Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 359
Invisible : 0
Total : 359
13186 membres inscrits

Montréal: 5 déc 20:59:09
Paris: 6 déc 02:59:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Ecriture d'une pensée, le romantisme : 21 mai 2020 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Argynne Aphrodite


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
842 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 21 mai 2020 à 08:42
Modifié:  21 mai 2020 à 12:55 par Argynne Aphrodite
Citer     Aller en bas de page

Un film où l'on voit un homme traverser la France sur une impulsion, pour rejoindre une femme à toute hâte ?
J'aime les films romantiques, les bons, pas les nombreuses comédies américaines niaises, mais parfois, par moments, ils m'insupportent.
Je préfère le vivre, le romantisme. Peut-être (je m'interroge sur le pourquoi) que je trouve qu'il est l'expression sublime du sentiment amoureux. Sentiment très personnel, indépendamment du fait que notre vision de l'expression amoureuse est influencée, parfois conditionnée aussi par cette "foutue morale", celle qui vous dit au travers des "quoi, tu n'as rien fait pur la St valentin !?!" par expl ; par l'art... le romatisme étant souvent mis à l'honneur positivement.
J'entend par romantisme les fleurs, les bougies, les attentions (être attentif, véritablement) et des choses moins classiques qui ne se vivent que de façon personnalisée ; pas le sens véritable du romantisme, sens que l'on retrouve en faisant quelques recherches.
Voilà un goût fort chez moi que j'assume parfaitement.
Sans lui donner plus d'importance qu'à ce qui se vit aussi hors de cadre là, qui n'est pas moins réel et important

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
11085 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 22 mai 2020 à 08:31 Citer     Aller en bas de page

bonjour "TOI"
imagine ce marcheur que je pourrais être, qui traverse la FRANCE,
(loin de moi, que FRANCE soit la partenaire de ce marcheur. pour vivre l'impulsion.
mais l'accompagnante des pensées, pour aller à SAINT JACQUES DE COMPOSTEL.)
mille excuses si j'y ai introduit une coquille (erreur aux niveaux des caractères)
foutue morale, aux nuits des étapes, où les pieuses pensées, font place aux pieux partagés.
en période de confinement, où placer le confinement. le déconfinement semble inévitable.
Voilà un goût fort, chez moi que j'assume parfaitement.
Sans lui donner plus d'importance
qu'à ce qui se vit aussi hors de ce cadre là,
qui n'est pas moins réel et important. même virtualisé.
serais-je hors sujet ?


 
Argynne Aphrodite


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
842 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 25 mai 2020 à 05:17
Modifié:  25 mai 2020 à 05:41 par Argynne Aphrodite
Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
bonjour "TOI"
imagine ce marcheur que je pourrais être, qui traverse la FRANCE,
(loin de moi, que FRANCE soit la partenaire de ce marcheur. pour vivre l'impulsion.
mais l'accompagnante des pensées, pour aller à SAINT JACQUES DE COMPOSTEL.)
mille excuses si j'y ai introduit une coquille (erreur aux niveaux des caractères)
foutue morale, aux nuits des étapes, où les pieuses pensées, font place aux pieux partagés.
en période de confinement, où placer le confinement. le déconfinement semble inévitable.
Voilà un goût fort, chez moi que j'assume parfaitement.
Sans lui donner plus d'importance
qu'à ce qui se vit aussi hors de ce cadre là,
qui n'est pas moins réel et important. même virtualisé.
serais-je hors sujet ?




Tu me fais sourire Sam, et comme j'apprécie ta présence en retour de pensées. Par contre que tu ne mettes pas mes mots à moi entre guillemets compliques tjs ma lecture de ton commentaire.... 😉 🕊

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
11085 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 26 mai 2020 à 04:15 Citer     Aller en bas de page

bonjour "toi"
- comment dire en mots, ce que je ressens, dans mes titillements énergétiques, quand je te lis, que je t'envoie certaines de mes pensées, et tout "ça" sous les regards des autres.
tu n'utilises pas les MP.
- pour les autres regards, en curiosités ou en jalousies, les MP sont un moyen de discrétions, qui peuvent permettre aux autres pseudos, féminins ou masculins, de pouvoir tester, un des 5 états de samamuse. (SAM, MUSE, ETRE de LUMIERES, pour les 2 autres voir les MP)
- oh toi ma virtuelle ARGYNNE, je crois pouvoir lire, que je ne sois pas d'une trop grande ingérence, et que je sois une curiosité, qui soit ou sache autoriser (je n'ai pas le droit d'écrire le titre de ce texte, sans devenir une invisibilité) à "thèmer" sur des cheminements de pensées. (j'adore les pensées végétales) et toi quels sont les noms de tes éphémères aux tiges coupées, ou de ces présences, qui attendent des soins, les racines en terre, parfois à travailler pour aérer les richesses visibles ou en pots. (osez demander quelles sont les particularités de vivres ensembles de chacun de ces 3 états de samamuse)
- gros bisous, virtuels malheureusement, autorisés en période de ce "corona"
(c'est quand même mieux que des bisous superposés, à travers deux masques de tissus)

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3218 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 14 juil à 18:41
Modifié:  14 juil à 18:42 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Le romantisme pour moi ce sont des sentiments exacerbés qui ont cassés bien des normes aux 19 ème siècle.
Je trouve qu'aujourd'hui le romantisme a plutôt disparu ....peut ėtre le retour des règles qui viennent assujettir notre liberté
Bonne soirée

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
609 poèmes Liste
26413 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 15 juil à 01:08 Citer     Aller en bas de page

Je partage complètement ce que tu dis et ce que tu ressens, Tout fout le camp, on ose même plus dire ses pensées.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
11085 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 9 sept à 10:11 Citer     Aller en bas de page

- nous sommes apparemment dans une civilisation de la peur.
- les tentatives téméraires, domaine que j'ai beaucoup aimé de 1974 à 1989, dans ma période explosive de designs. puis on m'a trop souvent brisé les ailes, parce que je devenais marginal et dérangeant.
- j'ai failli perdre mon emploi, à cause des deux tours jumelles de new York, ils étaient devenus plus faibles aux échecs, avec deux tours en moins.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 607
Réponses: 6

Page : [1]

État du vote : 0/13274

 

 
Cette page a été générée en [0,0206] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.