Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 33
Invisible : 0
Total : 33
13357 membres inscrits

Montréal: 18 oct 17:21:47
Paris: 18 oct 23:21:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Acrostiches :: Croyez vous que j'ai autant de temps.... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ed-Dinnourr Iboha
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
4 juillet
Dernière connexion
9 octobre
  Publié: 11 juil à 05:44
Modifié:  13 juil à 04:28 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Croyez-moi, belles et tendres amies,
Vous voir, une à une, nuit après nuit,
Que, par temps beau ou bien par temps de pluie,
J’ai toujours de vous, une grande envie.

Ai-je tort de mener ma barque ainsi ?
Autant que mon âme finisse au puits.
De bonne foi, je suis un fou gentil.
Temps, qu’espères-tu faire de ma vie ?

À entendre les ragots et les bruits,
Perdre mon temps est une maladie,
Avec des symptômes pas très jolis !
Des blablas certes, pas de poésie.

Jeux de mots baladins ou incompris,
Comme, cet acrostiche que voici,
Ceux qui m’ont compris, ont souvent souri,
Là où les autres se sont vite enfuis.

Et comme si cela n’avait suffi,
Bien que sans tragédie, ni comédie,
Oui, je poursuis mon pesant jeu d’écrit
Bien que, exécrable, je reste poli.

Sur ce, avant que je l’oublie, aujourd’hui,
Mesdemoiselles je vous dis ceci,
Et finirai même… par un merci.
Mesdames, évident à vous aussi !

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
341 poèmes Liste
10960 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 30 juil à 04:24 Citer     Aller en bas de page

bonjour mon chéri, j'ignorais qu'un acrostiche puisse se lire dans de tels débuts de phrases.
tu sembles de toi avoir fait l'article.

J'ai éprouvé beaucoup d'
Attentes dans
Tes tentatives à vouloir me
Traduire autant d'
Empressement pour de
Nouvelles conquêtes qui puissent
Distraire nos besoins d'
Amours en curiosités
Imaginatives et pleines de
Sensualité.
.
Mériterons-nous de ta part d'autres
Initiatives qui sachent nous faire
Espérer d'autres
Utilisations de tes propositions peut-être
X dans leurs contenus.

 
Ed-Dinnourr Iboha
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
4 juillet
Dernière connexion
9 octobre
  Publié: 13 août à 13:20 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Samamuse,

Le but d’un passe temps est sans raisons.
Mieux faire, devient alors une passion.
Est -t’il nécessaire de feindre la perfection ?
L’ennemi que je redoute est la frustration.
Du matin au soir je me nourri d’illusions,
Bien sûr, le début de mes vers, une opinion.

Cordialement,
Ed-Dinnourr Iboha

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 176
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0155] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.