Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 28
· zouzou31 · nenette90 · Alphonse BLAISE. · Xuyozi
13741 membres inscrits

Montréal: 3 août 09:42:01
Paris: 3 août 15:42:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Enfance perdue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Racyne


Cacher son âge c'est effacer ses souvenirs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
199 commentaires
Membre depuis
8 octobre 2008
Dernière connexion
30 décembre 2010
  Publié: 19 nov 2008 à 17:53 Citer     Aller en bas de page




Il est né d’un père inconnu,
Et d’une mère trop connue,
Qui jusqu’au bout est restée fidèle,
Aux nombreuses bouteilles qu’elle asséchait.
Il n’avait que ce petit toit,
Où vivaient huit autres personnes.
Mais également les rats,
Qui ne rongeaient pas que leurs freins…

Toute cette enfance,
Passée à recevoir des coups,
Qu’il apprendra plus tard à éviter,
Ou quelques fois à distribuer.
Mais à dix ans on se tait…

Dans le nord,
Il n’y a pas que la pluie qui tombe…

Comment oublier un beau père si attachant.
Surtout envers sa sœur de six ans.
Qui aura connu comme couvert,
Que la gamelle du chien.
Le manche du balai ne servait pas qu’à frapper,
Quand dessus,
La nuit entière,
Elle restait agenouillée…

Quant à lui,
Adolescent,
Abandonné,
Dans une rue de Paris,
Seul maître de son destin,
Confronté au mal,
Il a choisi le bien.

Dans le nord,
Des gens ont vécu des années d'enfer…
Ouvrent-ils toujours leurs portes à ceux qui ont souffert ?




À mon beau frère…





Les deux derniers vers sont évidemment un clin d'œil à Enrico Macias




  Sait-on vraiment qui on est ? L’essentiel est le plaisir de se découvrir.
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 20 nov 2008 à 01:21 Citer     Aller en bas de page

très beau poème sur l'enfance martyrisée. bravo!

 
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 20 nov 2008 à 04:20 Citer     Aller en bas de page

Bien triste et pourtant l'expression d'une terrible réalité. L'homme est parfois un loup pour l'homme.
Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 20 nov 2008 à 19:22
Modifié:  20 nov 2008 à 19:23 par Idou
Citer     Aller en bas de page

oui tes mots sont si vrais ... si sincères ...

oui une tendre et triste pensée à ces enfances perdues, déchues, meurtries ... cernées par la douleur, le manque d'amour ...

et où chaque seconde de la vie est une étape de reconstruction où ils chercheront la lumière qui mettra dans l'ombre ces malheurs ...

une pensée, à ces enfants, ces adultes marqués au fer rouge sur le coeur, à ton beau-frère !!

un texte si déchirant ... bien écrit ...

  Seirén - ©
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 21 nov 2008 à 10:31 Citer     Aller en bas de page

Texte à la douleur profonde sur cette enfance si peu heureuse...
Tes textes sont forts en ressentis Racyne.
Amitiés
Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 22 nov 2008 à 05:13 Citer     Aller en bas de page

Ouch... Un texte douloureux à lire, et aux images violentes, d'une cruauté désespérée...


Je ne sais que dire là dessus, je serre juste les poings, en ne comprenant pas l'homme..

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Racyne


Cacher son âge c'est effacer ses souvenirs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
199 commentaires
Membre depuis
8 octobre 2008
Dernière connexion
30 décembre 2010
  Publié: 22 nov 2008 à 10:54 Citer     Aller en bas de page




@ Merci de ta lecture Viridiane

@ Athenea, l’homme est bien un loup, et pas que pour l’homme.

@ Mes mots ne sont que la vérité, Véronique

@ Content de te croiser Idou..

@ C’est l’écho de mes ressentis. Merci à toi

@ Il y a longtemps que je ne comprends l’homme…

@ Je te remercie de ta fidélité Inégale(ment)


Merci de vos lectures et bon week-end à vous


  Sait-on vraiment qui on est ? L’essentiel est le plaisir de se découvrir.
Alphonse BLAISE.

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15598 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
3 août
  Publié: 22 nov 2008 à 12:04 Citer     Aller en bas de page

Quand j'ai lu ce poème écrit avec tant d'émotions, j'ai eu des larmes et des frissons... et
Alex

 
Racyne


Cacher son âge c'est effacer ses souvenirs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
199 commentaires
Membre depuis
8 octobre 2008
Dernière connexion
30 décembre 2010
  Publié: 23 nov 2008 à 03:13 Citer     Aller en bas de page


Ton passage me fait très plaisir Alex...


Bon dimanche

  Sait-on vraiment qui on est ? L’essentiel est le plaisir de se découvrir.
Claire de lune


Chacun de nous est une lune avec une face cachée que personne ne voit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
985 commentaires
Membre depuis
21 septembre 2007
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 23 nov 2008 à 07:07 Citer     Aller en bas de page

Ca fait mal....moi qui veux faire puéricultrice, je devrais affronter le regard de tous ces enfants que l'on maltraite tous les jours...

 
Borisse


un air d'autan
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
110 commentaires
Membre depuis
30 mars 2007
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 23 nov 2008 à 15:51 Citer     Aller en bas de page

J'aime les images de ce poème qui le rendent "moins cru" tout en ne cachant pas l'horreur ...
Il n'est pas facile "d'écrire" la souffrance sans 'tomber dans une description', ici tes mots m'ont accrochés sans cette impression!
@ te lire encore ....
Bo

  Va-et-vient continuel. Vagabondage spécial - Cendrars
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
25 décembre 2020
  Publié: 25 nov 2008 à 11:48 Citer     Aller en bas de page


Ému, touché par la bien triste réalité de tes mots...

Merci de les avoir si bien écrits...

Au plaisir de te relire mes amitiés

Yvon

 
Racyne


Cacher son âge c'est effacer ses souvenirs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
199 commentaires
Membre depuis
8 octobre 2008
Dernière connexion
30 décembre 2010
  Publié: 25 nov 2008 à 14:43 Citer     Aller en bas de page




@ Ils ne sont pas tous maltraités Dark moon…Mais le plus dur pour toi sera de les repérer !

@ Je cherche toujours les images qui frappent plutôt que celles qui à cause d’un texte trop dur ne laissera aucune trace. La nature humaine est ainsi faite…

@ Heureux d’avoir réussi à émouvoir…Tu seras toujours le bienvenu sur mes pages.

Je vous remercie d’être passés me lire, et je vous souhaite une excellente soirée.


Mes amitiés



  Sait-on vraiment qui on est ? L’essentiel est le plaisir de se découvrir.
Racyne


Cacher son âge c'est effacer ses souvenirs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
199 commentaires
Membre depuis
8 octobre 2008
Dernière connexion
30 décembre 2010
  Publié: 25 nov 2008 à 14:58 Citer     Aller en bas de page


C'est moi Laghzali qui te remercie de ta visite.

Et je sais que malheureusement avec un texte de ce genre, que je peux réveiller les souvenirs de certains et je m'en excuse.

Mais c'est un mal nécessaire afin de réveiller les consciences.


Mes amitiés

  Sait-on vraiment qui on est ? L’essentiel est le plaisir de se découvrir.
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 26 nov 2008 à 16:46 Citer     Aller en bas de page

Un poème percutant Racyne... rempli de ces vérités qui habitent tout autour de nous... et parfois qui nous ont touchés personnellement.

Un énorme bravo pour ta façon sobre, sensible sans tomber dans le sensationnalisme d'avoir traité ce sujet.

Merci.



Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Racyne


Cacher son âge c'est effacer ses souvenirs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
199 commentaires
Membre depuis
8 octobre 2008
Dernière connexion
30 décembre 2010
  Publié: 27 nov 2008 à 07:35 Citer     Aller en bas de page


Je te remercie Mariesarah d'être passée, et je suis ravi que cela t'ait plu...


Mes amitiés

  Sait-on vraiment qui on est ? L’essentiel est le plaisir de se découvrir.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2089
Réponses: 15
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Ma vie rêvée ( cc ) (Poèmes par thèmes)
Auteur : ARABESQUES
Je laisse à la mer (Autres)
Auteur : PAPEMICH
A la main... (Loufoques)
Auteur : Mustang (libre)
Sans ambages, notre peau aime... Roseds / Lacase (Collectifs)
Auteur : Lacase
Sans titre (Poèmes par thèmes)
Auteur : sparkette
Eclat d'étoile (Autres)
Auteur : Billie
Très loin d'avant (Amour)
Auteur : Serge
Souper à deux (Amour)
Auteur : Corwin
La Fée des Glaces (Autres)
Auteur : Universia
Ce qui était enfoui... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Eleven
Gilles ... et les autres ... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Amoureux fou
Rêveries (Poèmes par thèmes)
Auteur : Corwin
l'écriture automatique (Tristes)
Auteur : mourad
un écart, deux langages (Autres)
Auteur : tamafola

 

 
Cette page a été générée en [0,0450] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.