Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 261
Invisible : 0
Total : 262
· ode3117
13353 membres inscrits

Montréal: 24 sept 13:27:10
Paris: 24 sept 19:27:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Esquisse de tendresse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jocsim
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
886 commentaires
Membre depuis
30 mai 2004
Dernière connexion
12 décembre 2015
  Publié: 14 juil 2005 à 10:28 Citer     Aller en bas de page


Sur un pâle océan de coton
Tu dérives en silence emportée
Par des vents dont je fais la livrée
De la brise au plus fort aquilon

Sur ce pont je suis peintre fragile
À chercher entre rive et torrent
Les couleurs d’un désir innocent
Qui fera d’un rocher une argile

Fais semblant de dormir, j’ai encore
À trouver sur tes monts des sommets
Y écrire en tremblant des sonnets
Et y boire à leur source l’aurore

Laisse-moi découper tes contours
Allumer tous les feux dans ta plaine
Tu es femme et l’envie qui me mène
M’a rendu amoureux de l’amour

Sur ta peau née de soie et satin
Qu’un parfum de noisette caresse
Mes mains sages ont fait vœu de tendresse
Et dessinent à ton corps un matin

Jocsim,
14 juillet 2005

  La tendresse est princière; je veux être son roi.
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
4300 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 15 juil 2005 à 00:36 Citer     Aller en bas de page

Une esquisse que je ne me lasse d'admirer tant la main qui l'a tracée est juste, tendre et riche de mille talents.


Myo

 
Marine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
4952 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2002
Dernière connexion
23 mars 2015
  Publié: 15 juil 2005 à 03:14 Citer     Aller en bas de page

oh oui, tendre et délicat à souhait ...

J'aime beaucoup !

Marie

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6174 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 15 juil 2005 à 11:43
Modifié:  16 juil 2005 à 00:03 par rimarien
Citer     Aller en bas de page

Décidement oui dément tu es vraiment un des seuls que je puisse lire des poèmes d'amour sans aucune retenue, il n'y a pas que la qualité du texte peut-être les métaphores sans cesse renouvelées, peut-être que je sens en toi comme un vent du grand large, tu es marin je le sens , dans la plupart de tes poèmes elle est quasiment toujours présente l'eau la mer, parfois cachée mais elle est toujours là, bien sûr je peux me tromper alors il faudra que je cherche si c'est le cas la véritable raison qui me fait toujours venir ici à marée haute amarré bas chamarré ou pas, je reviens comme ces vieux saumons pour leur dernière ponte!
merci l'artiste
jc

 
Jocsim
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
886 commentaires
Membre depuis
30 mai 2004
Dernière connexion
12 décembre 2015
  Publié: 19 juil 2005 à 14:52 Citer     Aller en bas de page


Myo, je sens que j’aurais dû produire ce matin-là en sérigraphie plutôt qu’en esquisse unique! Merci.
********************

Valter, merci de ce commentaire… toi qui connais si bien
l’art des mots.
Jocsim

********************

Marie, merci.
Un commentaire… délicat à souhait.
Jocsim

*********************
Rimarien, merci pour cette épluchette!
Suis-je un marin? Marrante question, là. Tu es un expert en ce domaine sans doute. Je suis marin d’eau douce et je navigue surtout en «zodiac» sur des lacs presque aussi grands que des mers. Il faut trouver les images où elles sont n’est-ce pas? Mais la mer a tant à offrir à qui sait la regarder. Depuis toujours elle a été… source de mots. J’y puiserai encore. Peu de chance qu’elle s'en tarisse!
Jocsim

**********************

Mésange, merci d’être revenue marcher dans mes vers. Qu’ils te soient toujours un sentier fait de belles émotions.
Jocsim

**************************

Pascal, merci de ce commentaire… inattendu.
Espérant que tu reviendras… amitiés..

Jocsim

  La tendresse est princière; je veux être son roi.
patrick dabard


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
16 juillet 2020
  Publié: 20 juil 2005 à 06:01 Citer     Aller en bas de page

C'est toujours un immense plaisir que de te lire.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2016
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0291] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.