papillon,
sortir de son cocon enchanté,
de milles couleurs voler vers l'horizon.


Comme la chrysalide de jour en jour s'est élevée,
comme l'éphémère de mes ailes il me faut m'envoler.

Sur le sable sillonne ce souvenir,
celui de l'enfance envolée.


Dans la nuit sans bruit je l'ai entendue partir,
peut être l'innocence et l'insouciance,
la sombre lumière vient de tressaillir,
j'espère en mon cœur une nouvelle chance.

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
501 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 10 déc 2012 à 07:53 Citer vertical_align_bottom

RUO Lu ....................: Heureuse de tes jolis mots , ils me touchent profondément .
Effectivement c'est l'histoire de l 'enfance de l'insouciance qui un jour au matin s'envole ....
Merci de ton passage .A bientôt

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 809
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0169] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.