Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 16
Invisible : 1
Total : 18
· Luciole321
13546 membres inscrits

Montréal: 26 jan 19:29:42
Paris: 27 jan 01:29:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: La crise Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
6395 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
10 janvier
  Publié: 31 mars 2020 à 08:42 Citer     Aller en bas de page

Ciel , parbleu ,diantre,
La crise a gagné les «  beaux beaux quartiers »:
Hier à Neuilly j’ai vu une petite vieille sapée de Dior, ramasser précieusement deux minuscules crottes de son caniche!

-Il fait quoi votre fils?
-Il est en dernière année de médecine et le votre?
-Lui aussi il termine sa dernière année à la santé

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
11220 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 1er avr 2020 à 05:35 Citer     Aller en bas de page

merci RIMARIEN,
- je suis heureux de constater que je ne pas le seul à proposer des décalages de la pensée.
- j'ai eu un voisin qui était devenu le meilleur à la belotte, il avait la toux, il était dans une chaleur qui le travaillait de l'intérieur. maintenant il est froid. des mauvaises langues osent prétendre, qu'il aurait du faire l'amour avec ses différentes partenaires, en respectant un mètre de distance. s'il avait réussi, c'est qu''il aurait été bien monté.

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
6395 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
10 janvier
  Publié: 2 avr 2020 à 09:11 Citer     Aller en bas de page

Salut Sam
Ben vaut mieux être décalé un peu que recalé de rien hein!
Ah oui la toux à la belote ça sert d’annoncer discrètement à son partenaire si on bcp d’atouts!
Ah à la belote parfois les dessous de table ne sont pas très chics!
Amicalmement
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
4312 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 2 avr 2020 à 14:25 Citer     Aller en bas de page

Jean Christian,

Quel plaisir de te relire dans ce délire unique qui est le tien.
Tes jeux de mots dignes d'un Raymond Devos manquent au site et me manquent aussi.
( un très bon exercice pour entretenir mes neurones vieillissants )

Et puis, il n'y a pas que tes mots qui me manquent...

J'espère que tu vas bien.
Prends soin de toi.

Bisous

Myo

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
5095 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
1er janvier
  Publié: 2 avr 2020 à 14:29 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Rimarien,
certains détenus de la santé ainsi que des gardiens sont atteints par le virus. Peut être qu'on devrait changer le nom de la prison.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
6395 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
10 janvier
  Publié: 4 avr 2020 à 00:05 Citer     Aller en bas de page

Coucou Myo
Tout le plaisir est pour moi pardi, comparé à Raymond Devos !
Veinarde, tu as encore la chance de parler de tes neurones au pluriel !

La prison c’est la santé
Se faire la belle c’est la conserver!
Appelons la alors: Le petit vallon fleuri!

Merci à vous deux de votre visite en ne rase mots ´´au dessus de mon nid de coucou

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 579
Réponses: 5

Page : [1]

État du vote : 0/13263

 

 
Cette page a été générée en [0,0234] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.