Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 111
Invisible : 0
Total : 112
· Jean-Claude
13183 membres inscrits

Montréal: 3 déc 16:48:59
Paris: 3 déc 22:48:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes : :: Nature vivante... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3771 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 27 mars 2008 à 10:07
Modifié:  27 mars 2008 à 13:18 par colline
Citer     Aller en bas de page




Nature vivante...


Une vache avachie chipote quelques brins d’herbe.
Un mouton glouton tondu montre sa face imberbe,
Une limace à la masse passe nue comme un ver
Devant un escargot gogo sur un tas de fougère…

Dame nature
Fière bergère
Ouvre ses paupières
Sur son frêle univers
Et veille ses créatures

Une rivière centenaire libère ses courants légionnaires.
Un poisson polisson frissonne à contre courant,
Une libellule virgule tente de s’échapper du vent
Evitant au passage un bourdon sanguinaire…

Dame nature
Fière bergère
Cligne des paupières
Sur son frêle univers
Lui trouvant belle allure

Un scarabée doré dort à l’ombre d’un rayon de soleil.
Une fourmi fourbue tangue sous son lourd fardeau,
Un mille-pattes psychopathe trame de futurs complots
Qu’il raconte en secret au discret perce-oreille…

Dame nature
Fière bergère
Ferme ses paupières
Sur son frêle univers
C’est l’heure du clair-obscur

Un crapaud crapoteux roule des yeux globuleux.
Une couleuvre désoeuvrée cherche son abri de nuit,
Un hibou marabout a trouvé son appui
Auprès d’une chouette chouette qui le dévore des yeux…

Dame nature
Fière Bergère
Eteint la lumière
Sur son frêle univers

Et la Lune murmure…



Naej




Texte protégé par Copyright

n° 00043414


  Carpe diem...
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 27 mars 2008 à 10:13
Modifié:  27 mars 2008 à 10:15 par Hassan
Citer     Aller en bas de page

C'est vraiment beau et chantant ... partout où je circule ma vue est poésie dans ton texte.

"Dame nature
Fière Bergère
Eteint la lumière
Sur son frêle univers

Et la Lune murmure…"




Chapeau bas, poète

Poétiquement, ton lecteur

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 27 mars 2008 à 11:37 Citer     Aller en bas de page

Lulu !

t'as oublié d'inclure ma chatte Mia dans ton poème cpas grave je l'aime ce poème ..... il me fait bêlerrrrrr de plaisir, roucouler de joie, picosser de rire !

Bon vlà que je poétise sur ton poème.

Bises et re-bises,

Amitiés, marie la souris

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15610 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 27 mars 2008 à 12:14 Citer     Aller en bas de page

Superbe, j'adore ces animaux et ces répétitions en écho sur leurs noms..une prouesse... merci pour cet écrt très original...
Alex

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
763 poèmes Liste
10473 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 27 mars 2008 à 15:52 Citer     Aller en bas de page

J'aime le travail des sons, les images et des couleurs qui s'echappent de ton poeme, un vrai regal pour les yeux et les oreilles

Mystic

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16148 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 28 mars 2008 à 03:08 Citer     Aller en bas de page

Est-ce la conséquence du Grenelle de l'environnement ? Je plaisante bien sur et en te lisant on ne peut que constater combien les choses de dame nature t'ont pris tout petit déjà....

j'aime lire ces mots, ceux de la vie et du sens de la vie

il sent bon le printemps ton poème

Amicalement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3771 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 28 mars 2008 à 04:42
Modifié:  28 mars 2008 à 04:43 par colline
Citer     Aller en bas de page

Guido : Je suis né dans un chou m'a dit ma Môman... je suis né d'une rose m'a dit mon Pôpa... J'ai toujours su que j'étais un escargot

*************************************************

Mystic : S'ils s'échappent trop loin tu me les rapporteras dis ?

*************************************************

Papy K : J'imagine Kajak, j'imagine que les "z'animaux" sont vivants aussi...

*************************************************

Alex : Ton avis m'est précieux Alex, car je sais ton amour de la nature...

*************************************************

Marie la souris : "Picosser"... C'est mignon tout plein... Bises à Mia !

**************************************************

Koala : Héhé ! ça me va "Poète tagada"... Il en faut aussi pour égayer la poésie...

**************************************************

421Marion : Z'aime aussi les p'tites "fouines" comme toi

**************************************************

Anne88 : Ravi que tu aies goûté à cette petite histoire naturelle...

**************************************************

Hassan : Tous tes sens sont "poésie" Hassan ... Même le 6ème...

**************************************************

Merci à vous tous !

  Carpe diem...
Lysée


L'Amitié est un Joyau si rare que le Coeur seul peut lui servir d'Ecrin!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
1676 commentaires
Membre depuis
20 mai 2007
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 28 mars 2008 à 14:06 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir, Grand Poète !



Divin ma lecture !

( pourquoi une vache avachie ? elles peuvent être assises bien droites aussi pour brouter ... )

Les poissons sont-ils tous polissons ??

Et, la lune murmure
Des Mots si purs
Rien que pour Toi
Car dans les doux bras
De Dame Nature
S'éclose ta Poésie-d' Aventure !

Plein de bises campagnardes , l'Ami !

( Imagine, sa Fierté ! Tu décris si bien ses p'tits z' animaux chéris .... ) Amitiés Lulu !

  Lysée
pengyou42
Impossible d'afficher l'image
bientôt la voie lactée sera notre autoroute
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
271 poèmes Liste
1884 commentaires
Membre depuis
10 octobre 2015
Dernière connexion
13 février 2018
  Publié: 30 mars 2008 à 00:15 Citer     Aller en bas de page

tes vers sur le vert de la nature se déversent dans mon oreille attentive et je retrouve le parfum ancien de cette nature au temps de nos jeunes années au moment ou elle n'était pas encore trop défigurée....
L'iconoclaste

  pengyou42
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3771 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 10 avr 2008 à 03:36 Citer     Aller en bas de page

Soufiane : Un passage si rare qu'il est forcément apprécié...

*************************************************

In Popo : J'aime bien tricoter parfois... le Printemps est toujours (presque) dans ma tête, tu sais...

*************************************************

Saphariel : "Travail" est un bien grand mot... Un jeu, tout au plus...

*************************************************

Lysée : Ton commentaire sent bon l'odeur du foin fraîchement coupé... Merci pour ma petite ménagerie !

*************************************************

L'iconoclaste : Oui, un peu de nostalgie... Quoique par chez moi, la nature est toujours vivante...

*************************************************

Merci à vous!

  Carpe diem...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1182
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0438] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.