Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 47
Invisible : 0
Total : 51
· ode3117 · guy Olivié · Mathilde
Équipe de gestion
· Ashimati
13743 membres inscrits

Montréal: 4 août 14:40:03
Paris: 4 août 20:40:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le vacarme du silence Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 28 juin 2009 à 14:08
Modifié:  28 juin 2009 à 14:32 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Le vacarme du silence


J'ai cherché sans fin les causes de ton absence
Recroquevillé, lové autour de ma douleur,
Fœtus à la recherche d'un reste de chaleur,
Quémandeur têtu des raisons du silence.

Puisque tous ces coups frappés à la porte
Ne renvoient plus que des "message en attente"
J'ai lancé cette bouteille à la mer patiente,
A l'ultime gardienne de toutes les amours mortes.

Je me forçais à croire que pour nous préserver
Tu tentais d'éloigner les tempêtes observées,
Et j'ai regardé fuir les heures, passer le temps.

Hélas, le manque a creusé une plaie profonde
Qui demain me paraîtra, j'espère, moins immonde
Mais ternira ma vie et l'histoire en même temps.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Nine


Elle avait tout fait pour le retenir. Mais parfois tout n'est pas suffisant..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
753 commentaires
Membre depuis
20 mai 2009
Dernière connexion
27 février 2012
  Publié: 28 juin 2009 à 14:14 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème de plus en plus triste .. C'est vraiment bien écrit et ça m'a touché.

Bravo

  Je brulerai en enfer pour te protéger..
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 28 juin 2009 à 17:32 Citer     Aller en bas de page

Nine, Stella, je vous remercie toutes les deux. Heureusement , il s'agit d'un texte ancien que j'ai un peu remanié.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
2355 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
13 juin
  Publié: 28 juin 2009 à 18:58 Citer     Aller en bas de page


Très beau et le fond et la forme !
tu as eu raison de le "remettre"


Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 29 juin 2009 à 03:05 Citer     Aller en bas de page

Katia, merci de ton commentaire, la tristesse est un aiguillon qui nous pousse à écrire. En ce moment l'amour me rend joyeux mais sec, alors je sors les fonds de tiroirs;
..............................................

Saldday tes compliments me touchent, j'adore le sonnet, le rythme implulsé par les alexandrins et l'obligation de faire court en résumant l'histoire en 14 vers.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15598 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
4 août
  Publié: 29 juin 2009 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

Corwin , moi aussi j'aime les sonnets ...ils ont un impact particulier dans leur résonance....le tien est très beau.... Alex

 
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 29 juin 2009 à 11:27 Citer     Aller en bas de page

Merci Alex, venant de toi ce compliment me touche beaucoup.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 1er juil 2009 à 18:04 Citer     Aller en bas de page

Ahhh le temps le temps, il apaise bien des tourments mais hélas le coeur est fidele et n en fait qu a sa tête et souvent mm qd les années passent il nous renvoie les mm visages....

J aime bc parce que.... Je pense qu il y a qq années j aurais pu l ecrire...

Amitié

 
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 2 juil 2009 à 02:14 Citer     Aller en bas de page

Merci Galaad de me laisser tes commentaires précieux

Amitiés

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 23 juil 2009 à 18:21 Citer     Aller en bas de page

Superbe sonnet. Quel dommage que le bonheur assèche ta plume! Ta muse se fait tirer l'oreille?
Merci pour ta générosité
Amitiés
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 24 juil 2009 à 02:20 Citer     Aller en bas de page

bonjour Martine,

Merci d'apprécier mon sonnet (toi qui n'en écrit pas, mais dont j'aime les vers libres)

Ma muse est en effet capricieuse et mon humeur l'accompagne .

Amitiés

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1206
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0285] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.