Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 19
Invisible : 1
Total : 21
· Xuyozi
13734 membres inscrits

Montréal: 23 juil 23:58:23
Paris: 24 juil 05:58:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Tais-toi ma conscience! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 22 juil 2009 à 13:25 Citer     Aller en bas de page

Tais- toi ma conscience ! Quand donc cesseras-tu
De piquer mon âme de ton dard si pointu ?
Tu distilles, sans frémir, ton affreux poison
Qui entache de remords ma pauvre raison.

Le verdict était tombé, irrémédiable !
Il était victorieux le cancer du diable.
Sur les bords du Styx, déjà Charon attendait
Tandis que le fil de sa vie se détendait.

Impuissante, j’assistais à ses souffrances,
Aidant les doctes carabins sans méfiance
Quand ils prodiguaient leurs soins. C’est pour son confort
Disaient-ils tout en poursuivant leurs efforts.

Et je les ai laissés la chair martyriser
Actes dégradants sur le pauvre corps usé
Qui perdait peu à peu toute sa dignité.

Tais -toi ma conscience ! Cesse de me hanter !
Je ne voulais que soulager ses souffrances.
Peux-tu un jour pardonner mon ignorance ?

 
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 22 juil 2009 à 14:45 Citer     Aller en bas de page

Un superbe poème! Un long cri déchirant.
Très émue par tes mots
Amitiés
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 22 juil 2009 à 15:25 Citer     Aller en bas de page

holà, tout un cri ce texte ci.

j'ai bien apprécié.

triste comme poème, mais bon sans rien d'alarmant non plus.

J'ai apprécié l'atmosphère.

j'ai aimé que j'ai eu l'impression que tu parlais vraiment à ta conscience.

J'ai apprécié ma lecture.

a.r.

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 22 juil 2009 à 16:23 Citer     Aller en bas de page

un très beau poéme que j'ai apprécié lire merci mon amie
pour ce partage
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 22 juil 2009 à 16:24 Citer     Aller en bas de page




Un poème déchirant. On fait ce que l'on peut... reste à savoir se pardonner.

Bien à toi

Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1039 poèmes Liste
16776 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 23 juil 2009 à 03:18 Citer     Aller en bas de page

"Je ne voulais que soulager ses souffrances."

Pour te lire, pour avoir parcouru ce poème, je ressens une détresse face à cette conscience qui te hante ! Mais ce vers que j'ai mis en évidence au dessus est très important...car tu montres une sensibilité particulière face aux maux subis ! Je suis sur que tu as fait ton maximum, et il faut que tu passes au dessus de ces remords !
Plus facile à dire qu'à faire malheureusement !
Mais soulager une personne de ses souffrances, c'est avoir un coeur, une âme tournée vers l'autre !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 23 juil 2009 à 13:14 Citer     Aller en bas de page

MMR 11 Merci pour ton gentil commentaire.
Amitiés

aigle royal Je suis heureuse de ton passage sous mes lignes. Et oui, c'est bien à ma conscience que je parle.

James, mon ami, je suis toujours très heureuse de ton passage sous ma plume. Ravie que tu ais aimé ta lecture. Amitiés

Athénéa Je ne sais si je pourrais me pardonner un jour.
Merci de ton passage sous mes lignes.

pyc Je ne sais si j'ai fait le maximum, mais ce que je ne puis oublier c'est la souffrance morale que je voyais dans son regard.
Merci de ton gentil commentaire
amitiés

 
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
6 juin 2020
  Publié: 23 juil 2009 à 16:42 Citer     Aller en bas de page

Une conscience tourmentée, "tourment-hante", dure à assumer mais pourtant tu le fais. Un courage et une belle force d'esprit. Rien que par le fait de partager ces mots.
Avec toi
Pascal

 
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 24 juil 2009 à 09:58 Citer     Aller en bas de page

Astre En partageant ma douleur peut être ai je eu envie de l'exorciser, même si je sais que c'est impossible.
Merci de ton passage sous mes vers.

 
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 24 juil 2009 à 11:18
Modifié:  24 juil 2009 à 11:20 par SélénaéLaLouveFéline
Citer     Aller en bas de page

Là encore, pour l'avoir connu, mais retourne au chant du Phénix.... c'est ce qu'il faut faire à n'importe quels prix..
Mets dans ta case mémoire les plus beaux souvenirs... et vive la vie

Sélénaé

 
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 24 juil 2009 à 11:56 Citer     Aller en bas de page

Sélénaé Les plus beaux souvenirs je les ai. Mais j'ai aussi certaines images qui me hantent et reviennent plus fort à cette époque ci.
Merci d'être venue ici.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1363
Réponses: 10
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0419] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.