Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 37
· wippi · Galatea belga · Jean-Claude
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 04:24:13
Paris: 19 oct 10:24:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Quand vient l'hiver Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
fransua


Parce que les mots sont ma passion copyright00044468
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
19 mai 2008
Dernière connexion
23 mars 2011
  Publié: 14 jan 2009 à 09:40 Citer     Aller en bas de page

Quand vient l’hiver

Quand s’installe l’hiver
Pour les mots c’est la galère
C’est un temps de disette
Les mots ont faim et froid
Les lettres n’ont plus de voix
Les rimes restent muettes.

L’hiver arrive sur mon cœur
L’encre se fige de terreur
Sur la feuille, soudain il neige
Le froid a engourdi les rimes
Les lettres frileuses dépriment
Les mots gelés sont pris au piège.

La morsure du temps est amère
Le vent creuse des congères
Sur le blanc manteau des mots
Qui soudainement se taisent
Pris par le froid de malaise
S’endort la chanson des mots

  Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne se rappellent pas comment voler !
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 14 jan 2009 à 09:54 Citer     Aller en bas de page




Vivement le printemps alors !

En attendant c'est un poème que j'aime beaucoup pour toutes ses images et son rythme, malgré le froid...

Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 14 jan 2009 à 10:43 Citer     Aller en bas de page

très joli ce poème,

pas si loufoque que ça ....

amitiés

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 14 jan 2009 à 10:59 Citer     Aller en bas de page

très bel écrit merci pour ce partage
vivement le printemps

amitiés

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Lastum


Même quand l'oiseau marche, on sent qu'il a des ailes. (Antoine-Marin Lemierre)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
24 octobre 2008
Dernière connexion
26 novembre 2011
  Publié: 14 jan 2009 à 11:40 Citer     Aller en bas de page

Très bel écrit.
Mais l'été fait bouillonner l' encre et l'appesantit d'une langueur pesante.La plume se fait lourde.
Alors que l'hiver permet d'y voir clair......je m'emballe.

Un grand bravo pour ton texte

Sur le blanc manteau des mots
Qui soudainement se taisent
Pris par le froid de malaise
S’endort la chanson des mots


J' aime.

Camille

  Non. Et non. Jamais. Libre. Oui! Toujours. Alors non d'avance. Gardez vos chaînes dorés, j'ai mes tempêtes...
Mustang (libre) Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Tais toi et danse...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
3363 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2008
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 14 jan 2009 à 11:48 Citer     Aller en bas de page

Un bien bel écrit!!!...

  Toute action entraine une réaction...
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15605 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 14 jan 2009 à 11:59 Citer     Aller en bas de page

C'est étrange ....je crois que les plumes hibernent...
beau texte.... Alex

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
6070 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 14 jan 2009 à 14:43 Citer     Aller en bas de page

Toutes les plumes n'hivernent pas.
Merci

L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
fransua


Parce que les mots sont ma passion copyright00044468
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
19 mai 2008
Dernière connexion
23 mars 2011
  Publié: 14 jan 2009 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Athenea
tu sais que le prinremps reviendra sur les mots je l'espère
merci de ta visite et de ta fidélité

Pierre
Non je ne savais pas où le mettre
Amitié

James
le printemps ?il semble si loin surtout sur mon coeur
merci

Camille
j'aime l'été paece que le soleil m'inspire mais quand le froid pénètre mon coeur alors ?

Alex
les plumes hibernent ? je ne sais mais j'aime tes passages sous mes lignes !

Kajak
Tu as raison c'est un poème qui marqué mon coeur et je savais pas où le mettre
Le principal est qu'il est été lu
Amitié

Lacase
non ta plume ne semble pas hiberner pour notre plus grand plaisir

  Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne se rappellent pas comment voler !
ovnissimo


L’amour, c'est sentir votre coeur battre dans la paume des mains divines de Dieu. Ovni
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
3135 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2008
Dernière connexion
12 février 2013
  Publié: 16 jan 2009 à 14:46 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup. Quoi que je n'aime pas le froid.









ovni

  amour et poésie malgré tout
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1040 poèmes Liste
16797 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 20 jan 2009 à 15:32 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup cette manière décalée de parler de l'hiver avec ce rapport aux mots qui est omniprésent tout en restant léger.
c'est une lecture qui fait sourire et c'est tant mieux.
amitiés les plus sincères à toi et merci pour ce poème.
pyc.

 
fransua


Parce que les mots sont ma passion copyright00044468
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
19 mai 2008
Dernière connexion
23 mars 2011
  Publié: 24 jan 2009 à 06:22 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous
Amitié et merci de votre fidélité

  Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne se rappellent pas comment voler !
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1377
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0465] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.