Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 19
13346 membres inscrits

Montréal: 16 mai 22:54:45
Paris: 17 mai 04:54:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Journal :: Coup de foudre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
14949 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 16 mars à 17:33
Modifié:  16 mars à 17:35 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

J'aime bien raconter des bouts de vie semblables, ni plus ni moins à ceux de quiconque a une vie. Je suis tombée en amour devant une photo, envoyée par ma fille et je sens, je sais que d'ici 8 à 9 semaines, un nouveau compagnon ou une nouvelle compagne, viendra prendre ses quartiers chez nous.
Il ou elle ne remplacera pas Minuit, mais il aura sa place.






  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
568 poèmes Liste
24953 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 17 mars à 02:55 Citer     Aller en bas de page

C'est super attendrissant, bienvenu au petit nouveau - né. Cela n'empêchera pas que minuit sera toujours présent en ta mémoire.
Bises ODE 31 - 17 merci pour cette tendre image.

Cependant ne pas laisser faire trop de petits à nos animaux de compagnie. Il y a tant de pauvres abandonnés aux refuges.

  OM
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
14949 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 17 mars à 03:10 Citer     Aller en bas de page

C'est une femelle à trois pates qui a été recueillie dans la rue alors qu'elle était pleine. Une association lui a trouvé une famille d'accueil. Les chatons seront placés et elle, stérilisée. Elle demeurera dans la famille d'accueil.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
323 poèmes Liste
10277 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 17 mars à 11:30 Citer     Aller en bas de page

merci à vous deux.
- cette offrande me rappelle des circonstances que j'ai connu 1988.
- à la fin d'une activité de cochondindrome, j'ai hérité dune femelle qui était pleine.
une nouvelle corvée lui cherché des pissenlits tous les jours.
- un matin sur le balcon, dans le panier et en dehors trois petits avaient fait leurs apparitions.
rapidement la corvée a été multiplié par 4.
- c'est un centre aéré de maternel qui a récupéré la totalité, que de caresses en perspectives.
leurs avenirs, je n'en ai pas eu la curiosité.
nous les mâles serions-nous moins sensibles ?

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 111
Réponses: 3

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1059/13216

8.8%
 
 93 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.7%
 
 82 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.8%
 
 51 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.5%
 
 164 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 19 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.7%
 
 113 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.4%
 
 205 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.4%
 
 332 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0154] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.