Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 49
Invisible : 0
Total : 52
· ***Béné*** · Matavie
Équipe de gestion
· Bestiole
13387 membres inscrits

Montréal: 24 jan 15:23:59
Paris: 24 jan 21:23:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères (avril 2014) : "L'écho des anciens" :: Il y a longtemps déjà Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
404 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
15 décembre 2021
  Publié: 7 avr 2014 à 15:50 Citer     Aller en bas de page

Quand je couchais chez vous, il y avait le bruit
Des véhicules passant à vive allure, la nuit.
Où allaient-ils, ces gens, vers quelles destinées?
Et c’est sur ces questions qu’alors, je m’endormais.

Dans l’autre chambre, bleue, il y avait aussi,
Un antique réveil tic-taquant l’infini.
Et les fleurs sur les murs, roses extravagantes
Aux couleurs de l’azur semblaient être vivantes.

Au matin, le bonheur du bain près de tes bras
Et puis tes savonnettes au parfum délicat…
Dans la baignoire en fonte, une reine j’étais,
Mamie, c’était un conte dont tu étais la fée.

Et les journées passaient sans que le temps ne compte,
Comme les rêves arrêtent les aiguilles des montres.
Filigrane doré sur ma mémoire, Mamie,
Je retourne chez toi dès que tombe la pluie.

lorsque tu es partie, tu t’es fondue en moi,
Dans le miroir j’ai vu que tu ne voulais pas,
Que tu n’avais pas vu le coup venir, alors
Tu as laissé un peu de ton âme dans mon corps.

Certains disent qu’ailleurs, on se retrouvera,
Que je vous serrerai encore dans mes bras,
Mais je n’ai comme espoir que le poids des croyances…
Aussi je voue un culte à ces bribes d’enfance.

Ô grands-parents, je cours, c’est la fuite en avant,
Je cours pour être digne de vous, pour mon enfant,
Comme il me manque le temps où je me demandais
Où allaient les voitures qui, dans la nuit, roulaient…












  Hélène
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
138 poèmes Liste
6117 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 7 avr 2014 à 16:03 Citer     Aller en bas de page

Belle émotion ancienne...
Quand parfois, au détours de la vie, on revisite son enfance.
Très belle émotion

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
datura.


Il n'est pas de problème qu'une absence de solution ne finisse par résoudre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
240 poèmes Liste
695 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 7 avr 2014 à 16:10 Citer     Aller en bas de page

merci.

 
Sybilla
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15027 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 janvier
  Publié: 7 avr 2014 à 21:35 Citer     Aller en bas de page


Bonsoir Réellalice,

Des souvenirs qui ramènent dans l'enfance au cocon familial...
C'est très beau!


Douce nuit!

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23748 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 7 avr 2014 à 22:06 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Réellalice,

Une lecture qui me plait beaucoup ! Bravo !

  Membre de la Société des poètes Français.
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
531 poèmes Liste
10741 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 8 avr 2014 à 02:45 Citer     Aller en bas de page

Beaucoup d emotions en en effet daans ces lignes. La chaleiur des grands parents est un havre de paix et d amour. J en comprends le doux souvenir.
Catherine

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15617 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 8 avr 2014 à 04:48 Citer     Aller en bas de page

Un poème touchant, si plein d"amour et de tendresse...j'aime beaucoup...

Alex

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 8 avr 2014 à 11:37 Citer     Aller en bas de page

Bon Jour Réellalice,

J'ai tellement aimé lire votre bel hommage à vos grands-parents.
plein de souvenirs d'enfance pixelisés par la tendresse et de nostalgie de votre plume délicate.

lorsque tu es partie, tu t’es fondue en moi,
Dans le miroir j’ai vu que tu ne voulais pas,
Que tu n’avais pas vu le coup venir, alors
Tu as laissé un peu de ton âme dans mon corps.


Un très beau partage émouvant.
Bien à vous.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2584 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 8 avr 2014 à 14:30 Citer     Aller en bas de page

Magnifique.

 
Ombline


Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie. Blaise Cendrars
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
1120 commentaires
Membre depuis
25 février 2014
Dernière connexion
3 juillet 2019
  Publié: 8 avr 2014 à 15:10 Citer     Aller en bas de page

Superbe, des mots émotion, des souvenirs posés dans l'écrin de la mémoire, des absents qui manquent à la tendresse du coeur, un avenir que l'on voudrait aussi beau que les souvenirs d'un temps passé…

Amicalement
Pauline

  La musique exprime ce qui ne peut pas être dit mais qui est impossible de taire. Victor Hugo
HH


Pour ceux qui se battent, la vie à une saveur que ceux qui se protègent ne gouterons jamais...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
902 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2009
Dernière connexion
26 juillet 2021
  Publié: 9 avr 2014 à 07:32 Citer     Aller en bas de page

Tranche de vie???
J'aime bien l'idée générale du texte.

Amicalement
HH

 
LA REINE DES GLACES


Pars avant l'aube.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
380 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2011
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 9 avr 2014 à 15:45 Citer     Aller en bas de page

Très touchant... Ma mamie me manque...

Merci pour ses vers très doux, qui chamboulent!

  j'écris donc je suis.
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
404 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
15 décembre 2021
  Publié: 9 avr 2014 à 16:43
Modifié:  9 avr 2014 à 16:47 par Ella Meliar
Citer     Aller en bas de page




Lacase,
merci beaucoup!

Datura,
merci à toi d'être venu(e?) me lire!

Sybilla,
!

James,
merci cher ami!

Catwoman,
miiiiaouuuu spécial for you!

Alphonse Blaise,
je suis très heureuse de t'avoir émue! Merci beaucoup.

Actuaire,
je suis flattée que vous ayez aimé!

Lipe,


Didier,
tu me fais rougir!

Ombline,
je suis très contente que tu ais apprécié ce poème!
Merci!

Flamme Noire,
je suis flattée.

HH,
oui, bribes de vie. Ravie que tu ais apprécié!Merci beaucoup!

La Reine Des Glaces,
!





  Hélène
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
404 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
15 décembre 2021
  Publié: 14 avr 2014 à 15:45 Citer     Aller en bas de page

Pétalederose,
suis émue de t'avoir émue...

Lucinda,
tu sais, moi aussi j'aurais aimé leur dire avant...
Bisous

Lande,
merci beaucoup de ton passage sous mes mots!

  Hélène
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1673
Réponses: 13
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0354] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.