Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Les parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 84
Invisible : 0
Total : 86
· evin · messaisons
13292 membres inscrits

Montréal: 26 février 12:13:47
Paris: 26 février 18:13:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La bête épaule vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Tizen

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
110 commentaires
Membre depuis
16 mars 2009
Dernière connexion
17 jan à 16:36
  Publié: 2 juin 2009 à 02:10
Modifié:  2 juin 2009 à 05:34 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom



Je n'ai jamais aimé la solitude.
Pourtant d'aussi loin que je me souvienne, elle m'a toujours fait du bien.

Le gars qui a inventé la tristesse, il a dû inventer la musique juste après.
Et juste après encore, il a dû inventer Eva.

J'ai tout de suite su que je ne ferai jamais l'amour avec Eva. Et c'était une pensée très reposante. Dit comme ça, ça fait un peu marteau-piqueur électro-solaire mais c'est pas vraiment l'idée.

Je n'ai jamais aimé la solitude, surtout quand elle avait un prénom.

Dans le creux d'un jour, il y eut une dernière fois. Cela suffirait presque.
Toutes les importances ont leur dernière fois, sans ça à quoi serviraient les platanes le long des routes.
La dernière d'Eva, c'est elle qui l'a décidé. Il y avait des mots, ces choses entendues dans les films qui nous font marrer quand on se prend pour Scarlett O'Hara offrant son dernier adieu à Jerôme Morrow.

On s'est embrassé comme l'on savait faire, comme le monde n'aurait jamais dû oublier. S'embrasser à s'emmêler les bras, nos bouches pleines de phrases et nos mains pleines de dos.
Tout le monde sait embrasser avec la langue, certains savent embrasser avec les lèvres, mais bien peu savent embrasser avec les bras.
C'est pourtant la seule manière de se chauffer le coeur à l'abri d'un espoir.
Si tu avais su devenir un homme tu saurais ça , on met la langue sur sa maîtresse, les lèvres sur sa femme, et les bras autour de ses enfants ; ce sont des faits qui ne trompent pas.

Elle s'est enfoncée la tête dans mon blouson jusqu'à pouvoir glisser son menton de souris débile le long de ma clavicule ; arrivée au bout, elle m'a mordu l'épaule "parce que dans ton épaule, y a plus de clavicule. C'est qu'une bête épaule."
Je l'ai insultée comme toujours quand elle me faisait mal (ce qui arrivait souvent), elle souriait. Prenant sa voix de bourgeoise mal finie, elle se moquait : "Il faut souffrir pour avoir des souvenirs voyons Jean-Petrus ! N'y a-t-il plus bel écrin pour ma dentition hérétique que votre épaule de pigeon mort ?"
Ta gueule Eva.. ferme ta gueule sur mon coeur pour une fois.

C'est très agaçant de devoir l'admettre mais elle avait raison. C'est ridicule Jean-Petrus pour un pigeon, même un pigeon en forme de souvenir. Et les épaules sont des mystères.

Je n'ai jamais aimé la solitude.

(Jerome) - c'est promis
(Scarlett) - oui, promis (T'es presque beau quand tu promets)
(Jerome) - c'est parce que je pense à nos platanes.

Eva et moi, on découpait les polochons de neige des balustrades comme personne.


 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



La perfection n'est pas de ce monde.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20766 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
2 août 2023 à 22:00
  Publié: 2 juin 2009 à 05:34 Citer vertical_align_bottom

Je lis ce texte, et je le relis encore et encore... Il me fait mal mais... Merci...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 déc 2012 à 08:22
  Publié: 3 juin 2009 à 12:13 Citer vertical_align_bottom

Un texte qui ne peut laisser indifférent.
Merci pour ce remue-ménage dans mon coeur.
Amitiés

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Blitzkrieg lullaby


Making love with his ego, Zigy sucked up into his mind... Like a lepper Messiah...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
262 commentaires
Membre depuis
7 juin 2009
Dernière connexion
13 juil 2015 à 17:06
  Publié: 21 juin 2009 à 16:02 Citer vertical_align_bottom

C'est une solitude détestable, presque honteuse et maladroite... Enfin... pas de chichis contemplatifs, de remords mal digérés, bref... Je suis sous le charme de ces mots...
Merci je trouve poèmes qui me font "vivre"

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013 à 19:02
  Publié: 21 avr 2010 à 17:27 Citer vertical_align_bottom

C'est un bel adieu
Dans sa tristesse, sa simplicité et tout ce qui vous lie, que ce soit simple ou compliqué
Ouais
J'aime beaucoup
B'soir

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
LE PASSANT
Impossible d'afficher l'image
La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
146 poèmes Liste
3092 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
8 avr à 10:36
  Publié: 22 avr 2010 à 16:21 Citer vertical_align_bottom


Je suis passé au hasard et je ne regrette pas j'ai vraiment aimé ton texte

Je vote pour et te remercie pour ce plaisir...

Mes amitiés Yvon

 
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
1er avr 2022 à 03:57
  Publié: 20 juin 2010 à 17:30 Citer vertical_align_bottom

"Le gars qui a inventé la tristesse, il a dû inventer la musique juste après.
Et juste après encore, il a dû inventer Eva."

...
Un prénom, elle ou une autre... et tout s'arrête là.
Solitude quand tu nous tiens...


un texte qui reste et qui frappe
Merci

 
Lilu

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
633 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2009
Dernière connexion
Il y a -298 minute
  Publié: 31 oct 2013 à 11:36 Citer vertical_align_bottom

C'est tout toi ça, tu me fais sourire et pleurer en même temps.

Espèce d'idiot tu sais !

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
319 poèmes Liste
19860 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
Avant-hier à 21:24
  Publié: 14 juin 2015 à 06:26 Citer vertical_align_bottom

Je passe par ici, pour que tes pas reviennent un peu ...

L'espoir m'a toujours fait vivre.

"Si tu avais su devenir un homme tu saurais ça , on met la langue sur sa maîtresse, les lèvres sur sa femme, et les bras autour de ses enfants ; ce sont des faits qui ne trompent pas."

Ouais.

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4245
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2009
Décerné le 6 juin 2010
17e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Sieste (Autres)
Auteur : pluriels
(Lettres ouvertes)
Auteur :
Chicago (Autres)
Auteur : 2islander2
Une journée ordinaire (selon Nina) : 6ème jour (Contes d'horreur)
Auteur : Anchentria
J'ai été sondé !...... (Textes d'opinion)
Auteur : Baptiste
Je suis une communauté (Autres)
Auteur : Tizen
Mousse de nombril (Autres)
Auteur : Ange
Petite fille-fleur (Tristes)
Auteur : bonjour
Chimères (Tristes)
Auteur : Idem
État critique (thomas, Leviath & Billie) (Collectifs)
Auteur : Billie
Pendre mes ailes à ton cou (Autres)
Auteur : Ly S.
Le Réveil (Amour)
Auteur : Alzire
Entre chien et louve... (Autres)
Auteur : (...)
Et si ? (Autres)
Auteur : Valetrivages
Je t'écris d'un ailleurs... (Autres)
Auteur : (...)

 

 
Cette page a été générée en [0,0204] secondes.
 © 2000 - 2024 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.