Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 16
· ramon78
13361 membres inscrits

Montréal: 27 sept 05:43:41
Paris: 27 sept 11:43:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Un cri d'amour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 24 avr 2008 à 08:45
Modifié:  12 juin 2008 à 10:37 par Mariesarah
Citer     Aller en bas de page

Un cri d'amour


je plante les non-dits dans la pénombre du jardin

je rejoins les hiboux aux aguets dans les draps
assiégée par le masque de la nuit
je cherche tes traits
et te confonds avec les ombres
qui s’immiscent entre nos corps de pierre

j'entends battre à mes tempes douloureuses
la voix effarée de notre solitude

lasse ma chair s’endort sans attendre
tes gestes suspendus
à la corde à linge

un lendemain gelé
des cernes d'angoisse au bord
des caresses endormies

et si nous n’étions qu’un cri d’amour agonisant ?


Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
aristide

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
856 commentaires
Membre depuis
17 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars 2020
  Publié: 24 avr 2008 à 11:49 Citer     Aller en bas de page

C'est vraiment beau, mais quelle tristesse ! Ces ombres inquiétantes qui viennent rôder la nuit, quel est ce cri d'amour agonisant ?
C'est la mort, c'est l'hiver, tout est gelé, suspendu, angoissé, j'espère que viendra une douce tiédeur, un frémissement, on l'attend !
Bises

 
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3771 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 24 avr 2008 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

Même "agonisant", un "cri d'Amour" reste un "cri d'Amour"....

  Carpe diem...
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
318 poèmes Liste
2518 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
14 août
  Publié: 24 avr 2008 à 13:23 Citer     Aller en bas de page

Marie, J'ai retrouvé dans ton cri d'amour le mien !
J'ai tes mots et tes douleurs dans la tête... et dans mon coeur !
amitiés serge

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 24 avr 2008 à 13:59 Citer     Aller en bas de page

Je retrouve Naej ... malgré tout un cri d'amour reste un cri d'amour. J'aime beaucoup le rythme ma poétesse.

Poétiquement, ton lecteur

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 25 avr 2008 à 14:11 Citer     Aller en bas de page

J'ai eu le coeur serré, et des larmes bloquées au niveau du larynx...

(Non je ne suis pas mal formée)!



  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 28 avr 2008 à 10:05 Citer     Aller en bas de page

et si nous n’étions qu’un cri d’amour agonisant ?


un cri qui désir nourrir le bonheur ...

mille bisous Carole

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 28 avr 2008 à 17:11 Citer     Aller en bas de page



je plante les non-dits dans la pénombre du jardin

j'entends battre à mes tempes douloureuses
la voix effarée de notre solitude

un lendemain gelé
des cernes d'angoisse au bord
des caresses endormies

je n,ajoute rien, j'adore !

Chantalou

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 2 mai 2008 à 09:47 Citer     Aller en bas de page

l'insoumise...

j'espère que ton petit coeur va mieux ...et merci de ta présence sous ce poème.

Amitiés, Marie


Aristide,

En fait mon poète ce n'est que la fin d'une histoire d'amour.... et la constatation de l'éloignement.

Merci d'être venu partager....

Amitiés, Marie


Marion,

Ce n'est pas important de tout comprendre, juste ta présence réchauffe le coeur....

Merci ma douce, Amicalement, marie


Naej,

tout à fait, un appel à la douleur de perdre quelqu'un aime....

Merci de ta présence, bises tendres, marie


Serge,

Je sais que tu me comprends Serge.... il y a ce vécu qui semble se ressembler....

Grosses bises mon ami, je pense à toi, Marie


Hassan,

Oui un cri du coeur pour ne pas sombrer.... et sauver ce qui reste d'un bel amour.

Amitiés et bises tendres, ton amie, marie


Anne,

Merci à toi Anne tes commentaires sont toujours pour moi un souffle de vie à mes écrits.

Grosses bises et toute mon amitié, Marie


Petite Lune,

Désolée pour ton larynx..... les émotions parfois nous tiennent si fort.

Bises ma petite Lune et amitiés, Marie


Sirene,

Merci de ta présence sous mes mots... si tu as été émue c'est que j'ai atteint mon but...

Bises et amitiés, Marie


Thib,

Voilà notre rôle en poésie je crois mon ami, rendre le laid supportable et beau.... merci de tes mots qui me touchent toujours à chacun de tes passages.

Tendres bises et toutes mes admirations poétiques,

Amicalement marie


James,

Voilà James un cri qui désire nourrir l'amour qui reste !
merci merci merci d'avoir compris.

Amitiés, pensées et grosses bises, Marie


Chantalou,

Moi j'adore tes mots sous mes douleurs....
Amitiés, Pensées, câlins , Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 14 mai 2008 à 11:21 Citer     Aller en bas de page

Merci Edna de ton passage.

Je suis toujours heureuse de te voir.

Toutes mes amitiés, marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2899
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Des Cendres de Toi…… (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
Chant de la victoire (Contes fantastiques)
Auteur : Terenemar
Homélie (Amour)
Auteur : Lunabelle
Le client dangereux (Autres)
Auteur : Miroir
Point Final (Tristes)
Auteur : Mariesarah
Une femme sans poitrine est comme ... (Textes d'opinion)
Auteur : Douce_émeraude
Pourquoi tant de « M » (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
Assise dos au mur (Tristes)
Auteur : Miroir
Je cultive l'immortel... (Amour)
Auteur : Fleur Du Vent
3. (Amour)
Auteur : Vixate
Je t'aime *amour* (Amour)
Auteur : okana
Frissons d'hiver... (Tristes)
Auteur : Daphn
L'enfance (Amour)
Auteur : mtcatala
une étoile (Autres)
Auteur : angetine au sol
Couleur soleil (Amour)
Auteur : fransua

 

 
Cette page a été générée en [0,0334] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.