Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 135
Invisible : 0
Total : 139
· Laur'Ha · Morteüs · zouzou31 · Alphonse BLAISE.
13184 membres inscrits

Montréal: 1er déc 17:02:10
Paris: 1er déc 23:02:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: les tourtereaux du pré Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
antonio35


« Quand je ferme les yeux, c’est pour mieux ouvrir les cieux. » grand corps malade
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
323 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2011
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 28 nov 2011 à 15:37
Modifié:  11 jan 2013 à 16:47 par antonio35
Citer     Aller en bas de page

Étendue au milieu des herbes odorantes,
Sous la chaude caresse du soleil brillant,
Rafraîchie par une douce brise vibrante,
Accompagnés par les oiseaux et leurs chants,

Une femme était là, allongée dans ce pré,
Admirant la forêt et le ciel bleu d'été,
Profitant de la nature et de sa beauté.
Bien plus que détendue, elle semblait apaisée.

A ses côtés, un homme au regard malheureux
L'enlaçait tendrement dans ses bras chaleureux.
D'une main fébrile, il effleura ses cheveux
Tandis que des larmes lui brûlait les yeux.

Il n'y eu aucun bruit, ils ne dirent aucun mot
Deux regards plein d'amour, deux regards si puissants
Tendrement il la reposa dans les roseaux
Et la contempla, si belle malgré le sang.

 
antonio35


« Quand je ferme les yeux, c’est pour mieux ouvrir les cieux. » grand corps malade
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
323 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2011
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 29 nov 2011 à 15:20 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup marianne et forgotten angel!

J'ai conscience que certains vers ne sonnent pas super bien car je ne pense pas du tout à la sonorité des poèmes lorsque je les écrits! Merci pour le conseil qui va sûrement m'aider pour la suite!!

Antoine

 
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 12 avr 2012 à 17:34 Citer     Aller en bas de page

Antonio

Angel était passé par là et je devine le conseil qu'il t'avait donné, ce poème est parfois d'une belle fluidité et à d'autres non , il avait raison, ta poésie est belle, avec cette amélioration elle serait superbe ....

J'aime beaucoup le fond, belle idée

Merci

Sélénaé

 
antonio35


« Quand je ferme les yeux, c’est pour mieux ouvrir les cieux. » grand corps malade
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
323 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2011
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 18 juin 2012 à 17:17 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton commentaire SélénaéLaLouveFéline !
Tes compliments me réchauffe le coeur! Je suis content que tu ai appréciée ma poésie!
En espérant que je parvienne à améliorer les problèmes de sonorité et de fluidité dans mes textes!

Antoine

 
Celle qui rêve


"Poésie, Ô danger des mots à la dérive..." Aragon
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1737 commentaires
Membre depuis
25 avril 2012
Dernière connexion
11 novembre 2017
  Publié: 30 juin 2012 à 12:38 Citer     Aller en bas de page

salut !

Je découvre ce poème et je le trouve superbe ! surtout ce passage :
"Il n'y eu aucun bruit, ils ne dirent aucun mot
Deux regards plein d'amour, deux regards si puissants"


et la chute :
"Et la contempla, si belle malgré le sang. "

de mon point de vie, il ne demande pas d'amélioration... après c'est au poète d'aviser !

  Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. (Michel Audiard)
antonio35


« Quand je ferme les yeux, c’est pour mieux ouvrir les cieux. » grand corps malade
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
323 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2011
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 15 août 2012 à 17:34 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup de ton passage Celle qui rêve
je suis heureux que tu ai appréciée ce poème
Ton commentaire me fait vraiment plaisir

Antoine

 
antonio35


« Quand je ferme les yeux, c’est pour mieux ouvrir les cieux. » grand corps malade
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
323 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2011
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 27 avr 2013 à 10:46 Citer     Aller en bas de page

Merci de ce si beau commentaire ~Marine~.
Flatté d'être dans tes favoris.
Antoine

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
17205 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 18 juin 2013 à 12:31 Citer     Aller en bas de page

ce poème est d une beauté exquise
une scène triste mais tellement douce
mes amitiés

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
antonio35


« Quand je ferme les yeux, c’est pour mieux ouvrir les cieux. » grand corps malade
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
323 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2011
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 18 juin 2013 à 17:37 Citer     Aller en bas de page

mido912
Je ne sais pas s'il est si beau que ça mais merci beaucoup!
Ça me touche énormément!

Antoine

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1348
Réponses: 8
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Si je ne te dis pas "au revoir"... (Amour)
Auteur : Celle qui rêve

 

 
Cette page a été générée en [0,0219] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.