Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 40
13632 membres inscrits

Montréal: 24 juin 11:37:16
Paris: 24 juin 17:37:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Portrait sous vers :: Portrait sous vers n°22 - Pluriels Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
18941 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
22 juin
  Publié: 26 mai à 07:12
Modifié:  27 mai à 08:15 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Pluriels, je dois dire ça me fait toute chose de t'interviewer. En effet je crois que je suis une de tes plus grandes fans sur le site, si si si je te jure.
Alors bon je vais essayer de mettre sur OFF le mode groupie pour cet entretien.

1 - Tu as un pseudo tellement représentatif de ta poésie, je trouve… si plurielle, mais peut-être que je me trompe sur l'origine de celui-ci ? pourquoi ce choix ?

Bonjour Bestiole (je dois dire "fan" ? et merci de cette interrogation… nouvelle pour moi
Mon pseudo comme tu l'as bien deviné représente, à mes yeux, ma poésie multiple et plurielle

2 - Tu es arrivé en 2006 sur le site, quel(s) chemin(s) t'ont mené jusqu'à nous ?

Le chemin, s'il y en a un, s'est fait par hasard en cherchant quelque peu… tout seul comme un grand
J'écris depuis mes 13 ans et comme tu peux le deviner il ne m'est presque rien resté de ces écrits
Il faut se former, lire et apprendre pour trouver son style d'écriture
J'ai fait de nombreux concours, en ai gagné quelques-uns mais échec complet du côté édition.

3- Tu dis que tu n'as rien pu conserver de tes écrits de jeunesse, c'est une force du site ce devoir de mémoire/conservation selon toi ?

Ok pour la conservation mais, comme tout auteur, j'ai le devoir de supprimer tout ce qui ne me correspond plus. Faut avancer dans la vie, non ?
Pour la conservation : le site est très bien fait et permet à de nouveaux inscrits d'aller suivre le parcours d'un poète jusqu'à ses premiers écrits mis ici.

4- Je vois que tu abordes le sujet de l'édition. Je crois savoir qu'il est compliqué d'être édité surtout en poésie. Peux-tu nous préciser ton parcours ? (impulsion première, étapes, freins éventuels, conseils...)

Ma première impulsion : comme tout un chacun le désir de se faire reconnaître
Ensuite abonnement à une revue où je participe "La Poêle à Frire", d'autres : "la Renaissance Provinciale", "Art et poésie", "An Amzer",...
Plusieurs nominations/récompenses à divers concours et le 1er prix de "Poésie Découverte Blaise Cendrars"
Participation (payante) à 3 Anthologies des Poètes français
Ensuite, la vie m'a fait me désengager de ces activités… sans arrêter d'écrire
Les freins pour l'édition sont nombreux car chaque éditeur à sa vision et si vous n'y êtes pas… adieu
Faudrait connaître l'éditeur qui a la même vision mais là, mission impossible, ou courir les réunions/salons poétiques… mais je n'avais pas de temps disponible (vie familiale et métier).
Des conseils pour l'édition : non pas vraiment, vu tous les refus que j'ai subis ; c'est un peu un problème de chance, non ?

5- Donc tu estimes avoir eu de la chance ? Il y a tout de même une part de talent tu ne crois pas ?

Mais être refusé par de multiples éditeurs (petits ou grands) est un manque de chance
Tout auteur croit, bien sûr, à son talent et je suis dans ce cas
Tous mes poèmes n'ont pas la même valeur : l'inspiration (la bonne) n'est pas toujours au rendez-vous et j'en suis conscient
Malgré tout, objectivement, je connais la valeur de mes poèmes, conforté par les compliments des lecteurs. Chaque poème est un travail sur des règles (à moi) où je me plonge entièrement comme dans un rêve vécu
Certains poèmes sont écrits d'un seul jet mais la plupart ne naissent qu'au bout de plusieurs jours, semaines ou mois
J'en retravaille certains, en abandonne d'autres… vite effacés, cherchant toujours à mieux faire et à me perfectionner en mariant plusieurs styles d'écriture ou en inventant.


6- Justement en parlant de ta poésie, tu écris certains de tes textes dans une forme assez particulière et originale « en vers justifiés ».
S’agit il d’une forme que tu as créée ? peux tu nous en dire plus sur cette forme ?


Non, je ne l'ai pas créée... mais j'aurais bien voulu
Mes références à la "poésie en vers justifiés" sont un hasard de lecture avec quelques lignes y faisant référence dans un fanzine poétique
L'exercice m'a séduit et je m'y suis attaché pour plusieurs raisons :
- la rigueur de construction qui oblige à un lent et long travail difficile (qui en découragerait plus d'un)
- la musicalité naissant de cette forme et sa sonorité particulière
- encore plus compliqué de les réaliser avec rimes
Pour infos: http://290364.canalblog.com/archives/2008/02/13/7936088.html : très bien documentée mais il en existe d'autres, j’indique celle-là pour sa clarté
Voila voili voilou (ce n'est qu'une de mes formes )

7 - Ah mais alors donc quelles sont les autres formes que tu affectionnes ?

Pas de formes particulières préférées, à part le libre où, parfois, je me lance sur des longueurs, vu le grand souffle d'inspiration qui me porte à ce moment
Autrement, je fais des essais sur les mots, sur les rimes… travail normal d'un auteur, non ?

8 - Je ne suis pas certaine que tous les auteurs travaillent vraiment leurs textes. Il y en a beaucoup qui ne se relisent même pas.
J'ai remarqué dans tes textes une récurrence des références à la mer, à la sensorialité et à l'ailleurs. Quelles sont tes sources d'inspiration ?


Les autres font ce qu'ils veulent et travaillent ou ne retravaillent pas leurs textes… mais ce n'est pas mon cas : il m'est impossible de livrer un poème mal fait.
Alors je recherche s'il y a des mots ou des rimes à changer.
Je passe parfois des heures à fouiller mes dicos (dont "ma bible" : Dictionnaire National ou Dictionnaire Universel de la langue française par M. Bescherelle Aîné - de 1877 !!! ) pour trouver la bonne rime ou le mot qui convient au texte.
J'adore ce bon vieux dico car il est plein de mots oubliés qui, pour moi, font partie intégrante de la langue française.
Je n'aime pas trop les "nouveaux" mots et pas du tout le langage actuel des jeunes.
Mes sources d'inspiration me viennent au petit bonheur… de mes lectures ou d'un seul mot qui peut lancer un nouveau poème.
J'ai plusieurs manuscrits à finir également et je m'y plonge comme… un devoir d'école à rendre

Exemple de mon travail (poème à finir) :
6 & 12 pieds
alterner la longueur des rimes ( 1 strophe sur 2 ) :
une strophe 12 pieds
" " 6 "
" " 12 "
" " 6 "
puis :
une strophe 12 pieds
une " 6 "
une " 6 "
une " 12 "
et recommencer jusqu'à faire 3 strophes

Voluptueuse - été - à son trouble plus fort
Je sais qu'à cet instant
Qu'elle - âme - se délivre et me livre son corps
Comme un luxe éreintant.

Parage grandissant des doigts multipliés
Au seuil blanc des poignets
Sur le sang enfoui
Et j'aspire ton souffle, en cueillage, ébloui.
Insoutenable éclat.
dernier vers

Je voulais développer quelque peu ce que je fais… qui pourrait peut-être donner des idées à d'autres !!

Je complète et précise le travail que je réalise par cet autre exemple de plan :
Poème fait en octosyllabes et en vers justifiés sur un plan très précis (pour rendre une sonorité maximale au mots)
1ère strophe : 1er vers : mots de 1+3 - 3+1 syllabes
2ème v. : " 2+2 - 2+2 "
3ème v. : " 3+1 - 1+3 "
4ème v. : " 2+1+2 - 2+1+1
2ème strophe : id " 1+2+1 - 1+2+1
" " 2+2 - 2+2
" " 1+2+1 - 1+2+1
" " 2+2 - 2+2
3ème strophe: " " 1+1+1+1 - 1+1+1+1
" " 1+1+1+1 - 1+3
" " 1+1+1+1 - 3+1
4ème strophe : " " 2+1+1 - 1+1+2
" " 4 - 2+1+1
" " 2+2 - 2+2
Ce plan concerne par exemple mon poème "A Torrent" (poèmes d'amour)

9 - Un devoir d'école à rendre, c'est touchant. Écrire serait donc un exercice pour rester jeune ? Un moyen de toucher à l'éternité, oserais-je dire la prospérité ?

Ecrire fait travailler l'esprit et l'esprit vif c'est la.... jeunesse, non ?
C'est une force où les mots ne sont qu'un chant de vie

10 - Un chant de vie, j'aime cette image. En dehors de la poésie, qu'est-ce qui fait justement chanter ta vie ?

Comme je l'ai mis sur mon profil dans mes passions :
Ecriture, jeux PC & consoles, cinéma, lecture, science-fiction, mots croisés, bricolage, tennis de table, courir, etc...
Un peu plus en détails :
Mes lectures : policiers, romans de tous genres (surtout gros) et bien sûr, en premier, la Science-fiction (j'suis collectionneur de SF 4000 en bibliothèque sur mes 6000). Mes auteurs favoris : Tolkien en 1er avec Frank Herbert puis Laurent Genefort, Katherine Kurtz, Carolyn J. Cherryh, Robert Jordan, C. S. Lewis, Greg Keyes, Tad Williams, Anne McCaffrey, David Wingrove
Autrement cinéma, au petit bonheur du hasard : Avatar, Autant en emporte le vent, Le limier, La mégère apprivoisée, Le temps des gitans, Le livre d'Eli, Z, Hanna etc
Jeux surtout les jeux de rôles en solo (jamais en ligne)
Mots croisés : uniquement des Laclos (sans dico)
Côté musique le country et un peu de tout venant du monde (surtout Afrique)
Je crois que j'ai fait le tour
Que dire de plus car avec tout cela je n'ai pas le temps de m'ennuyer (les journées sont trop courtes )

11 - Tu es sur le site depuis longtemps. As-tu des suggestions pour l'améliorer ?
Pour le site, je ne vois rien à changer

12- Nous arrivons à la conclusion de cet entretien, y a t'il une question ou un sujet que je n'ai pas abordé et que tu voudrais que les autres membres découvrent ?
Non, je ne vois pas.

Merci à Pluriels de s’être prêté au jeu de cet interview 😊

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
522 poèmes Liste
10477 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 27 mai à 08:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour à tous les 2,

Un poète que l'on découvre dans sa diversité et sa richesse. Présent depuis 2006, cela méritait d'en apprendre un peu plus sur Pluriels.

Catherine

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
262 poèmes Liste
7295 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
22 juin
  Publié: 27 mai à 15:06 Citer     Aller en bas de page

Un portrait que je trouve engageant, dans la manière d'aborder la poésie...

Le travail, le travail, le travail, le meilleur moyen d'évoluer, de s'améliorer, de se perfectionner et, bien évidemment, la passion, sinon, rien ne peut vraiment se créer...

Je trouve tes poèmes, justement, très travaillés, on perçois le recherche, le choix des mots, de la musicalité, il est certain que tu ne fait rien par hasard, bon, tu l'expliques bien, dans tes réponses...

Tes goûts sont bien diversifiés, tu parles de Michel Laclos, concernant les mots-croisés, c'est une référence, pour moi, cela donne une image de quelqu'un qui avance, avec sérénité, tranquillement, mais qui fait attention à tout, particulièrement dans l'écriture et je trouve cela logique, au final...

Voilà, en tout cas, une lecture bien plaisante et tu sais que j'apprécie ton travail, sincèrement remarquable...

Amitiés...

Hubix.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
742 poèmes Liste
15817 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 2 juin à 01:10 Citer     Aller en bas de page


Salut ! Je découvre, avec plaisir, quelque " sécret" derrière la versification de ce gentil ami.

Sa façon de créer est surement bien loin de la mienne mais j'aime parcourir ses sentiers parsemés de recherche et d'une perfection que je ne chercherai ...jamais
Amicalement

galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
332 poèmes Liste
10479 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 2 juin à 04:27 Citer     Aller en bas de page

bonjours et mercis à VINIE (pour moi BEST) et à PLURIELS que j'essaie de commenter.
- j'ai apprécié les libellés des questions et les richesses des réponses.
- je n'ai pas réussi à mettre d'âges sur les mots des textes, mais ça viendra.
à bientôt de SAM

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
564 poèmes Liste
25215 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 3 juin à 16:06
Modifié:  4 juin à 02:08 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Merci à PLURIELS et à BESTIOLE, j'ai été étonnée de ce savoir, cette recherche en poésie, avec la richesse des mots, dommage de ne pas avoir conservé ce que tu as pu écrire à tes 13 ans PLURIELS, je suis convaincue qu'il y avait quelques petites merveilles.
Je partage pas mal de tes goûts en matière de musique, de lecture, peut- être pas tout, j'admire ta façon de travailler tes poèmes. Le bon vieux dico c'est bien. Tu détiens la bonne formule. Merci d'en parler.
Des textes sur la mer, ça me passionne.
J'espère te lire sur quelques poèmes sur ce sujet.
Le country j'aime
Merci pour tout
Bien amicalement ODE 31 - 17
Et je dois rajouter quand tu écrivais dans la revue "la poêle à frire", tu as dû en laisser de belles fritures.

  OM
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13019 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 4 juin à 02:01 Citer     Aller en bas de page

Une nouvelle fois un "portrait sous vers" riche d'enseignements.

On n'a pas fini de découvrir de jolies plumes doublées de belle personnes par ici, et c'est tant mieux !

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
André


La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
327 commentaires
Membre depuis
7 avril
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 5 juin à 06:34
Modifié:  5 juin à 06:42 par  André
Citer     Aller en bas de page

Bonjour BESTIOLE,
Bonjour PLURIELS,

Un échange de "questions-réponses" dans lequel la pertinence des interrogations n'a d'égale que le raisonnement ainsi que l'analyse consciencieusement développés par notre Ami PLURIELS.


On sent là les réflexions et la recherche d'un perfectionniste dont le polissage des vers, les procédés et les changements de rythme dans les mètres sont l'une de ses préoccupations majeures. J'ai bien aimé ce développement dans la démarche de vers rompant avec l'isométrie habituelle, autrement dit des mètres composés d'un même nombre de syllabes tout au long d'un poème, et ce désir d'alternance de plusieurs types de vers dont étaient friands bon nombre de nos poètes, à l'exemple de Baudelaire dans la poésie intitulée "La musique", mariant adroitement l'alternance. À ne pas confondre, cependant, avec les "vers mêlés", dont la succession n'est pas toujours régulière, comme dans les fables de La Fontaine.

Oui, comme le dit PLURIELS, "la poésie est multiple et plurielle" car à l'ambition du discours, le "rythme" y révèle toute la musicalité dont les mots peuvent être porteurs lorsque les "mesures" sont habilement exploitées.

"Il faut se former, lire et apprendre pour trouver son style d'écriture", dit encore PLURIELS. Combien cela est vrai ! Être poète ne consiste pas à coucher simplement des mots sur le papier en se contenant de les faire rimer. Il y a des contraintes à respecter, et dans le sens et dans la forme. Est véritablement poète celui qui respecte ces difficultés et s'en accommode, si bien qu'elles l'aident à créer ce que Paul Valéry appelait des "gênes exquises".

J'ai bien aimé cet échange que j'ai pris soin d'analyser et je salue la détermination de PLURIELS. C'est la ténacité qui permet d'atteindre l'excellence.Travailler avec courage et persévérance sont ces facultés que la "passion" et la "volonté" approfondissent.

ANDRÉ



  ANDRÉ
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
927 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 6 juin à 10:01 Citer     Aller en bas de page

Bonjour pluriels

C'est à peine si j'ose m'approcher, tant je suis impressionnée par ta poésie (que je ne commente quasiment pas pour la même raison)
La lecture de ton portrait confirme l'impression que j'ai à celle de tes poèmes : une certaine exigence, qui n'est pas pour me déplaire. Par contre en fait tu es bien plus accessible que l'idée que je me faisais de toi jusque là !
Merci pour ce que tu nous apportes ici !

Bises
MariePaule

  MariePaule
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
14977 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 8 juin à 04:09
Modifié:  9 juin à 07:22 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Un poète que je ne connais pas ou très peu. J'ai aimé découvrir sa façon de concevoir un poème et sa recherche du juste mot et de la juste rime. J'ai l'impression de voir un architecte de la poésie à l'œuvre et c'est très enrichissant.
Merci à vous deux pour cet échange de grand intérêt.
Je m'en vais donc, Pluriels, découvrir votre univers.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
6118 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 8 juin à 04:17
Modifié:  8 juin à 04:18 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Voilà, je repasse, après une bonne dizaine de jours.
Je n'avais pas pris le temps de commenter car je voulais relire cette interview.

J'apprécie pluriels depuis longtemps. Nous sommes arrivés sur le site à la même époque, en 2006 (je parle de ma première période).

J'ai remarqué de suite "l'humble tâcheron" qui éditait à la queue leu leu des poèmes justifiés que je trouvais d'abord glaçants. Mais non, peu à peu j'y ai vu toute la poésie d'un vrai poète qui sait, derrière la technique, faire transparaître l'âme qui gouverne ses textes. "Humble tâcheron" : c'est pour moi une qualité. Pluriels dit, de façon simple, des choses énormes. Si je ne partage toujours pas son goût pour une poésie par trop normée, en revanche sa poésie me séduit toujours, très maîtrisée, genre "l'air de rien mais je vous en mets pour votre argent".

Merci à Vinie car l'intérêt poétique de l’interview est grand.

Au sujet de l'édition, et pour relativiser les chances d'être édité, il est bon de lire : Lettre d'un éditeur de poésie à un poète en quête d'éditeur, de Louis Dubost, que chaque candidat à l'édition devrait avoir lue. On peut être un grand poète et ne pas trouver son chemin dans la complexité de l'édition. Qui lit encore de la poésie en France aujourd'hui ? Là est le problème. Au Portugal je me souviens avoir vu à la FNAC de Lisbonne la poésie en tête de gondole. On peut rêver d'une telle chose en France...

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
datura.✿


Existe car il parait que tu existes
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
207 poèmes Liste
675 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 10 juin à 17:10
Modifié:  10 juin à 17:30 par datura.✿
Citer     Aller en bas de page

Han Hubix m'a obligé à répondre à ton interview pour que tu aies plus de commentaires que moi

Je me suis exécutée (et Hubibi ne tenait pas de pistolet maula promis)

J'ai toujours apprécié ton travail, ton élégance et ton raffinement. (Hubibi pose ce flingue j'ai rien dit de mal promis) La poésie est une passe-temps pour beaucoup ici. Elle part d'eux et parle d'eux. Tu es ce qui se rapproche le plus pour moi du véritable artiste et d'un orfèvre des mots. De la recherche artistique. Ca m'a fait plaisir d'en savoir un peu plus sur toi par l'intermédiaire de cette interview.

Tu resteras toujours toi et dans mon paysage fragmenté c'est un plaisir de voir à quel point tu sembles quelqu'un d'intègre qui trace lui-même son chemin.

Je ne réponds pas souvent aux poèmes (sauf sous la contrainte) mais merci de partager avec nous ce plaisir de la poésie et ce chemin à part vers ton oeuvre.

Puissions-nous un jour, tous trouver notre chemin vers le Beau.

Tu es quelqu'un de bien singulier.

Ah si je dois dire un truc négatif. Tu n'as pas cité P.K Dick dans tes auteurs de SF et ça c'est MAL

Dada

 
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
397 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 11 juin à 06:25
Modifié:  12 juin à 13:19 par monthery
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pluriels, il est vrai que ces sortes de contraintes conduisent à nous exprimer en profondeur. Moi-même j'utilise souvent une architecture plus ou moins visible quite à retirer l'échafaudage. Le risque si l'on s'y tient avec trop de rigueur c'est qu'on arrive à un algorithme et au poème automatique sur ordinateur. Écueil dans lequel Pluriels n'est pas tombé, je m'empresse de le dire.
Tout ça est l'expression de la personnalité de chacun plus ou moins rationelle ou sensible d'où l'intérêt de ces portraits.
Mais au risque d'en choquer, je dirai néanmoins que souvent les meilleurs poèmes ne demandent aucun TRAVAIL : ils viennent spontanément au jour.

m.

 
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
3078 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 14 juin à 09:58
Modifié:  14 juin à 10:05 par pluriels
Citer     Aller en bas de page

Pour une fois (une première) je fais une réponse en un seul tir groupé (à bout portant, c'est mieux, non ?) :

Merci

Trop de compliments et je ne sais quoi répondre....mon cœur chante et pleure à la fois

Mes Pluriels très longuement longs


En complément :

"Je voudrais que mon vers fût un bibelot d'art
Spécial, curieux, particulier, étrange;
Avec, sur son pourtour quelquefois un pétard
De couleur, bigarré, bizarre et qui dérange."

Comte Robert de Montesquiou-Fezensac (1855-1921)

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 456
Réponses: 13

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1062/13392

8.8%
 
 93 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.7%
 
 82 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.8%
 
 51 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.4%
 
 164 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 19 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.7%
 
 114 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.5%
 
 207 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.3%
 
 332 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0371] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.