Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 6
Invisible : 1
Total : 7
13346 membres inscrits

Montréal: 20 jan 23:54:11
Paris: 21 jan 05:54:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Je ne sais pas écrire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
741 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 18 avr 2021 à 02:02 Citer     Aller en bas de page

Hier, j’ai vécu une des pires expériences de ma vie. Un ami m’a demandé d’écrire cette mésaventure survenue avec un compatriote congolais.

Je ne veux rien faire, mais je veux que tu fasses comme si c’était moi. Mais il faut que ce soit toi qui le fasses. Je te paierai seulement si ton travail me ressemble.

J’ai lu ton ébauche. Elle ne me convient pas. Mais je la garde quand même. Est-ce que tu me comprends ? Ton texte ne me ressemble pas assez. Il faut tout recommencer. Tu finiras par y arriver. A la fin, tu auras ton salaire de misère. Alors seulement, je signerai mon ouvrage. Je t’imagine déjà en train de faire la file pour un autographe. Tu l’auras, ne t’inquiète pas. De plus, tu m’accompagneras dans mes conférences. Je serai sur le podium sous le feu des projecteurs. Tu m’attendras dans les coulis. Il fera sombre et froid, mais je demanderai qu’on t’apporte à boire. J’espère que tu applaudiras.

Est-ce que tu me comprends ? Je pourrais faire ce travail moi-même mais je n’ai pas le temps. Surtout n’oublie pas d’insister sur la supériorité du Noir sur le Blanc. Nous n’avions rien en Afrique, mais nous étions sur le point de tout avoir. Ces envahisseurs nous ont freinés dans notre fulgurante ascension. Les navigateurs portugais nous ont apporté le manioc, le piment et le poulet. Ce n’était pas nécessaire car nous avions suffisamment de protéines avec nos criquets et nos fournis braisées. L’homme blanc ne vaut rien, il faudra me l’écrire dans ton meilleur français. Certes j’ai pris l’avion, mais l’Atlantique on peut très bien la traverser en pirogue. Ça prend juste plus de temps. En fait, je pense que tu ne sais pas écrire. C’est ça le problème. Tu es seulement capable de produire une œuvre pour toi-même. Je vais m’adresser à quelqu’un d’autre qui travaillera à ma gloire. Je ne veux plus te voir. Ce ne sont pas les nègres qui manquent à Bruxelles.

Je suis un être supérieur bourré d’intelligence et de suffisance. Mon pays est pauvre, mais ça ne me dérange pas de parader avec des lunettes Cartier et une montre en or. Je n’ai aucun respect pour toi qui es mon aîné et cent fois plus diplômé que moi. Du moment que je paie, j’ai tous les droits. Est-ce que tu me comprends ?

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
531 poèmes Liste
10735 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 18 avr 2021 à 05:06 Citer     Aller en bas de page

Hello,

Comme quoi, la suffisance et la mauvaise foi se trouvent partout, dans tous les (re)coins du monde. Un con-patriote pas très malin. Heureusement qu'on roule à d'autres valeurs humaines.

Bon courage à Bruxelles et ailleurs

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
348 poèmes Liste
11195 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 19 avr 2021 à 04:20 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci JOKER,
- ton texte, ou des situations assez semblables, je les ai vécu en les refusant très souvent, ou malheureusement en étant dans des choix qui ne peuvent pas se refuser, par chantage ou autorités supérieures.
"Je suis un être supérieur bourré d’intelligence et de suffisance. Mon pays est pauvre, mais ça ne me dérange pas de parader avec des lunettes Cartier et une montre en or. Je n’ai aucun respect pour toi qui es mon aîné et cent fois plus diplômé que moi. Du moment que je paie, j’ai tous les droits. Est-ce que tu me comprends ?"
non j'entends seulement.
à bientôt de SAM

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
741 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 22 avr 2021 à 04:36 Citer     Aller en bas de page

Merci Cat, merci Sam. C'était un cauchemar.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
348 poèmes Liste
11195 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 23 avr 2021 à 06:41 Citer     Aller en bas de page

je comprends.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 215
Réponses: 4

Page : [1]

État du vote : 0/13263

 

 
Cette page a été générée en [0,0200] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.