Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 21
· La Brune Colombe
13216 membres inscrits

Montréal: 30 nov 04:35:24
Paris: 30 nov 10:35:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: ça se voit comme le nez au milieu de la figure vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
449 poèmes Liste
5121 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 1er déc 2020 à 06:04 Citer vertical_align_bottom

Je ne sais pas pourquoi mais ce matin j'ai cette expression qui me trotte dans la tête "ça se voit comme le nez au milieu de la figure".
Et ensuite j'ai fait le rapprochement avec certaines œuvres de Picasso durant sa période cubique et j'en ai déduis qu'à cette époque là il n'avait pas trop les yeux en face des trous quand on voit l'emplacement de l'appendice nasal, entre autre, ... ou alors c'est peut être moi qui suis tordu.

  Pichardin
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23112 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 1er déc 2020 à 07:20 Citer vertical_align_bottom

Ha ha ha ! Picasso s'emmêlait volontiers les pinceaux, c'est vrai.
Certains ne peuvent pas le voir en peinture d'ailleurs.

Moi, je suis dans ma période apéricubiste.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
6670 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 1er déc 2020 à 09:10 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Pierre

« Ça se voit comme le nez au milieu de la figure »

Faut quand même remercier le créateur pour son sens esthétique, imagine un peu s’il avait mis le zizi en lieu et place du nez!
Ami calmement !
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
702 poèmes Liste
28415 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 1er déc 2020 à 09:21 Citer vertical_align_bottom

Ah! ben, chez l'un comme l'autre il y a toujours des écoulements, il aurait quand même fallu se moucher.
Bises ODE 31 - 17

  OM
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
6670 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 1er déc 2020 à 10:15 Citer vertical_align_bottom

Oh ben dis donc notre tite cigogne se dévergonde elle en vient même à vouloir nous moucher:
Tite Ode le mien pleure rarement par contre il rit souvent !
😘

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
702 poèmes Liste
28415 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 2 déc 2020 à 03:17 Citer vertical_align_bottom

M'enfin RIMARIEN, je n'ai pas dit boucher et je ne me dévergonde pas, on sait très bien que lors d'un gros rhume, on a des écoulements et pour le reste, chez certains sujets, ils ont des fuites d'urine.
Pour parler de cette expression je dirais que c'est une bataille "nasale" et vive la "narine".
Bises Tite ODE

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 369
Réponses: 5

Page : [1]

 

 
Cette page a été générée en [0,0189] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.