Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 62
Invisible : 0
Total : 65
· Vincent Mathieu · Maximus Julius · Orangina
13183 membres inscrits

Montréal: 3 déc 12:18:14
Paris: 3 déc 18:18:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Révolte Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 11 août 2009 à 10:06
Modifié:  11 août 2009 à 11:18 par Mustang (libre)
Citer     Aller en bas de page

C’était quand déjà?
Ceux qui sont partis,
Aimés ou pas,
Par nous tous qui n’avons pas compris.

En fait, on s’en fout…
Puisqu’ils sont partis,
Nous laissant au bord du trou
À chercher une raison, ahuris.

De leur brusque départ, nous n’avons rien appris,
La douleur… stop maintenant!
Pas un de plus enlevé, volé, évanoui,
Ou alors moi, avant.

Je sais, je suis mauvais,
Et alors!! Je veux le rester à jamais,
Un seul sentiment, toujours la colère,
Contre vous, contre moi, de la même manière.

Une vie sur terre,
Un trait tiré, oublié,
Pour un mieux? Ou pire ailleurs…

Je n’ai plus peur,
Vous enlevez le meilleur,
Alors aujourd’hui, j’ai réalisé.

Je resterai éternel sur cette terre,
Car je suis une erreur,
Tout comme vous l’avez décidé…

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
Catalina


"Chaque matin est un jour de moins sans lui" Mystic
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2416 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2007
Dernière connexion
5 février 2017
  Publié: 11 août 2009 à 10:17 Citer     Aller en bas de page

Fiction ou réalité... ?
Il souffle comme un vent de révolte sur ces mots.
Bisous
Cat

 
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 11 août 2009 à 10:21 Citer     Aller en bas de page

réalité malheureusement, on à beau tenter de se construire une carapace, la répétition de ces moments de séparation fini par avoir raison de toute protection, et alors la colère éclate en dernier rempart contre l'oubli...

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 11 août 2009 à 10:22 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème. Cà fait tout drôle de te lire sur des vers de colère, toi habituellement si doux. Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 11 août 2009 à 10:31 Citer     Aller en bas de page

les êtres les plus doux sont parfois des volcans en sommeil, et quand ils explosent...
mais rassures toi laurence,quelques instants de blues, quelques hurlements à la face de la mer et du vent, et hop ça repart

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 11 août 2009 à 10:48 Citer     Aller en bas de page

merci du conseil thibault, c'est justement souvent les tripes qui réagissent quand le coeur saigne, mais heureusement qu'il reprend vite le dessus et guéri peu à peu de lui même...

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
Bébinou


L'amour est le gouffre de l'ennui
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
7 juin 2009
Dernière connexion
12 décembre 2012
  Publié: 11 août 2009 à 10:59 Citer     Aller en bas de page

Beaucoup de colère qui bouillonne dans tes mots....Heureusement le temps finit par apaiser mais en attendant on rumine et on souffre.....

  Bébinou
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 11 août 2009 à 11:04 Citer     Aller en bas de page

c'est un peu vrai Isa, mais souvent dans ce cas je plaque le boulot, je file en pleine nature et j'explose une bonne fois, puis j'écris, ce qui est tout récent pour moi...

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1597 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 12 août 2009 à 05:18 Citer     Aller en bas de page

Les morsures de l'absence ont aussi éveillé la colère en moi et bien d'autres choses.
Pour vous dire que je les comprends, vos vers acides...
Ça fait du bien de poser cela sur le papier ou l'écran.

Quant à notre présence sur terre, je ne crois pas à l'erreur, simplement au hasard.

LYKAN

 
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 12 août 2009 à 07:07 Citer     Aller en bas de page

Demone, Lykan, vos deux coms se rejoignent, en fait quand je parle d'erreur, je m'adresse à dieu en quelque sorte, non pas que je sois particulièrement pratiquant, plutôt pas d'ailleurs, mais dans le sens que je ne suis pas la à tendre l'autre joue, à remercier en permanence, ni à lui en vouloir en permanence quand ça va mal, juste que s'il existe vraiment quelques explications seront nécessaires quand on se verra... ou pas...

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 12 août 2009 à 07:12 Citer     Aller en bas de page

Luciano

Je sais moi que sous cette colère, que tu exprimes très bien, il y a un gentil cœur en or, lucide et plein d'amour..

Il faut hurler sa colère de temps en temps, ça fait du bien au moral, ne rien dire c'est souvent accepter et ça c'est pas bon...

Devant la mer incontrôlable, hurlons ensemble.....(sourire)

Sélénaé amitiés

 
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 12 août 2009 à 07:21 Citer     Aller en bas de page

merci sélé pour ce gentil et touchant com...
je crois que tous les enfants de la mer se ressemblent un peu...

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 12 août 2009 à 08:47 Citer     Aller en bas de page

c'est tout à fait ça chantal, alors plutôt que de me laisser bouffer, j'évacue face aux éléments qui sont plus grands que moi et que je respecte, et qui en un certain sens m'écoutent...

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1045
Réponses: 12
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0239] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.