Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 146
Invisible : 0
Total : 147
· Jean-Claude
13494 membres inscrits

Montréal: 23 oct 23:37:08
Paris: 24 oct 05:37:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes loufoques :: Plus bête tu meurs ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adn

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
55 commentaires
Membre depuis
25 octobre 2008
Dernière connexion
12 septembre 2016
  Publié: 2 nov 2009 à 03:45
Modifié:  2 nov 2009 à 03:59 par OuLiPoMad
Citer     Aller en bas de page

Jean, d'où vient ce vélo que tu montres soudain ?
Demanda Ludovic, avec un air bovin !

Hier je suis parti pour faire un pique-nique
Avec une copine . Elle est très sympathique.
Arrivés en forêt dedans une clairière
Elle jeta robe et vélo dans les bruyères
Et se couchant dans l'herbe, elle était toute nue,
Elle me dit soudain, j'en suis tombé des nues :
« Prends tout ce que tu veux! » Alors moi aussitôt
J'ai pris sa bicyclette et suis rentré au trot »

Comme tu as bien fait répondit son copain
La robe, elle, pour toi n'aurait servi à rien !!!

Adn. 31.10.2009

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6209 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 5 nov 2009 à 03:28 Citer     Aller en bas de page

M'enfin ya vraiment des mecs cons ou sont fous? et pas gentlemen pour un rond , quoique moi aussi j'aurai pris le vélo mais après avoir pris la nana avant, bon après ramener la gonzesse en vélo, non, faudrait quand même pas exagéré.
j'aime beaucoup la dérision que tu mets dans tes poèmes
amicalement
jc

 
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 9 nov 2009 à 03:38 Citer     Aller en bas de page

Elle est bonne celle-là...
Le vélo était-y assorti à la robe au moins ?

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1161
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0162] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.