Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 31
Invisible : 1
Total : 34
· Bernard · Jean-Baptiste Cilio
13376 membres inscrits

Montréal: 22 jan 11:54:12
Paris: 22 jan 17:54:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Nostalgie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1430 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 novembre 2021
  Publié: 6 déc 2010 à 07:33 Citer     Aller en bas de page

Nostalgérie


Cette nostalgie me découpe en lambeaux
Son acide perfore les plis de ma peau,
Une image, une parole déclenchent le pan
D’une histoire parsemée de cris d’enfants.

Ce récit me fige au pied d’un bateau,
Etouffé par la lourdeur d’un fardeau,
Dans le lequel pleurent colère et désespoir,
Je te quitte pays, ultime au revoir.

L’horizon terrien s’estompe en silence,
De nos regards coule en perles la sentence,
Verdict sans appel du mot liberté,
Je suis orphelin pour l’éternité.

Ce court chemin parsemé de roulis,
Où les vagues cinglent nos corps meurtris
Accentue l’écran noir de nos pensées,
Demain, nous serons des déracinés.

Cet épisode de mon carnet de vie
Est tatoué sur le lit de mon esprit,
Diffusant dans l’air vicié de mes rêves
Le parfum doux d’un soleil qui se lève.


Alweg

  alweg
Cath
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
35 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2010
Dernière connexion
25 décembre 2010
  Publié: 6 déc 2010 à 12:05 Citer     Aller en bas de page

Par tes mots, je visite ton Algérie
je comprends ta nostalgie
c'est très beau
merci

 
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1430 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 novembre 2021
  Publié: 6 déc 2010 à 12:15 Citer     Aller en bas de page

mer Cath de ce compliment, il me touche beaucoup.

Alweg

  alweg
Elisa


« Le but est le chemin lui-même. Prenez plaisir maintenant. L'éternité est ici. » Nashti
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
1872 commentaires
Membre depuis
5 avril 2010
Dernière connexion
23 mai 2021
  Publié: 6 déc 2010 à 15:20 Citer     Aller en bas de page

C'est magnifique merci du partage
Mes amitiés Elisa

  « Il ne faut pas avoir peur des vagues qui agitent votre âme. C'est ça, la vie. »
Rabab


"Si Dieu n'avait pas fait la femme, il n'aurait pas fait la fleur..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2010
Dernière connexion
3 août 2020
  Publié: 6 déc 2010 à 16:36 Citer     Aller en bas de page

Très doux...
J'aime beaucoup...

Amicalement,
Rabab

  Tout ce qui brille, offre à l'âme... Son parfum ou sa couleur... Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur... (V. Hugo)
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1430 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 novembre 2021
  Publié: 6 déc 2010 à 17:22 Citer     Aller en bas de page

Merci Elisa, merci Rabab, je suis très touché par votre soutien et remarque.

Amitiés

Alweg

  alweg
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1430 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 novembre 2021
  Publié: 8 déc 2010 à 07:32 Citer     Aller en bas de page

Merci Kiona, je te remercie pour ton passage et ta pensée.

Amitiés

Robert

  alweg
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
621 poèmes Liste
26761 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 9 déc 2010 à 14:55 Citer     Aller en bas de page

Moi , j'ai déjà la nostalgie de ma ville située à cinq cents kilomètres , alors je peux comprendre la souffrance que tu nous a si bien faite partager dans ce poème émouvant.
Il y a toujours dans l'air que l'on respire un petit parfum de chez soi qui ne veut pas partir.
Amitiés ODE 3117

  OM
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1430 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 novembre 2021
  Publié: 9 déc 2010 à 15:38
Modifié:  9 déc 2010 à 15:39 par alweg
Citer     Aller en bas de page

Merci Ode, je suis très sensible à ta réflexion. l'âge venant, j'ai ce besoin d'en parler, car il n'y aura pas de retour, malheureusement.


""...ON PEUT ARRACHER L'HOMME A SON PAYS ""

"" MAIS PAS LE PAYS, AU COEUR DE L'HOMME...""


Amitiés

Robert

  alweg
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4636 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
12 janvier
  Publié: 26 déc 2010 à 15:00 Citer     Aller en bas de page

C'est très beau Robert
Je suis moi aussi une "déracinée", mais je n'avais aucun souvenir de mon pays étant toute petite quand je l'ai quitté....
Il y a quelques années, j'y suis allée, et je ne le savais pas jusque-là, mais, en fait, je me suis rendue compte que de ne pas savoir d'où je venais me déséquilibrait...Cela m'a apaisée un peu de voir la maison où je vivais, le village où je suis née...Il y avait comme quelque chose de familier dans ce que je découvrais....

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1430 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 novembre 2021
  Publié: 26 déc 2010 à 20:59 Citer     Aller en bas de page

Merci Anna, je suis très touché par ton compliment et par ta compassion. Le déracinement est cruel, même au prix la liberté.....

Amitiés

Robert

  alweg
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1611
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0287] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.