Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 41
Invisible : 0
Total : 42
· Vieille Cabane
13217 membres inscrits

Montréal: 2 déc 14:54:03
Paris: 2 déc 20:54:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Que j’aime (pièce mesurée) Final vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 17 mai 2011 à 23:07
Modifié:  28 août 2011 à 09:57 par lastexit
Citer vertical_align_bottom




   Que j’aime
                          à voir
                                            la mer

                                                                                    ne demeure
                                                       en repos
                            qui jamais
où le flot

en blan
                         ches fleurs
                                                  de sel
                                                                      se perd


................................La mer


... comme une longue
.............................. obscure .................................. sur une longue
.......................................... et triste langue .................................. obscure
................................................................................................................ et triste lande

............................................... poursuit
........................................................... sa lèche ......... et lente
....................................................................... sourde



                               Que j'aime

                                             ouïr

                                                   au soir

                                                             au mur

                                                                       le garde temps



                                                                           en repos

                                                   qui jamais                             ne demeure


                                             qui dans sa longue                      et triste langue

                                                                            obscure

                                                    poursuit                                  et lente

                                                                      sa lèche sourde



                                                                          Que j'aime

                                                                                         avoir

                                                                                                 le temps



.....Que j'aime
.....................à voir........................................ne demeure
..............................le feu..................en repos ..........
.......................................qui jamais................et triste langue
.........................................................obscure.......................poursuit
..................................qui d'une longue...............................................sa lèche
...................................................................................................................sourde et lente


.....Que j'aime
.....................à voir........................................y demeure
..............................le chat.................en repos ..........
.......................................qui toujours..............et triste langue
.........................................................obscure.......................poursuit
..................................qui de sa longue...............................................sa lèche
...................................................................................................................sourde et lente


...................................Que j'aime
...................................................à voir
............................................................ma Muse





          © ® l'auteur
_________________________________________________________________________________________

Notes : La première strophe est un hendécamètre iambique, la seconde un heptamètre et un trimètre diiambiques, ....

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 18 mai 2011 à 17:07 Citer vertical_align_bottom

Lastexit

hendécamètre iambique ou pas, j'y vois une jolie vague de mots au gout de fleur de sel ...

Sélénaé heu !! pardon Nine

 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 19 mai 2011 à 19:38 Citer vertical_align_bottom


Sélénaé !

Euh ! Pardon : Nine !

Que la prochaine vague, en ce petit poème,
te soit ravissement pour l'oeil et pour l'oreille.
Je le crois, j'en suis sûr, et ne veux en douter.

Bientôt...

BiZ, éric

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 20 mai 2011 à 08:12
Modifié:  20 mai 2011 à 08:14 par SélénaéLaLouveFéline
Citer vertical_align_bottom

Latexit

Dommage que sur ce site bien souvent les meilleurs soient exclus de lectures

Je persiste et je signe ...j'adore

Merci

Nine BiZ

PS: et merci pour le Mp très explicite

 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 20 mai 2011 à 15:07 Citer vertical_align_bottom


Sélénaé !

L'Histoire même en souffre.
Ici, sans doute, une refonte serait-elle couteuse...

Oui ! Un bon versificateur ne fait pas pour autant un bon poète
et à l'encontre du Classicisme, je n'aurait que ce mot :

« De la liberté naît la contrainte ».

Merci, Nine !

BiZ, éric

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 23 mai 2011 à 20:57 Citer vertical_align_bottom

lastexit

Citation de lasetxit
Oui ! Un bon versificateur ne fait pas pour autant un bon poète
et à l'encontre du Classicisme, je n'aurait que ce mot :

je suis d'accord avec vous, et la suite donne une belle empleur , de jeux de mots de sous entendus excellents, que de jolies vagues,

Nine BiZ

 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 2 juin 2011 à 16:00
Modifié:  11 juin 2011 à 11:57 par lastexit
Citer vertical_align_bottom


Merci, Sélénaé !

*

« Du Vous distant au Tu cordial »

Quoique méconnu et souvent mal employé, le français connaît un tutoiement de " politesse ", alors ne t'en prive pas, Nine !

BiZ, éric

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 11 juin 2011 à 23:12 Citer vertical_align_bottom

Éric
Quelle est cette langue de vague iodée sculpturale qui s'allonge et que tu aimes tutoyer, moi j'admire cette nouveauté...

Bravo et si il n'en reste qu'une .......

Nine

 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 13 juin 2011 à 12:57
Modifié:  9 nov 2011 à 10:40 par lastexit
Citer vertical_align_bottom


Sélénaé !

*
Une langue... Comment dire ?! Comment dire sans écrêter la prochaine vague...
Une part de mes racines sont aquatiques. Alors devine, devine un peu, Nine !



Je suis d’un pays plat, d’un continent liquide,
Où dans le plein été la neige ne fond pas,
Où l’eau ne mouille pas, où la montagne marche.
...


Alors devine quel est ce pays, ce continent, devine un peu
ce que sont la neige, l’eau et la montagne.


*
BiZ, éric



...« Sièi d’un plan país, d’un continent leguent, ont, pel plen estièu, la nèu deslega pas, l’aiga barlaca pas, ont la montanha camina »...
Tròbas e pròsa galbada en lenga nòstra, In « Fragments sauvés des ruines de mon esprit ». © ® L’auteur

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 13 juin 2011 à 19:52 Citer vertical_align_bottom

Eric

Facile y a qu'à lire ta fiche

Nineeeeeeeee

 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 13 juin 2011 à 20:36
Modifié:  13 juin 2011 à 20:37 par lastexit
Citer vertical_align_bottom


Sélénaé !



Hum ! Aurais-tu, par hasard, visité mon site web depuis mon profil ?
Il est très explicite quant au pays, moins quant au continent dont je parle,
et ne dis rien sur ce qu'y sont la neige, l'eau et la montagne.

Facile, dis-tu ?! Alors, dis-moi... Nine !

ReBiZ, éric

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1589
Réponses: 10
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0317] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.