Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 29
· Avraham · poètedunsoir
13265 membres inscrits

Montréal: 16 jan 14:17:04
Paris: 16 jan 20:17:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Journal :: Hors de portée Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pandore


Adage. Bouillie de sagesse pour mauvaises dents
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
10 commentaires
Membre depuis
28 mars 2019
Dernière connexion
24 juin 2021
  Publié: 24 juin 2021 à 14:43 Citer     Aller en bas de page

Ces mots là sont à moi. Ils m'appartiennent.

Tu n'auras pas ce plaisir.

Sept mois durant j'ai essayé, pourtant. Non pas de te les offrir, mais de les rendre vivants. Par des gestes, des regards, des actes. Tu n'étais pas au niveau ni pour comprendre et encore moins pour le rendre. Tout le contraire. Clairement, ça, tu as su faire. Et ça me rend un peu amère.

Tu connaissais pratiquement tout de moi, mis à part ça : je ne suis pas le genre de femmes qui supplient. La gorge sèche et nouée, j'aurai mal au bide à en crever s'il faut, mais ça ne sortira pas. J'userai de stratagèmes, je trouverai une porte de sortie et ce ne sera pas celle où tu m'as poussée comme une vulgaire inconnue. Je ne me sentirai pas désolée quand tu seras seul et que tu regarderas en arrière. Car ça arrivera. Je serai déjà loin. On sera hors de portée. Mon amour inconditionnel et moi, occupés avec quelqu'un qui nous fait sentir qu'il les mérite.



 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
348 poèmes Liste
11190 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 25 juin 2021 à 06:13 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci de cette offrande PANDORE
- ce n'est pas toujours facile à exprimer,
- c'est rarement compris et là pour des ouvertures à des changements.
- il est fort possible que l'intéressé ne lira pas ton texte.
- sache que par réflexions interposées, ton texte aura atteint sont bût.
gros bisous de SAM

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 166
Réponses: 1

Page : [1]

État du vote : 0/13263

 

 
Cette page a été générée en [0,0165] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.