Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 100
Invisible : 0
Total : 104
· Morteüs · zouzou31 · Joey
Équipe de gestion
· Catwoman
13184 membres inscrits

Montréal: 1er déc 17:30:16
Paris: 1er déc 23:30:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La fête des pères Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 27 juin 2009 à 13:27
Modifié:  27 juin 2009 à 14:03 par Mustang (libre)
Citer     Aller en bas de page

La fête des pères,
Elle n’a pour moi qu’un goût amer,
Une occasion de se noyer en mer.

Elle devrait être extraordinaire,
Si j’avais toujours mon père,
Mais il est parti saluer St Pierre.

Peu à peu, les années filèrent,
Me donnant le bonheur d’être à mon tour, un père,
Mais là aussi, la vie en a fait mon ulcère.

Des relations qui deviennent un enfer,
Un divorce sur fond de règlements de comptes délétères,
Puis une décision par un juge aux allures sévères.

Les gamins sont confiés à leur mère,
Après tout, toi, tu n’es que leur père,
Peut être n’ont-ils pas d’enfants, ces cerbères?

Alors, la fête des pères…
Elle n’a été que bien éphémère,
Comme une poignée de sable lancée en l’air.

Il reste pourtant une chose que j’espère,
Avant que je ne devienne grabataire,
Faire un pied de nez à ce passé de galère.

Retrouver dans la vie cet éclair de lumière,
Ces nuits blanches à veiller ce cadeau de l’être cher,
Avoir à nouveau la joie d’être père.


  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
Nine


Elle avait tout fait pour le retenir. Mais parfois tout n'est pas suffisant..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
753 commentaires
Membre depuis
20 mai 2009
Dernière connexion
27 février 2012
  Publié: 27 juin 2009 à 15:33 Citer     Aller en bas de page

Poème bien triste. Mais superbe. La vie parait nous en vouloir qquefois.. Mais je suis sure qu'un jour tout changera!

Courage !

  Je brulerai en enfer pour te protéger..
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 27 juin 2009 à 16:37 Citer     Aller en bas de page

oui, même si elle semble s'acharner, elle vaut quand même d'être vécue

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
Aeshne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
2873 commentaires
Membre depuis
22 mars 2008
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 4 juil 2009 à 06:14 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue au club anti-fête-des-pères.




 
océania


N'ayez crainte la mort est que la suite de la vie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
73 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
11 novembre 2010
  Publié: 7 juil 2009 à 10:05 Citer     Aller en bas de page

La vie est un combat.
J'ai vécu un divorce celui de mes parents il s'est bien passé par rapport à d'autres mais pourtant j'y pense encore.

Courage la roue tourne!!!!!

  La meilleure façon d'aimer c'est de ne jamais oublier qu'on peut la perdre.
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 8 juil 2009 à 04:58 Citer     Aller en bas de page

c'est vrai que la vie semble s'acharner parfois...
mais comme anaïs et audrey le disent si bien, c'est un combat et il faut accepter de tomber pour se relever

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
colombelle


C'est dans la rosée des petites choses que le coeur trouve son matin et se rafraîchit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
105 commentaires
Membre depuis
7 avril 2006
Dernière connexion
17 octobre 2012
  Publié: 24 août 2009 à 09:57 Citer     Aller en bas de page

La vie a des bons et des mauvais côtés Luciano.
Les séparations sont loin d’être simples !
Parfois c’est difficile de surmonter certaines étapes, mais les enfants sont là pour nous remonter le moral et nous donner le courage de nous battre encore et encore.
Je te souhaite de retrouver cette joie de partager l’amour et de fêter cette fête des pères comme il se doit.
Bisous
Ghislaine

  Le désir est la moitié de la vie. L'indifférence est la moitié de la mort. (K.Gibran)
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 24 août 2009 à 11:17 Citer     Aller en bas de page

merci à toi ghislaine, mais je doute de les revoir un jour....

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
océania


N'ayez crainte la mort est que la suite de la vie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
73 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
11 novembre 2010
  Publié: 7 nov 2009 à 16:36 Citer     Aller en bas de page

Qui sait l'avenir?
Des soirs rien ne va.puis d'autre où le bonheur nous fait peur.
Mais c'est la vie.

  La meilleure façon d'aimer c'est de ne jamais oublier qu'on peut la perdre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 787
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0222] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.