Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 33
Invisibles : 2
Total : 38
· Avraham · Jean-Claude
Équipe de gestion
· Ashimati
13387 membres inscrits

Montréal: 24 jan 14:11:12
Paris: 24 jan 20:11:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Flash. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 27 nov 2012 à 12:32
Modifié:  28 nov 2012 à 04:55 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Flash.





Je marche dans la vallée de la mort
Et je me rends compte que je suis seul,
Je ne peux échapper à ce maudit sort,
Moi, droit et froid dans ce blanc linceul.
Je me contemple et vois ce fixe regard
Que je n'oublierai jamais de l'éternité.
J'y perçois peurs et regrets, trop tard,
Le drap couvre les yeux qu'on a fermés.
Le trou est si grand, on m'y descend
On m'y jette entier, moi, simple fou,
C'est ainsi que s'arrête mon temps,
Six pieds de terre et moi en-dessous.

Pourquoi n'ai-je jamais dévié le fil de ma vie,
En toujours défiant tout ce qu'on m'interdit...
Je n'avais jamais compris ce que tu avais dit,
Fuir n'était pas la solution d'échapper aux cris.

Je n'ai jamais connu l'homme qui m'a tué,
Lui-même ne sait pas qui je peux bien être.
Son arme, volontairement, je l'ai injectée,
Elle et toute la haine que j'ai dû y mettre.
Inutile de réfléchir dans le monde artificiel,
La vérité se déchire, je quitte ma dimension
Pour échapper à ce que je connais du réel,
Qui finit par me rattraper de toute façon.
Au-dessus de moi, tu es tombée à genoux,
Du noir en tête et des larmes dans les mains.
Le vent dans tes cheveux est devenu doux,
Tu vas pouvoir reprendre du début, enfin.

Pourquoi n'ai-je jamais dévié le fil de ma vie,
En toujours défiant tout ce qu'on m'interdit...
Je n'avais jamais compris ce que tu avais dit,
Fuir n'était pas la solution d'échapper aux cris.

  Ludothum.
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
531 poèmes Liste
10741 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 27 nov 2012 à 16:54 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Fuir est une adaptation au danger mais est rarement une solution in fine. Un jour il faut bien ouvrir les yeux ou les fermer pour les besoins de la cause de ce texte.
Catherine

 
Maman Luciole


Tout but est un leurre, seul le voyage est véritable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1603 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2012
Dernière connexion
19 octobre 2021
  Publié: 28 nov 2012 à 02:26 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ce texte pourtant très sombre.
Le constat est là, clair et net : il vaut mieux affronter plutôt que fuir...
Mais ici, il est trop tard et c'est ce côté qui le rend très triste, avec les regrets bien exprimés.
Mais bien entendu c'est une vision tout à fait personnelle.
Amitiés.
La Marmotte

 
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 1er déc 2012 à 03:21 Citer     Aller en bas de page

Merci pour vos commentaires, ils voient juste...
Et oui, fuir n'est pas une solution, affronter est plus dur mais nécessaire pour se relever. Enterrer le passé est une chose à faire pour reprendre tout à zéro, ce dernier n'est là que pour nous pousser vers l'avant.
Amitiés à tous et bonne journée,
Ludo.

  Ludothum.
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
21 mars 2021
  Publié: 6 déc 2012 à 04:46
Modifié:  6 déc 2012 à 04:47 par ballandine
Citer     Aller en bas de page





Une introspection...qui délivre des jours manqués à vivre...

.. et affronter tout simplement les bons et les mauvais côtés de la vie...


Constat et philopsophie : Beau le refrain....!

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 8 déc 2012 à 19:20 Citer     Aller en bas de page

Touché par ce commentaire, content que mon poème vous ait plu...
Cordialement,
Ludo.

  Ludothum.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 669
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0241] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.