Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 13
· Lilium · RiagalenArtem
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 06:01:06
Paris: 19 oct 12:01:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Juste pour l'entendre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 24 mars 2008 à 16:01
Modifié:  8 août 2008 à 14:36 par Mariesarah
Citer     Aller en bas de page


Juste pour l'entendre


j'ai rabattu les étoiles
à l’écart du ciel je me suis effondrée
sous des chemins de cendres et de silences

j’ai fermé les paupières pour que son
visage existe quelque part

ma vie a saigné de toutes ses gouttes

arrive enfin le moment ou les éclats de beauté
endormis sous les pierres tristes longent
le littoral des yeux

avec humilité j’accueillerai les orages
les arcs-en-ciel et les raies de lune
pieds nus dans les frimas de l’aurore
pieds nus dans la pénombre de la nuit

juste
pour
l’entendre

bruire de nouveau entre mes côtes


Mariesarah

(Qu'elle est belle la vie !)

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Ellea Lee
Impossible d'afficher l'image
Garde tes rêves, tu ne peux jamais savoir à quel moment tu en auras besoin ...(Carlos Zafon)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1372 commentaires
Membre depuis
23 septembre 2007
Dernière connexion
19 mai 2018
  Publié: 24 mars 2008 à 16:05 Citer     Aller en bas de page

Il bat, il bat ... je pourrais presque l'entendre d'ici !

Amitiés

Agnès

 
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
2356 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 24 mars 2008 à 16:07 Citer     Aller en bas de page


Sincérité touchant!!

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15605 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 24 mars 2008 à 16:51 Citer     Aller en bas de page

C'est très beau Mariesarah:
"j'ai rabattu les étoiles
à l’écart du ciel je me suis effondrée
sous des chemins de cendres et de silences...
merci pour ce poème qui me fait penser à un souffle d'amour...
Alex

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 24 mars 2008 à 18:27 Citer     Aller en bas de page

"avec humilité j’accueillerai les orages
les arcs-en-ciel et les raies de lune"

Je ne sais comment te remercier pour ces vers ci-dessus, poétesse.

Un grand souffle d'amour

Poétiquement, ton lecteur

 
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1040 poèmes Liste
16797 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 24 mars 2008 à 18:35 Citer     Aller en bas de page

"avec humilité j’accueillerai les orages
les arcs-en-ciel et les raies de lune
pieds nus dans les frimas de l’aurore
pieds nus dans la pénombre de la nuit"

ma chère mariesarah,tu nous combles tant ton poème est de beauté...et cette strophe mise au dessus est grandiose de poésie.
je ressors touché de cette belle lecture.
merci à toi.
amitiés les plus sincères.
pyc.

 
pengyou42
Impossible d'afficher l'image
bientôt la voie lactée sera notre autoroute
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
271 poèmes Liste
1884 commentaires
Membre depuis
10 octobre 2015
Dernière connexion
13 février 2018
  Publié: 25 mars 2008 à 10:02 Citer     Aller en bas de page

l'humilité, les pieds nus, le coeur qui bat, je ne sais pas pourquoi ça me fait penser aux bourgeois de calais,
l'iconoclaste

  pengyou42
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3771 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 25 mars 2008 à 10:38 Citer     Aller en bas de page

Oui, "elle est belle la vie" quand elle est célébrée de cette façon...

  Carpe diem...
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 25 mars 2008 à 15:23 Citer     Aller en bas de page

Il s'entend très fort....

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16146 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 26 mars 2008 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

quand on aime, elle est toujours belle la vie...

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Hathor
Impossible d'afficher l'image
Ce qui ne nous tue pas rend plus fort
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
124 commentaires
Membre depuis
23 janvier 2008
Dernière connexion
25 août 2008
  Publié: 26 mars 2008 à 12:16 Citer     Aller en bas de page

Très beau et si loin de moi, même si je l'ai moi même célébré cet Amour avec un grand A.

On y croit....

  Les femmes sont des oeuvres d'art...
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 28 mars 2008 à 09:42
Modifié:  28 mars 2008 à 09:44 par Mariesarah
Citer     Aller en bas de page

Ellea,

Oui il bat.... de l'aile aussi ... parfois. Mais ça tu le sais.
L'important c'est qu'il se régénère de l'amitié et de l'amour.

Merci ma chum, Amicalement, Marie


Saldday,

Merci d'être venue vibrer sous mes mots...et avec mon coeur.

Amicalement, Marie


Lumi,

Heureuse que tu aimes la pénombre de mon poème. Il adoucit parfois la trop cruelle lumière.

Gros bisous, Marie

Alex,

Merci de ton d'avoir soufflé ton amitié sur ce poème. Il n'en sera que plus beau.

Amicalement, Marie


Hassan,

C'est moi qui te remercie de laisser ton empreinte amicale et poétique sur tout ce que j'écris. C'est une marque indélébile sur mon coeur.

Amitiés, Marie


pyc,

C'est que parfois la vie est plus forte que toutes les déceptions et coups durs ! heureusement.....
Merci de tes encouragements poète ami et confident.

Amitiés Marie


Thib,

Ton commentaire me fait trembler. Ma fibre poétique n'en n'est que plus forte grâce à des poètes comme toi.
C'est à moi de te remercier, c'est de vous de votre générosité que je m'inspire de vos écrits et je vous aime tant pour ça.

avec grande humilité, Marie


L'Icono,

Je ne connais pas les bourgeois de calais mais c'est avec grand plaisir que je vais aller les découvrir.... merci d'être passé j'en suis ravie.

Amitiés, Marie


Lulu !

Je sais pas pourquoi mais j'ai toujours un sourire grand comme mon coeur quand je te vois sous mes poèmes.... c'est cette affection particulière tu sais Jean...que je ressens...

Amicalement amie, Marie


Thibault,

Je célèbre déjà ce moment avec toi en se prenant une tite bière, les cheveux jusqu'au ciel, les dents au vent.... les pieds nus .... tu sens ce que je ressens ????

Amicalement amie, marie


Tite Bulle de champagne,

Tu l'entends dis, il te murmure tout près mon amitié et mon bonheur de le partager avec toi.

Bises et re-bises, Marie


Anne,

C'est un cadeau immense que tu me fais là de le placer au chaud dans tes favoris. Là il bat très très fort la chamade mon ti coeur ! Sincèrement, je suis honorée.
Merci petite Anne fleurie.

Amicalement amie, bises et rebises, marie


Guido,

Hé oui.... juste d'aimer la vie avec ses remous et ses aurores boréales c'est déjà de s'assurer le bonheur.

Merci d'être passé poète, Marie


Hathor,

Merci de tes commentaires, mais en fait, ce poème est un honneur à la vie... juste le fait d'être en santé et d'entendre son coeur battre fort c'est déjà merveilleux.

Amitiés, Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
781 poèmes Liste
3131 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
7 octobre
  Publié: 1er avr 2008 à 08:39 Citer     Aller en bas de page

"(Qu'elle est belle la vie !)": ...le plus beau est là car c'est vraiment tout le fond du coeur qui bat d'un plus fort et beau battement vivant du sang.

...et la vie passe en ce rythme.

Toute une éternité en ce très grand silence musical qui résonne en toi, en nous, en moi.

Tes mots...

Mes Pluriels (de donneur à rêver) pour refermer tes yeux ouverts sur le ciel bleu de tes rêves vivants.

Mes .

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 1er avr 2008 à 08:55 Citer     Aller en bas de page

Tu sais que tes passages sont toujours pour moi un honneur parce qu'à mon avis tu es un poète hors du commun mais tu sais déjà tout ça.... (ce sont de modestes mots mais sincères).

Touchée de ton passage .....

Gros bisous tendres et amicaux,

Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 5 avr 2008 à 22:41 Citer     Aller en bas de page

je ne sais quoi dire, je suis soufflée par celui-là, magnifique, il est magnifique !


Juste pour l'entendre


j'ai rabattu les étoiles
à l’écart du ciel je me suis effondrée
sous des chemins de cendres et de silences

j’ai fermé les paupières pour que son
visage existe quelque part

ma vie a saigné de toutes ses gouttes

arrive enfin le moment ou les éclats de beauté
endormis sous les pierres tristes longent
le littoral des yeux

avec humilité j’accueillerai les orages
les arcs-en-ciel et les raies de lune
pieds nus dans les frimas de l’aurore
pieds nus dans la pénombre de la nuit

juste
pour
l’entendre

bruire de nouveau entre mes côtes



Je n'ai pu résister au plaisir, je l'ai copié dans son intégralité !

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 7 avr 2008 à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Chantalou,

Ce poème est également un de mes préférés parce que sans ce battement de vie dans la poitrine... y a que le néant.

Je suis comblée qu'il t'ait plu. Comblée et honorée.

Je te serre fort contre mon coeur.


Ton amie Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 11 avr 2008 à 08:48 Citer     Aller en bas de page

Plaisir Dom.... en fait la vie c'est un cadeau.

Merci de ton passage et c'est moi qui te remercie.
Au plaisir de te revoir sous mes mots.


Amicalement, Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
mimicoupet
Impossible d'afficher l'image
Plus je me dévoile, plus je perd, un à un les charmes qui opèrent... (Fred)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
63 commentaires
Membre depuis
20 avril 2008
Dernière connexion
22 janvier 2010
  Publié: 21 avr 2008 à 15:04 Citer     Aller en bas de page

De toute beauté....

bisou

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 21 avr 2008 à 15:30 Citer     Aller en bas de page

Merci Minicoupet de ton commentaire, ça me fait chaud au coeur !

Amicalement, Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Effet Mer


À force de viser la lune, tu vas te crever l’œil.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
28 mai 2008
  Publié: 3 mai 2008 à 07:07 Citer     Aller en bas de page

Je suis soufflée !!!!!


Franchement, c'est sublimement magnifique !!!
Et je dirais même plus : magnifiquement sublime !!!


Amitiés

  Il y aura toujours des si dans les mais et des mais dans la vie
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 14 mai 2008 à 08:44 Citer     Aller en bas de page

Effet mer,

Je suis ravie de te revoir dans mon petit monde. C'est merveileux comme la poésie relie tous les continents.

Merci de tes mots,

Amicalement Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4667
Réponses: 29
Réponses uniques: 19
Listes: 1 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0534] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.