Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 32
Invisible : 0
Total : 35
· wippi · Galatea belga · Jean-Claude
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 04:26:44
Paris: 19 oct 10:26:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Automne divin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 18 nov 2009 à 11:52
Modifié:  15 févr 2010 à 03:51 par Idou
Citer     Aller en bas de page




Automne divin

Il y a une saison où la terre est au temple
Tôd au long de ce vert et gel sur les vieux champs
Les feuilles d’Hermonthis ont franchi, il me semble,
Les vagues de l’été par les célestes chants.

Sous les mains du grand Dieu, le faucon nous délivre
La pépite royale émoussant nos forts pas
Et sur ce marbre jaune, éprise, je veux suivre
Les bas de ce trésor, qu’automne nous gaina.

Dans la seconde d’or où le merle décampe
Le désert est vivant au sable des bruits froids,
Au craquement du sol, c’est novembre qui rampe

Et l’hiver se profile aux morts des plus beaux rois
Captivés dans leurs dons, aux sorts de la croyance;
Rê à nos pieds de lune, ambrés sous la dormance.


Idou 18/11/09 © photo libre de droits

  Seirén - ©
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 18 nov 2009 à 15:26 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui me touche beaucoup Idalie

Mon coeur est avec toi poète ( courage )

bisous petite soeur

james

  Membre de la Société des poètes Français.
opium
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
1708 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2007
Dernière connexion
8 novembre 2020
  Publié: 18 nov 2009 à 15:57 Citer     Aller en bas de page

Je crois ne pas avoir compris toutes les finesses de ce très agréable poème ne connaissant pas vraiment à quoi se référaient tes exemples.
Merci de cet agréable partage.

 
ovnissimo


L’amour, c'est sentir votre coeur battre dans la paume des mains divines de Dieu. Ovni
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
3135 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2008
Dernière connexion
12 février 2013
  Publié: 18 nov 2009 à 18:35 Citer     Aller en bas de page

Un beau poème un peu hermétique qui mérite d'être lu encore une fois.






  amour et poésie malgré tout
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 18 nov 2009 à 19:45 Citer     Aller en bas de page

il pourrait y avoir plusieurs lectures sûrement .. l'inconscient étant souvent bien plus dans l'éclat qu'on ne le pense ....

mais pour tout vous dire ...

tout est basé sur l'aspect mordoré qui noie mes yeux chaque jours de cet automne ...

j'ai vu dans tout ce jaune , un trésor apaisant et ancien !

merci

merci d'être là ... et de lire encore mes folies !

des bisous mes amis

  Seirén - ©
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 19 nov 2009 à 01:12 Citer     Aller en bas de page

Un automne mystérieux par ses références. Mais tes mots le parent d'une aura dorée. Merci Idalie
Amicalement
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1484
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0253] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.