Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 33
Invisible : 1
Total : 35
· Cyrille
13385 membres inscrits

Montréal: 24 jan 09:25:53
Paris: 24 jan 15:25:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Sur le chemin des écoliers... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15617 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 25 sept 2011 à 12:33
Modifié:  26 sept 2011 à 05:36 par Alphonse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

Texte et photo protégés par Copyright

n° 00042597



Sur le chemin des écoliers...




Sur le chemin des écoliers
S’alignent les grands marronniers
Feuilles craquant sous les souliers.



On voit danser les p’tits marrons
Sortant de leur coque - hérisson
Abandonnée sur le gazon.


Tout ronds, tout brillants et tout nus
Les voilà les joyeux pansus
Exposant leur crâne tondu.


Quand on les glisse dans la main
Pour caresser leur peau satin
C’est notre enfance qui revient.


Au fond de nos poches enfouis
Des douleurs ils sont ennemis,
C’est le proverbe qui le dit.


Sur le chemin des écoliers
Y’aura toujours des marronniers
Et des gamins en tabliers.





Alphonse BLAISE.

* Photo personnelle.

 
Bernylys


"L'écriture déploie ses ailes là où l'âme prend son envol" Bernadette Edelweiss
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
4357 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
30 septembre 2021
  Publié: 25 sept 2011 à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Ah, quel joli poème, Alex... j'aime beaucoup... c'est vrai qu'on est tous revenus un jour ou l'autre avec des marrons dans les poches...

Merci pour les souvenirs qu'ils évoquent.
Amitiés.

  Mes deux recueils : "Aux tréfonds de mon âme" et "Sérénade à la vie" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
219 poèmes Liste
4201 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
3 janvier
  Publié: 25 sept 2011 à 13:05 Citer     Aller en bas de page

adorable Chère Alex Quand j'aurais un petiot de ma fille ou de mon fils Je lui lirais ce poème merveilleux , merci pour ce partage Automnal .

t'embrasse tout plein

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 25 sept 2011 à 15:28 Citer     Aller en bas de page

Des odeurs, des images, des couleurs refont surface à la lecture de ce poème. Un beau retour en arrière sur le chemin des écoliers. Merci pour celà Alex.
Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4636 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
12 janvier
  Publié: 25 sept 2011 à 15:46 Citer     Aller en bas de page

Et ta magie a encore opéré.... Des souvenirs de marrons sur la route de l'école remontent...
Je me souviens, on faisait des tac-o-tac en les bricolant avec des ficelles.... Que de bleus on s'est fait...
Merci douce Alex pour cette délicieuse lecture...

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1047 poèmes Liste
16886 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 25 sept 2011 à 15:51 Citer     Aller en bas de page

tu sais que quand, petit, j'allais à l'école maternelle, je passais sous un marronnier tous les jours...j'en avais profité pour en ramener une fois à ma maîtresse et on en avait parlé tous ensemble en classe...anecdote que j'ai retrouvé dans mon cahier de l'époque...comme quoi, ce que tu as écris la me parle tout particulièrement ! Et dans un sens plus général, ta poésie est un immense plaisir à lire.
merci beaucoup, amie et poète.
amitiés très sincères.
pyc.

 
ecrinf
Impossible d'afficher l'image
Je me retourne encore et d'un regard d'envie Je contemple ces mots que je n'ai pas écrits
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1522 commentaires
Membre depuis
14 février 2011
Dernière connexion
10 novembre 2021
  Publié: 25 sept 2011 à 16:49 Citer     Aller en bas de page

Ce poème sent la craie et l'encre violette.
Merci pour ces souvenirs de blouses grises.

Amitiés Alex

Patrick

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16148 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
24 novembre 2021
  Publié: 26 sept 2011 à 04:32 Citer     Aller en bas de page

Il faut les ramasser et les placer sous son matelas.

des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15617 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 26 sept 2011 à 08:18 Citer     Aller en bas de page

Auteur : Bernylys :: Posté : 2011-09-25 12:43:04
Ah, quel joli poème, Alex... j'aime beaucoup... c'est vrai qu'on est tous revenus un jour ou l'autre avec des marrons dans les poches...
Merci pour les souvenirs qu'ils évoquent.
Amitiés.
Merci chère Berny pour avoir commenté et pour tes si gentils commentaires...


Auteur : ladysatin :: Posté : 2011-09-25 13:05:40
adorable Chère Alex Quand j'aurais un petiot de ma fille ou de mon fils Je lui lirais ce poème merveilleux , merci pour ce partage Automnal .
t'embrasse tout plein
Merci ma douce Agnès ...je te souhaite une ribambelle de petits gamins...


Auteur : *Marianne* :: Posté : 2011-09-25 13:07:38
Superbe poème chère Alex !
J'adore cette période de l'année, le début de l'automne, c'est magique .... et les marrons qui tombent des arbres c'est génial !
Tout cela me rappelle aussi des moments fabuleux de mon enfance !
J'ai particulièrement aimé ce passage ;

Quand on les glisse dans la main
Pour caresser leur peau satin
C’est notre enfance qui revient.

Merci à toi chère Alex pour ce merveilleux partage !
Marianne
Merci chère Marianne...c'est tout simplement mes ressentis et pour cela, c'est bonheur....


Auteur : bellenuit :: Posté : 2011-09-25 15:00:30
Les mots doux de ce poème coulent comme une enfance heureuse...
J'avais presque envie de le chanter ce texte, il sent le bonheur et j'aime
Merci pour votre belle plume qui me plait encore plus à chaque lecture
Bonne soirée
Merci chère bellenuit, alors chante, c'est merveilleux....

Auteur : Rousselaure :: Posté : 2011-09-25 15:28:16
Des odeurs, des images, des couleurs refont surface à la lecture de ce poème. Un beau retour en arrière sur le chemin des écoliers. Merci pour cela Alex.
Amitiés.
Merci chère Rousselaure, ravie d'avoir réveillé les souvenirs de ton enfance....


Alex

 
Narcissange


emia t ej tnat seniev sem snad sap semusnoc et en ut ùo ruoj nu sap tse n lI
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
2182 commentaires
Membre depuis
23 novembre 2008
Dernière connexion
18 septembre 2016
  Publié: 26 sept 2011 à 14:51 Citer     Aller en bas de page

il y a comme un parfum d'automne sur le chemin de ses écoliers jonché de marrons... on les entend presque... dans le bruissement du vent... j'adore l'automne

merci de ce très beau partage

amitiés

Ma

  ma971
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15617 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 26 sept 2011 à 15:38
Modifié:  26 sept 2011 à 15:39 par Alphonse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

Auteur : Anna :: Posté : 2011-09-25 15:46:31
Et ta magie a encore opéré.... Des souvenirs de marrons sur la route de l'école remontent...
Je me souviens, on faisait des tac-o-tac en les bricolant avec des ficelles.... Que de bleus on s'est fait...
Merci douce Alex pour cette délicieuse lecture...

Merci chère Anna, quand on est enfant tout est prétexte au jeu....



Auteur : pyc :: Posté : 2011-09-25 15:51:03
tu sais que quand, petit, j'allais à l'école maternelle, je passais sous un marronnier tous les jours...j'en avais profité pour en ramener une fois à ma maîtresse et on en avait parlé tous ensemble en classe...anecdote que j'ai retrouvé dans mon cahier de l'époque...comme quoi, ce que tu as écris la me parle tout particulièrement ! Et dans un sens plus général, ta poésie est un immense plaisir à lire.
merci beaucoup, amie et poète.
amitiés très sincères.
pyc.
Merci cher pyc, toujours fidèle et jamais avare de mots...


Auteur : ecrinf :: Posté : 2011-09-25 16:49:18
Ce poème sent la craie et l'encre violette.
Merci pour ces souvenirs de blouses grises.
Amitiés Alex
Patrick
Merci cher Patrick ...joli commentaire...

Alex








 
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 27 sept 2011 à 05:52 Citer     Aller en bas de page

Quelle grande et belle image de ce chemin des écoliers…
Je me souviens qu’on ramassait les marrons tombés et avec lesquels on réalisait des animaux à l’aide d’allumettes. Ce fut un de nos passes temps de notre enfance, un autre temps, un autre monde…

Un grand merci pour ce joli poème de ce chemin des écoliers et qui, à travers le mien se sont égarés bien des souvenirs heureux.

Bisous

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15617 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 27 sept 2011 à 08:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chris Charmeur
C'est tellement vrai ce que vous raconter là... avec mon fils, sur le chemin de l'école il y a des maronniers, et nous jouons ensemble à les faire rouler du pied, comme je le faisais dans ma jeunesse. Un beau souvenir que vous avez réalisé là.
Chris



Je crois que c'est un poéme sur un thème qui traverse le temps...

Merci cher Chris...

Alex

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15617 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 27 sept 2011 à 08:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de Guido
Il faut les ramasser et les placer sous son matelas.
des



Oui, tout à fait d'accord, cher poète, c'est ce que faisais mon papa...


Auteur : nano :: Posté : 2011-09-27 05:14:05
tout simplement pour ce très beau poème.... même si chez moi, il n'y a pas de marrons
amitiés ma douce Alex
Merci Chère nano désolée mais tu as d'autres beaux fruits dans ton pays...


Auteur : Narcissange :: Posté : 2011-09-26 14:51:18
il y a comme un parfum d'automne sur le chemin de ses écoliers jonché de marrons... on les entend presque... dans le bruissement du vent... j'adore l'automne
merci de ce très beau partage
amitiés
Merci chère Ma, alors l'automne a bien de la chance...


Alex



 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15617 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 27 sept 2011 à 08:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de clovis67
Quelle grande et belle image de ce chemin des écoliers…
Je me souviens qu’on ramassait les marrons tombés et avec lesquels on réalisait des animaux à l’aide d’allumettes. Ce fut un de nos passes temps de notre enfance, un autre temps, un autre monde…

Un grand merci pour ce joli poème de ce chemin des écoliers et qui, à travers le mien se sont égarés bien des souvenirs heureux.

Bisous

Pierre



Mon très cher Pierre, quelle horreur j'avais zappé la réponse à ce si élogieux commentaire...Ah la tête!!!!

pour me faire pardonner, je te fais plein de bisous....

Alex

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
621 poèmes Liste
26771 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 27 sept 2011 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Ah ! Chère Alex, je ne pouvais passer à côté de ce délicieux poème......
Des marrons on en faisait de grandes bagarres à la sortie de l'école, on visait aussi juste que les garçons, ( ça faisait mal )
Il m'arrive quand je vais à la montagne ariègeoise, d'en ramener et de confectionner avec des allumettes , des bonshommes....( mon père m'avait appris cela et lui, il en avait toujours un dans sa poche ( cela devait chasser les rhumatismes disait - il.
Merci Alex, c'était un merveilleux tableau d'automne.
Bises ODE 3117

  OM
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15617 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 28 sept 2011 à 08:39
Modifié:  28 sept 2011 à 08:40 par Alphonse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Ah ! Chère Alex, je ne pouvais passer à côté de ce délicieux poème......
Des marrons on en faisait de grandes bagarres à la sortie de l'école, on visait aussi juste que les garçons, ( ça faisait mal )
Il m'arrive quand je vais à la montagne ariègeoise, d'en ramener et de confectionner avec des allumettes , des bonshommes....( mon père m'avait appris cela et lui, il en avait toujours un dans sa poche ( cela devait chasser les rhumatismes disait - il.
Merci Alex, c'était un merveilleux tableau d'automne.
Bises ODE 3117



Merci ma chère Ode, je me suis fait plaisir en écrivant cette tranche d'enfance...:



Alex


 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
352 poèmes Liste
6419 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 29 sept 2011 à 11:03 Citer     Aller en bas de page

Touché au coeur: Dimanche dernier, je suis allé ramasser quelques marrons pour mettre au fond de mes poches et ainsi soigner les douleurs naissantes....
Amitiés
YD

  YD
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
321 poèmes Liste
2522 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 30 sept 2011 à 10:17 Citer     Aller en bas de page





Ces marrons hérissons qui ne vous piquent pas le coeur !
Que du bonheur !


 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15617 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 1er oct 2011 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de YD
Touché au coeur: Dimanche dernier, je suis allé ramasser quelques marrons pour mettre au fond de mes poches et ainsi soigner les douleurs naissantes....
Amitiés
YD



Alors tant mieux et que grand bien te fasse...merci pour tes mots agréables....

Alex

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15617 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 1er oct 2011 à 12:08 Citer     Aller en bas de page

Citation de SienKieWicz
Comme s'il y avait un peu de craie
Dans l'encrier...


Ma seule patrie, c'est l'enfance! Celle des maronniers.

Amicalement



Je crois que ces marrons font rêver beaucoup de monde

Merci cher Sien

Alex

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4055
Réponses: 24
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Amour d'automne (Autres)
Auteur : Rousselaure
(Amour)
Auteur :
A-t-on le temps ?! ( Bernylys & Lastexit ) (Collectifs)
Auteur : lastexit
Des fleurs à éclore (Autres)
Auteur : Lunabelle
Sans jamais rien regretter (Tristes)
Auteur : Elisa
(Autres)
Auteur :
(Autres)
Auteur :
C'est lui ou moi.... (Autres)
Auteur : Sidonie
Ma saison préférée (Amour)
Auteur : RiagalenArtem
Un chemin de forêt (Poèmes par thèmes)
Auteur : ladysatin
Le cauchemar de Van Gogh. (Autres)
Auteur : Narcissange
Ma Meilleure Amie : Cindy (Amitié)
Auteur : *Anaïs*
La fin d'un vieux cabot sur les planches . (Autres)
Auteur : ladysatin
France aux mille pétales (Autres)
Auteur : Emelle
Papier divin d'écrivain . (Autres)
Auteur : ladysatin

 

 
Cette page a été générée en [0,0509] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.