Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 83
Invisible : 0
Total : 86
· RiagalenArtem · Sol_M · ode3117
13353 membres inscrits

Montréal: 16 oct 16:53:43
Paris: 16 oct 22:53:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Délire iii Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
802 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 4 juin à 17:21
Modifié:  25 juil à 21:47 par Xuyozi
Citer     Aller en bas de page

D'entrée de jeu, je vous salue chapeau bas, afin que vous ne vous sentiez pas hors-jeu.

Encore une fois, ici, je troquerai l'or pour le bronze...



À ceux et celles qui m'ont posé la question, me croyant grand expert en décorporation, je confirme et réponds ceci : c'est vrai, il est très difficile de traverser la matière, sauf les soirs de pleine lune impaire, et encore, dénudés, voire à poil sous vos vêtements, à la condition expresse que les enfants soient couchés ; sinon, assurez-vous de porter le masque chirurgical pour qu'ils ne vous reconnaissent pas (vous êtes médecin, ne l'oubliez pas), à moins que Médor ne vous lèche les doigts de la main sale, habitude connue de toute la famille et du cousin Jean-Paul Sartre, grand expert en saleté des mains.



Ci-gît, dans un tombeau de mots, le jet réitéré de lumière qui suit, lumière usagée, j'en conviens, mais encore éclairante assez pour jeter quelque lueur sur un sujet lui aussi, ma foi, passablement éculé...

N'est-ce pas merveilleux que cette chose que nous nommons « langage » ? Vous vous pointez un jour dans la section Journal, et vous vous dites : tiens tiens, quelqu'un a laissé un message dans sa langue de quelqu'un lambda ; je vais le lire, et, qui sait, peut-être mon esprit y trouvera-t-il quelque mets inconnu à se mette sous la dent. Et vous lisez :

Non, Homère ni Rimbaud ne se sont jamais crevé les deux yeux pour mieux voir les réalités cachées aux yeux des mortels aveugles, aveuglés de naissance et ne sachant pas leur condition. S'ils la savaient, ils se crèveraient les deux yeux, eux, pour ne plus voir qu'avec l’œil de Shiva, le troisième, et qui siège triomphant au front du Voyant (au milieu, généralement), l’œil divin qui surplombe les deux autres, le seul à jeter une lumière de Conscience d'au moins 100 watts (c'est la nouvelle mode écolo), sur l'obscurité des Mondes connus et inconnus. Seul leur regard, ce faisceau laser conscient, seul, dis-je, il oriente la route de la Vie en l'éclairant du haut de leurs éclairs lucides. SuperZeus, non seulement la foudre jaillit de leur vision, mais aussi la lumière une et première, seule capable de laver la création de toute obscurité et lui redonner l'éclat de sa naissance originaire. — Sur rendez-vous virtuel seulement : mot de passe « SuperZeus ».

Et vous vous dites encore : Bon Dieu, comment peut-on écrire de telles sornettes ? Ce type doit être fou, ou illuminé, ou les deux et plus encore ! Cet œil superfétatoire au front de dieux étrange.r.s et inconnus, mais ... mais... mais... ça n'existe pas ! Deux yeux pour voir la réalité, c'est bien assez, c'est bien mieux même — tiens, la preuve, c'est que moi, par exemple, avec les deux miens, rien ne m'échappe et je vois tout, absolument tout, tout tout tout, même mon reflet narcisse dans cette glace menteuse que je contemple ravi entre les regards aveugles qui ponctuent mon auguste sommeil nocturne, mais le sommeil nocturne, il est normal, lui, mais quand je m'éveille, moi, oui moi, pas vrai que je suis conscient et que je vois tout ?



Ici s'achève une autre page de mon sommeil déliré délirant qui a tout vu et rien manqué de la scène, même derrière les rideaux.

PS Suite à une demande générale, j'ai essayé de faire court — quand, dans un monde moderne, les hurluberlus dépassent 144 caractères, c'est qu'ils n'ont plus rien à dire.

Vale.

X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
341 poèmes Liste
10947 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 5 juin à 03:54 Citer     Aller en bas de page

bonjour Xuyozi
- je croyais que ce site était pour la passion des poèmes ?
- ton texte qui est très bien écrit, est-il dans la bonne rubrique ?
- j'ai lu tous tes précédents, ce sera le dernier que je lirai, sauf si tu oses proposer autre chose, tu ne me fais pas voyager, le but de la discipline poétique, envisage tes textes qui constatent ou qui interrogent, les tiens sont très bien écrits, peux-tu les prévoir dans la rubrique "opinion" ou "fantastique" tu encombrerais moins nos envies de surprises.
- t'es-tu essayé à de la versification ?
- il te suffirait de vouloir commencer, et nous pourrions t'aider.
Sam.

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26141 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 5 juin à 03:55 Citer     Aller en bas de page

Troquer l'or pour un bronze, on n'est pas dans la merde.
Une lecture qui tient éveillée pour ma part.
Merci, c'est original et le jeu en vaut la chandelle.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
802 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 5 juin à 12:00 Citer     Aller en bas de page

Samamuse,

Si vous voulez mon opinion, je trouve vos propositions fantastiques, et vous avez raison, je m'égare facilement dans les différentes rubriques — je n'ai jamais eu le sens de l'orientation pas plus que l'orientation du sens ne m'est familière, d'ailleurs. Est-ce que ça fait sens ? je vous laisse vous orienter dans vos réflexions.

Merci pour vos suggestions éclairées et votre offre généreuse. J'en prends bonne note et je recourrai à votre aide si besoin est.

X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
802 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 5 juin à 12:08 Citer     Aller en bas de page

Chère Ode,

Vous êtes gentille, comme vos commentaires. Si dans l'Ancien Régime on ne faisait pas l'économie d'une chandelle pour le plaisir d'une bonne nuit au jeu, pourquoi la faire dans une rubrique, même mal comprise d'un joueur apprenti ? — Nous attendons encore le souffle de la Révolution ici...

X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26141 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 10 juil à 03:14
Modifié:  10 juil à 09:59 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Après avoir commenté ce texte avec plus d'attention, je me dis que j'ai bien pu dépasser les 144 caractères dans mes écrits, mais que j'aurai quand même toujours quelque chose à dire. ( pour votre plaisir)
Zeus, maître de la destinée et le plus grand dieu, devrait accueillir une autre muse, il en a déjà 9.
Dieu de la lumière, j'aimerais qu'il m'éclaire comme je le souhaiterais,
mais ça m'étonnerait, après avoir avalé sa goutte d'O.
Fini les orages, la foudre, la pluie, les tempêtes, dommage pour la lumière, mais je connais un soleil qui va la redonner
Bises ODE
J'ai recherché Hésiode, paysan et poète

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
802 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 10 juil à 10:45 Citer     Aller en bas de page

De vous, chère Ode, je ne souhaite aucune limite de caractères, ou sinon 144,000,000,000,000,000,000,000+, pour commencer.

Je vous propose comme 10ème Muse, j'en glisse un mot à Zeus à la première occasion, quel meilleur autre choix pourrait-il bien faire dans sa lucidité infinie ? Je lui glisse un mot pour votre lumière aussi.


Nous créons les soleils à la mesure de notre amour, plus il est incandescent, plus grande est leur magnitude.



X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26141 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 11 juil à 05:34 Citer     Aller en bas de page

Alors je continuerai à écrire avec autant de caractères que l'on voudra bien m'attribuer.
Merci à ZEUS, j'espère qu'il ne me fera pas cadeau d'un rayon trop brûlant s'il juge que je ne mérite pas tant de chaleur.
Bises ODE

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
802 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 11 juil à 09:24 Citer     Aller en bas de page

Bonjour, Ode,

En principe, les dieux nous procurent ce dont nous avons besoin, selon ce besoin et notre capacité à supporter leurs présents.

Faites confiance, et priez-les fort fort fort.



X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 188
Réponses: 8

Page : [1]

État du vote : 0/13274

 

 
Cette page a été générée en [0,0197] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.