Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 59
Invisible : 0
Total : 61
· Jean-Claude
Équipe de gestion
· Ashimati
13223 membres inscrits

Montréal: 6 déc 07:06:20
Paris: 6 déc 13:06:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: plus noir encore si c'était possible Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jake Warren


Connaître sa souffrance, funeste curiosité ...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
332 poèmes Liste
198 commentaires
Membre depuis
10 avril 2009
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 24 jan 2011 à 15:10
Modifié:  25 jan 2011 à 05:43 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Lien

Rythmique démoniaque ,
Délire paranoïaque,
Odeur de sang frais
Qui annonce déjà vos regrets

Le noir de mon cœur
A déteint sur mes vêtements
Tremblez donc de peur
Je suis encore pire qu’avant

Je suis l’avatar de vos tourments,
Le cri de la jeunesse
Qui hurle des plus violemment
Pour vous sortir de la paresse

Je suis le triste stigmate
D’un monde qui éclate
Le cri perçant du bitume
L'assassin à la plume

Je suis le tatouage de la littérature
Pas loin d’être la pire des ordures
Je suis le fléau vengeur de la lettre
Le plus maudit de tous les poètes

Je suis le prêtre de la douleur
Le poète gothique
Le monstre poétique
Le sombre Screamwritter

  Et le corbeau, immuable, est toujours installé, toujours installé sur le buste pâle de Pallas, juste au-dessus de la porte de ma chambre ; et ses yeux ont toute la semblance des yeux d’un démon qui rêve ; et la lumière de la lampe, en ruisselant sur lui, projette son ombre sur le plancher ; et mon âme, hors du cercle de cette ombre qui gît flottante sur le plancher, ne pourra plus s’élever, — jamais plus !
Peggie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
49 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
25 mars 2013
  Publié: 5 sept 2011 à 11:07 Citer     Aller en bas de page

"L'assassin à la plume" quel joli vers. J'adore ça se passe de mots.

  Memento mori
Loca Maria
Impossible d'afficher l'image
La musique est la langue des émotions
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
31 commentaires
Membre depuis
17 juin 2010
Dernière connexion
19 septembre 2016
  Publié: 7 sept 2011 à 17:06 Citer     Aller en bas de page

Génial! Magnifique!
Il y a une sorte d'énergie négative ici... Celle qui t'habite quand plus rien de bon n'est en toi J'en tremble d'excitation.
Il y a de la provocation dans ces vers.
J'aime, j'adore. C'est délicieux

  Désolée d'être aussi folle...
Maiden


Des vagues océanes et du vague à l'âme.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
28 mars 2010
Dernière connexion
10 mars 2020
  Publié: 17 févr 2012 à 17:28 Citer     Aller en bas de page

Une sensation malsaine et exaltante qui s'échappe de chaque vers, et pourtant on ne peut s'arrêter de lire.
Merci de ce partage violent et prenant

"Le plus maudit de tous les poètes"..

  Lost in Neverland
Liliepsy

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
570 commentaires
Membre depuis
17 février 2012
Dernière connexion
21 février 2018
  Publié: 14 mai 2012 à 14:53 Citer     Aller en bas de page

Tes strophes ont un rythme qui me plait particulièrement et tes mots sont particulièrement bien choisi.

Je suis le triste stigmate
D’un monde qui éclate
Le cri perçant du bitume
L'assassin à la plume

J'aime beaucoup.

Amicalement

 
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
16 avril 2020
  Publié: 4 avr 2013 à 16:31 Citer     Aller en bas de page



C'est bien sombre par ici

Heureusement que cette poésie a une belle âme

  Vers Cassés
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
17213 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 25 mai 2013 à 12:41 Citer     Aller en bas de page

très sombre mais très bien écrit
merci

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Tysha'Na

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2006
Dernière connexion
4 avril 2016
  Publié: 11 sept 2013 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

Une présentation qui claque, il faut le dire ! Et toute en modestie, aussi ! Mais la modestie n'a rien à faire en littérature !
Trève de plaisanterie, j'ai vraiment apprécié le rythme changeant de vos vers, les images qu'ils faisaient naître. Cela m'a fait penser à l'image de Lucifer, une image de la rébellion que j'apprécie tout particulièrement.

  un paradigme, c'est la même chose qu'un edengme ?
lune669


J'avance et j'écris mon histoire, mon passé pour me souvenir de ce qui m'a forgée
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
40 commentaires
Membre depuis
17 juin 2011
Dernière connexion
31 août 2016
  Publié: 7 nov 2014 à 20:34 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ce texte sombre.
Au plaisir de vous lire à nouveau!

  Il faut avancer et regarder derrière nous pour voir tout le cemin que nous avons fait.
BORZEK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
104 commentaires
Membre depuis
15 novembre 2020
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 1er déc 2020 à 07:42 Citer     Aller en bas de page

Très joli. Merci
BORZEK

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2377
Réponses: 9
Réponses uniques: 9
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Bercez-la d'illusions... (Amitié)
Auteur : Sidonie

 

 
Cette page a été générée en [0,0381] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.