Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 24
· Balzak
13268 membres inscrits

Montréal: 19 jan 11:18:53
Paris: 19 jan 17:18:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Textes d'opinion :: Naîveté ou bêtise Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
songe d'un jour

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
196 commentaires
Membre depuis
11 février 2011
Dernière connexion
30 décembre 2020
  Publié: 15 oct 2015 à 15:21
Modifié:  15 oct 2015 à 15:36 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Ce jour jeudi 15 octobre 2015, écoutant Europe1, une certaine personne dont je tairai le nom, a suggéré que les 3 milliards d'euros que
perçoivent les chômeurs "longue durée" en une année devraient être donnés aux entreprises pour embaucher les dits chômeurs.
De deux choses l'une, ou cette personne est une utopiste ou pire une inconsciente. Car les plus heureux ne seraient sûrement pas ceux
auxquels elle fait allusion : N'est-ce pas messieurs les actionnaires...

Songe d'un jour

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
348 poèmes Liste
11190 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 20 oct 2015 à 03:02 Citer     Aller en bas de page

j'ai rencontré ce genre d'humaniste.
à l'occasion de réunions de sensibilisations aux compléments de programmes pour la profession de foi d'un futur élu,
une âme généreuse proposait;
que les patrons qui gagnent mensuellement plus qu'ils ne peuvent en un mois dépenser, devraient être sensibilisés à redistribuer leurs surplus auprès de leurs salariés qui en ont besoin.
ma réponse ne lui a pas plus.
si je comprends bien, tu serais un saint maritain, qui irais dans la rue, inviter un sans logis, pour prendre une douche et laver en machines ses quelques vêtements, tu l'inviterais à ta table pour lui offrir le même repas chaud que tu confectionnes pour ta famille, tu lui offrirais de quoi pouvoir dormir au chaud chez toi, tant qu'il en aurait envie, et puis lorsqu'il le souhaiterait tu le laisserais repartir à ses découvertes et ses libertés, en lui confirmant que s'il le souhaitait, il serait le bienvenu chez toi ?
sa réponse m'a semblé manqué de réflexions;
non! ça ne va pas.
mon complément semble avoir fait taire l'échange.
pourquoi voudrais-tu que les patrons soient plus humanistes que toi ?

 
songe d'un jour

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
196 commentaires
Membre depuis
11 février 2011
Dernière connexion
30 décembre 2020
  Publié: 20 oct 2015 à 12:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
j'ai rencontré ce genre d'humaniste.
à l'occasion de réunions de sensibilisations aux compléments de programmes pour la profession de foi d'un futur élu,
une âme généreuse proposait;
que les patrons qui gagnent mensuellement plus qu'ils ne peuvent en un mois dépenser, devraient être sensibilisés à redistribuer leurs surplus auprès de leurs salariés qui en ont besoin.
ma réponse ne lui a pas plus.
si je comprends bien, tu serais un saint maritain, qui irais dans la rue, inviter un sans logis, pour prendre une douche et laver en machines ses quelques vêtements, tu l'inviterais à ta table pour lui offrir le même repas chaud que tu confectionnes pour ta famille, tu lui offrirais de quoi pouvoir dormir au chaud chez toi, tant qu'il en aurait envie, et puis lorsqu'il le souhaiterait tu le laisserais repartir à ses découvertes et ses libertés, en lui confirmant que s'il le souhaitait, il serait le bienvenu chez toi ?
sa réponse m'a semblé manqué de réflexions;
non! ça ne va pas.
mon complément semble avoir fait taire l'échange.
pourquoi voudrais-tu que les patrons soient plus humanistes que toi ?



Peut-être n'ai je pas bien compris ta réponse mais celle-ci me semble assez ambigüe. Mon texte ne présentait pas une personne cherchant
à donner de l'argent provenant des patrons mais justement à leur donner les prestations concernant les plus démunis pour les embaucher ensuite. Sans vouloir entrer dans une petite polémique concernant les patrons et les salariés, il me semble pourtant bien réel que cette personne avait une idée pour le moins saugrenue. Permet moi de dire que je travaille dans une société depuis plus de trente ans ou le personnel ouvrier rémunéré au smic depuis au moins autant d'années ne pése pas lourd dans la balance monétaire.
Alors oui je crois que certains patrons sont effectivement trop payés au vue finalement d'une vie qui ne sera pas le double de la nôtre. Alors à l'heure où l'on parle d'augmenter la durée de cotisations pour renflouer les caisses, on peut se poser la question : Quelles sont les retraites qui coûtent le plus cher aux caisses de retraite. L'utopie est de croire qu'il n'y a plus d'argent dans ces dites caisses mais la réalité serait de se demander où passe celui-ci. Quand on connaît la retraite de nos chers anciens présidents qui plafonne à 2 millions d'euros chacun, entre parenthèses le fait de passer du franc à l'euros a eu comme effet pervers de minimaliser les chiffres dans la tête de nos concitoyens car ramenons 2 millions d'euros en francs cela fait la modique somme de 1 milliard 300 millions d'anciens francs, pas mal comme retraite non!
En outre je précise que ces deux millions d'euros à l'année représente quelques 148 années payées au smic. Alors oui je pense que l'on se moque et des chômeurs et des ouvriers et que vouloir faire travailler ceux ci plus longtemps est un énorme scandale. Et le plus grave est et cela personne n'en parle, le plus grave c'est d'ôter l'espoir de profiter enfin de sa vie, de cesser de donner celle ci en travaillant pour finalement enrichir les plus aisés.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1200
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0202] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.