Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 26
· Avraham · Saint-Ange · cro
Équipe de gestion
· Emme
13340 membres inscrits

Montréal: 20 jan 06:34:51
Paris: 20 jan 12:34:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le sonnet de la pause aux odeurs de bataille Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 7 nov 2011 à 09:58
Modifié:  8 nov 2011 à 13:32 par Mr Barnabooth
Citer     Aller en bas de page

Le sonnet de la pause aux odeurs de bataille



Philosophons de prose et de questions modernes,
En tissant dans l’histoire et les plaies du passé,
Et traçons le chemin de la plume à dresser,
Les deux yeux grands ouverts sur le monde et ses cernes !

Un tas de verbe rouille et s’il est trop usé,
Le mot est monotone et se lit sans son arme ;
Avons-nous trop écrit sur l’amour et sa larme
À oublier la lutte et son chemin boisé ?

J’ai le fusil en joue mais j’ai le regard morne
Sous les crins argentés d’une triste licorne,
Les sabots dans la boue d’un poème épuisé.

L’horizon s’est rosé comme un feu se délave,
Mais la couleur est folle et le mirage entrave
Le teint de la flagrance et son pigment brisé.


© Mr. B.
Novembre 2011

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Chevalier Liqueur


Je ne suis pas là pour être aimé...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2478 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2007
Dernière connexion
7 décembre 2021
  Publié: 7 nov 2011 à 11:11 Citer     Aller en bas de page



Les deux tercets sont magiques!

  N'attends pas que je sois tombé pour la France...
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 7 nov 2011 à 11:22 Citer     Aller en bas de page

Ce sonnet de batailles qui s'oppose aux poèmes d'amours si répétitifs et monotones que l'on lit trop souvent, dérouille singulièrement les vers plats.
les votre, argentés, réveillent les regards mornes et disent si bien l'amour qui peu à peu s'épuise.
Cordialement.
Marcel.

  Marcel
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15617 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 7 nov 2011 à 12:19 Citer     Aller en bas de page

"J’ai le fusil en joue mais j’ai le regard morne
Sous les crins argentés d’une triste licorne,
Les sabots dans la boue d’un poème épuisé.

L’horizon s’est rosé comme un feu se délave,
Mais la couleur est folle et le mirage entrave
Le teint de la flagrance et son pigment brisé."...

Juste

Alex

 
Aeshne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
2873 commentaires
Membre depuis
22 mars 2008
Dernière connexion
22 juillet 2021
  Publié: 7 nov 2011 à 13:22 Citer     Aller en bas de page

Pour en oublier la lutte et son chemin boisé ?
13 pieds il me semble. Suffit d'enlever le en

Joli poème, sinon ..

 
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 8 nov 2011 à 13:30 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous pour vos traces laissées sous mes mots ... cela faisait longtemps (enfin deux mois, c'est relatif) que je n'étais pas venu, et cela fait toujours plaisir de partager quelques vers et quelques heures avec vous ...

Ce travail est certes un peu trop classique mais comme toujours mon objectif, j'espère qu'il se différencie par un zeste de modernité ...

C'est vrai que les tercets de ce poème sonnent plus puissamment que les quatrains, mais les premiers vers sont présents pour poser l'édifice de la pensée qui lui a donné jour ...

Très juste Marine, et mes remerciements pour ton acuité ... D'habitude, je l'entends à l'oreille mais je dois vieillir, car le mauvais réglage de ce vers, je ne l'avais pas perçu ...

Mes amitiés et à bientôt

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 936
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0237] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.