Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 16
Invisible : 0
Total : 17
· wippi
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 04:53:40
Paris: 19 oct 10:53:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Maladie Emmerdeuse (alzheimer) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 16 oct 2008 à 13:37
Modifié:  11 jan 2009 à 17:20 par Idou
Citer     Aller en bas de page




LA CATABASE


Ell’ a séquestré ton encéphale
Pris en otage ton esprit.
Elle a mis en cage, sous dalle
Tes bribes de vie,
Chapardeuse.

Ell’ a absorbé tes habitudes
Englouti ton quotidien.
Elle a bu tes certitudes
Il ne reste rien,
Escamoteuse.

Ell’ a volé tout ton génie,
Enfoui tes prières,
Elle t’a toujours mentie
Encore hier,
Fraudeuse.

Ell’ a abandonné ta quiétude
Ton havre de paix
Elle n’a laissé que cette servitude
Pris tes secrets,
Fallacieuse.

Ell’ a submergé dans l’ombre
Amis et tes amours.
Elle les a mis dans la pénombre
Pour toujours,
Ensorceleuse.

Ell’ a aveuglé ton cœur
Il n’a pas pu inhumer
Elle a volé tes morts
Tu n’as pas pu pleurer
Faucheuse.

Ell’ a osé te laisser fuir
Dans ce lugubre néant
Elle t’a laissée sans te souvenir
Qu’on t’aimait tant !
Odieuse.

Ell’ a empoisonné ce bel âge,
Chienne de maladie
Elle a voulu faire le ménage
T’infester sans répit
Venimeuse.

Ell’ a bousillé tes axones,
Rôti tes espoirs
Elle a décimé tes neurones
T’a laissée dans le noir,
La Tueuse.


-une lueur sous un neurone mort (image perso)-




* catabase = motif récurrent des épopées grecques traitant de la descente aux Enfers, par un héros.


  Seirén - ©
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 16 oct 2008 à 14:19 Citer     Aller en bas de page

Elle a emporté un proche à moi il y a seulement un an. Une chienne de maladie qui l'a mis nettement à nu. Tu l'as si bien dit, poétesse.

Poétiquement, ton lecteur

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 16 oct 2008 à 16:56 Citer     Aller en bas de page

@l'insoumise : oui une perte totale crescendo, se perdre jusqu'à soi-même...merci pour ton passage, je suis touchée à chaque fois par tes mots !

@Hassan: merci mon fidèle lecteur , j'aime te voir sous mes vers .... navrée que cette chienne de maladie ait approché les gens que tu aimes.
je ne sais pas si c'est bien dit, mes mains ne m'ont pas laissée décider, c'est mon coeur endeuillé qui a dicté ma plume.... merci encore

@re-création: merci pour tous tes passages, et ton soutien, c'est très agréable ! c'est un plaisir de te lire.

MERCI A VOUS TROIS, MES FIDELES LECTEURS !!

  Seirén - ©
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 16 oct 2008 à 17:06 Citer     Aller en bas de page

Merci Idou d'avoir écrit sur ce sujet . Je trouve que tu le fais très bien avec tes mots. J'ai aimé ma lecture. Bravo ...Okana tendresse...

  Nicole chaput. *Okana *...
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3771 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 17 oct 2008 à 06:20 Citer     Aller en bas de page

Tout est dit... Et joliment pour traiter ce difficile sujet...

Il va falloir que je m'en souvienne...

  Carpe diem...
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 17 oct 2008 à 08:28
Modifié:  17 oct 2008 à 08:41 par Idou
Citer     Aller en bas de page

@okana: un sujet au combien d'actualité, si tu savais ... on ne sait pas ce qui nous attend !!
merci d'avoir apprécié mes mots


@soleildesiles: oui lourde est cette maladie pour l'entourage et pour la dignité du malade, merci pour ton passage

@Jean: merci d'être passé sous cette maladie cruelle , ravie que tu es apprécié la forme qui a traité le fond
oui souviens-toi !! mais ta plume rappelle constamment à ton coeur toutes les beautés qu'il lui raconte chaque jour ! merci à toi

  Seirén - ©
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 17 oct 2008 à 10:48 Citer     Aller en bas de page

Une saleté de maladie pernicieuse mais si joliment écrite dans ton poème qu'on pourrait presque lui pardonner d'exister....

Belle plume trempée dans l'émotion pure et vrai.

Au plaisir Idou,

Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 18 oct 2008 à 05:25 Citer     Aller en bas de page

C'est si triste de s'oublier.
Ce qu'on vit et ce qu'on a vécu.
Je ne veux pas oublier, comme tout le monde!
Bravo pour ce texte!
Echo.

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 18 oct 2008 à 05:42 Citer     Aller en bas de page

@mariesarah: mon dieu NON, elle ne mérite aucun pardon !! merci d'avoir apprécié mes mots et de ton passage

@echo: oui tout est englouti, cette maladie te prend tout pour ne rien te rendre ... quelle égoïste !!
merci pour ton passage ....

  Seirén - ©
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 18 oct 2008 à 06:25 Citer     Aller en bas de page

OH merci ...véro d'être passée ici, sous cette torture de l'âme que j'ai vu évoluer jusqu'à qu'elle l'aspire dans l'au-delà ....

je suis ravie que mes écrits te parviennent de la sorte, je crois que le fait de vivre ses mots rend celà beaucoup plus fort ....
j'aime les tiens aussi ma belle, et j'ai hâte de voir ceux qui me parleront de ta plénitude de l'âme ...

je t'embrasse mon amie

idou

  Seirén - ©
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 18 oct 2008 à 16:07 Citer     Aller en bas de page

merci pour ton passage et bienvenue à toi sur ce site ....

  Seirén - ©
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 20 oct 2008 à 13:25 Citer     Aller en bas de page

ravie que tu aies aimé cette mise en forme....
oui ça fait si mal de ne plus être reconnu
merci pour ton passage ...

  Seirén - ©
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
22 mars 2020
  Publié: 21 oct 2008 à 09:57 Citer     Aller en bas de page

Nous vivons aussi un cas pareil, et ce n'est pas joyeux.
Mais tu l'as écrit dans ton poème de superbe façon. Le rythme est accolé à la mise à nu de la maladie et je trouve la construction intelligente et ta plume me ravit.
Merci, chère amie, pour ce partage.
Bekri

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 21 oct 2008 à 10:42 Citer     Aller en bas de page

merci grand poète pour ce passage sous cette maladie cruelle ... navrée que ton entourage la connaisse de près .... merci pour tes compliments, ils me vont droit au coeur

  Seirén - ©
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 30 oct 2008 à 13:36 Citer     Aller en bas de page

merci de ton passage, ça me réchauffe le coeur que tu te soit attardée ici ...

  Seirén - ©
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 8 nov 2008 à 07:52 Citer     Aller en bas de page

oh merci ma douce ... d'être venue errer sur ce sentier cruel

  Seirén - ©
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 21 nov 2008 à 09:48 Citer     Aller en bas de page

oui quand la maladie s'accapare de la vie !!

  Seirén - ©
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 3 déc 2008 à 14:04 Citer     Aller en bas de page

merci fred ...

  Seirén - ©
Mustang (libre) Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Tais toi et danse...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
3363 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2008
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 11 jan 2009 à 17:09
Modifié:  13 jan 2009 à 14:01 par Mustang (libre)
Citer     Aller en bas de page

Un texte si poignant,si vrai...


Pas de mots,pour décrire comme tu le fais cette m****,qui détruit les souvenirs d'une personne,et son entourage...







  Toute action entraine une réaction...
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 11 jan 2009 à 17:17 Citer     Aller en bas de page

merci d'être là

ça me touche profondément ...

  Seirén - ©
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1040 poèmes Liste
16797 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 21 sept 2009 à 02:23 Citer     Aller en bas de page

voici un ancien texte composé par ta plume, que je ne pouvais louper...cette maladie est tellement sournoise, car elle oblige à dire au revoir à des gens qui sont la sans y être!
C'est très dur à vivre, j'imagine !
Tes mots sont forts pour nous en parler !
Merci à toi pour cette justesse !
amitiés sincères.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2034
Réponses: 20
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0363] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.