Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 15
Invisible : 1
Total : 18
· Vieille Cabane · M@ry Re@d
13214 membres inscrits

Montréal: 26 nov 07:39:58
Paris: 26 nov 13:39:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Que des notes vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 5 sept 2010 à 16:55
Modifié:  21 oct 2010 à 17:20 par verso
Citer vertical_align_bottom

Pourrai-je m'éteindre sans quelque lumière,
Mon âme en boule au clou du bilboquet passer ?
La pieuvre et la méduse hantaient déjà nos pères,
Dans la nasse un monde que nous devons laisser.


Ce champ de blé coupé par les ciseaux de l'été
Rend bien son air haché de maquis ras et fade;
Il faut la nuit attendre afin d'y aller jeter
Le mouchoir des regrets sous sa lune esplanade.


Oh! Dieu n'abrège pas tôt ma récréation...
Que le temps après tant de vides et tremplins
Me donne encore une chance, un joyeux refrain;


En posant ma guitare orpheline en faction,
De la reprendre, féline, juste un doux brin,
Pour enchanter la vie et pleurer son écrin.

 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 7 sept 2010 à 15:43 Citer vertical_align_bottom

Oui sans doute...

Bonsoir Valvalou38,

Ou que notre montre avance, histoire d'un sursis.

C'est surtout le côté éphémère de la vie.

Parfois je regarde mon banjo et me dis que son bois et son métal me survivra.

Celui qui en pince les cordes, hélas, non..sniff

Merci de ta visite et de ton commentaire. verso

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
768 poèmes Liste
16368 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 8 sept 2010 à 08:35 Citer vertical_align_bottom

Oh! Dieu n'abrège pas tôt ma récréation...
Que le temps après tant de vides et tremplins
Me donne encore une chance, un joyeux refrain.

En posant ma guitare orpheline en faction,
De la reprendre encore un temps, juste un doux brin,
Pour enchanter la vie et pleurer son écrin.



J'aime et je partage ta vision de la vie comme sensation d'être nous aussi createurs d'un brin de liens et d' hommages en forme d'art...
Amitiés
galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 9 sept 2010 à 12:25 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Galatea belga,
Venu ajuster un peu les coutures je trouve ton commentaire intéressant et t'en remercie, Quelqu'un dit que les premiers enfants sont nos pensées. Quel univers! Bien à toi. verso

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15625 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 17 sept 2010 à 10:10
Modifié:  28 sept 2010 à 09:52 par Alphonse BLAISE.
Citer vertical_align_bottom

C'est la strophe que je préfère.......

"Ce champ de blé coupé par les ciseaux de l'été
Rend bien son air haché de maquis ras et fade;
Il faut la nuit attendre afin d'y aller jeter
Le mouchoir des regrets sous sa lune esplanade."


Merci verso...

Alex

 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 25 sept 2010 à 18:10 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Alphonse Blaise,

Ta visite est comme un sourire, très appréciée. Merci. verso

 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 23 mars 2013 à 18:15 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Cyme,
Merci de ton passage. Il est vrai qu'on aimerait toujours avoir le temps de... Bise. verso

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15027 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 janvier
  Publié: 28 avr 2013 à 16:42 Citer vertical_align_bottom


J'espère que tu auras le temps de faire tout cela et plus encore!!!


Amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1617
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0224] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.