Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 35
· ATLAS · ode3117 · Xuyozi · Bombadil
13738 membres inscrits

Montréal: 28 juil 07:10:22
Paris: 28 juil 13:10:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Ma première fois ( Aude Doiderose et Balzak) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 25 avr 2012 à 06:27
Modifié:  3 mai 2012 à 06:06 par Balzak
Citer     Aller en bas de page

Ma première fois


J’ai peur, c’est con, j’ai trop de principes.
Je veux faire ce qu’il faut
Mais je panique trop
Je flippe, j’connais pas le type.
Tous les mecs sont pareils
M’a dit Mireille, j’écoute ses conseils
C’est une fille belle, sensuelle
Je l’admire, j'veux faire comme elle
Diamant dans l’oreille, pull en cachemire,
Je crois que je l’aime

Ça y est je dois y aller, j'attends sa caisse
Mais le stress me tient en laisse
Est-ce de la faiblesse, de la noblesse
Ou un balai dans les fesses?
Mireille elle gère, une vraie déesse
Port d’altesse
Attire l’attention
Gucci, Vuitton
Dolce Gabbana, Prada,
Elle m’a dit t'inquiète, c'est un bon candidat

Voilà c'est la Mercedes,
Il descend la vitre, je me baisse
Je reconnais le style, le costume
Intérieur cuir : ça sent la thune
Pas comme le Fa dont je me parfume
Angoisse, je tords mes doigts moites
Maladroite, envie de vomir
Il me sourit pour m'accueillir
Cœur à mille watts
J'me dis très fort qu'il a un gentil sourire

Enfin nous voilà devant la porte
Je sens qu’en elle la tension est forte
Je m’en fous, elle repartira avec mes euros
Je m’installe devant mon bureau
Me sers un verre de Martini
Ce soir je serais son Berlusconi
Sur ma chaine hi-fi je mets Melancholy Blues
Je lui dis d’entrer d’ôter sa blouse
Je vais me délecter de sa démarche hésitante
De sa peur de débutante

Dans cette pièce les sièges sont couleur piège
Je ne peux plus dire non
Il a ôté son manteau beige
Moi mon blouson
Sans lui je grelotte, de froid ou de fièvre
Il s'approche de moi, soulève mon menton
Pour m'embrasser les lèvres
J'esquive ce con
Qu'est-ce qu'il croit ?
Ma bouche n'est pas dans le contrat.

Ha ! Ha ! Ha ! Gros fou rire !
La petite commence à m’attendrir
Plus elle résiste, plus j’ai envie de la dévêtir
Mais j’aime faire durer le plaisir
Il lui faut me séduire
Je lui demande de sortir
De rentrer dans mon salon avec classe
De se détendre, d’arrêter son attitude de glace
Je lui dis que je veux la voir danser
Que je veux qu’elle enflamme mes pensées

Je veux à boire et pour me voir danser
Il me faut mieux que sa musique rincée
Il me tends une vodka orange
"mets ce qui t'arrange"
Je veux un truc qui arrache, un beat à grands coups de hache
Je me tord et brûle comme une étincelle
Le mec flashe
Ma danse le cravache
Je l'allume à mort, plus aucun remord
Il veut de la femme ? Il va cramer à ma flamme

Ah ! La vache ! Cette petite pute se lâche !
Elle s’acharne, me hache, m’achève, m’attache
Je tâche de rester en place
Qu’est-ce qu’elle dégage ! Seins à l'étalage
Je me sens comme un fauve en cage,
L'envie me squatte de cracher dans sa chatte
Sexy avec sa langue salace
Qui dépasse de ses lèvres
Ses hanches, ses longues cuisses classes
Dans sa danse dingue je nage! Cette fille me fout en fièvre

Sans un mot, soudain, il tombe à mes genoux
Son visage dans mes dessous, ce mec est fou
Il me flaire, me fouille, sa bouche est partout
Sous ma jupe il s'enfouit, s'étouffe, s'égare
Écarte mon string, j'éclate de rire
Je soupire
Ça pourrait être pire
Après tout
Si c'est son kiff, je vais pas fuir
Pas d'esquive, je suis là pour lui faire plaisir

Il n’a pas vu le temps passer
Alors qu’il veut l’embrasser
Elle lui dit stop, le contrat est terminé
Il semble chagriné
Cette rencontre fut trop brève
Tête haute, sourire aux lèvres
400 euros en poche, elle sort
Il se dit alors
"Cette fois j'ai un problème
Putain, je crois que je l’aime"

Elle repart sans état d’âme
Elle est venue en pute, elle repart en dame
En reine
Sans remords, sans peine
Cette fois elle n'est plus la même
Elle rentre à la maison
En se disant «Mireille a raison,
elle est tellement belle,
Sensuelle
Je l’admire, je veux faire comme elle…»

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 25 avr 2012 à 08:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de Oh lala
La première fois c'est avec... une prostituée, comme ça se faisait avant.
400 €uros pour sa première fois!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
En plus il en sort frustré! OH LA LA L'ARNAQUE


Franchement vous m'avez soufflé tous les deux, bravissimi.



Oh là là ! pas frustré, mais amoureux et pour 400 € c'est pas cher.
Bises

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 25 avr 2012 à 08:56 Citer     Aller en bas de page

J'ose croire que pour 400€ on a droit au match retour

une lecture des plus plaisantes

des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Pipa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
850 commentaires
Membre depuis
22 février 2012
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 25 avr 2012 à 09:12 Citer     Aller en bas de page

C est tout un art, faire tomber amoureux, se rendre indispensable a ses yeux. LE FAIRE REVENIR....

Comment peut on faire ça à ces hommes si prudes, si innocents...
qu est ce qu il m arrive là


Tout est dans le maniement de la cravache

  la vie est belle, même si....
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 25 avr 2012 à 13:29 Citer     Aller en bas de page

Pipa : on sait mener les hommes à la baguette nous autres.

Guido : je ne sais pas si notre héroïne est dans l'état d'esprit de faire des cadeaux.
Ce n'est pas très moral tout ça…

Chris : Mon cher… Je t'embrasse

Je crois que c'est moi qui ai de la chance d'écrire avec Zakbal le Fou !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 25 avr 2012 à 14:12
Modifié:  25 avr 2012 à 14:14 par Balzak
Citer     Aller en bas de page

Oh là là Oh là là, tu manques de romantisme toi ! Qu'est-ce que 400 euros contre le fait de tomber amoureux ?

Guid'Ô On va voir combien ce poème va nous rapporter en revenus publicitaires. Si c'est rentable, on écrira la suite. N'est-ce pas Aude ? Je tiens à préciser que notre fille s'habille à H&M, se nourrit à Flunch, que sa boisson préférée est le Fanta et que notre bonhomme avant de s'acheter une Mercedes avait une BMW et que pour son anniversaire il compte s'offirir une Bentley.

Pipa Nous mener à la baguette, c'est juste l'illusion qu'on vous donne. L'autorité masculine est plus mesquine aujourd'hui mais elle existe toujours. On utilise les même techniques de management que les patrons. Les salariés se sent libres et autonomes mais en réalité ...

Chris Charmeur Moi, DSK ? Beurk ! Aude, tu trouves que je suis un DSK ? T'inquiète pas, je suis conscient de la chance que j'ai et j'espère qu'elle va se renouveler.

Aude Doiderose Oui, Zakbal est devenu complètement dingue ! ça fait du bien

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 25 avr 2012 à 14:25 Citer     Aller en bas de page

Citation de Balzak
Je tiens à préciser que notre fille s'habille à H&M, se nourrit à Flunch, que sa boisson préférée est le Fanta et que notre bonhomme avant de s'acheter une Mercedes avait une BMW et que pour son anniversaire il compte s'offirir une Bentley.



Notre fille ?

Mais nous n'avons pas d'enfants en commun Balzak !!! Enfin il me semble, de mon côté en tous cas…
Tu dois confondre avec Pipa

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 25 avr 2012 à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Balzak
Je tiens à préciser que notre fille s'habille à H&M, se nourrit à Flunch, que sa boisson préférée est le Fanta et que notre bonhomme avant de s'acheter une Mercedes avait une BMW et que pour son anniversaire il compte s'offirir une Bentley.



Notre fille ?

Mais nous n'avons pas d'enfants en commun Balzak !!! Enfin il me semble, de mon côté en tous cas…
Tu dois confondre avec Pipa



Franchement ! C'est pas parce qu'elle a un mal tournée (moi je suis fier d'elle ! ) que tu dois la renier. C'est notre bébé, on lui a donné un prénom, on s'est même chamaillé pour la faire grandir. Oh là là, ces bourgeoises parisiennes !

 
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 25 avr 2012 à 16:28
Modifié:  25 avr 2012 à 16:42 par Balzak
Citer     Aller en bas de page

Citation de Oh lala
Ah la la Balzak c'est évident que ça ressemble pas au début d'une histoire d'amour!!!!
Ou alors une relation un peu dégueulasse où yaurait que l'argent du gars qui compte
Parce qu'à part de l'argent il n'a rien, si? L'amour...


"L'amour c'est l'infini mis à la portée des caniches" disait Céline


on voit bien que c'est la femme qui a la main, non?
Comment elle l'arrête après avoir compté les minutes...

Enfin, jvous dirais, je connais pas le milieu, j'ai jamais vu une prostituée!


Mais c'est vrai que je connais une personne qui est tombé amoureux d'une prostituée en Belgique, et ils sont en couple. Mais c'est pas un richard mou, au contraire il est jeune et il a pas une vie très posée. Electron libre!!!!!!! bzzzzzzzzzzzzzzzbbzzzzzz (c'est le bruit de l'électron qui vole, effort d'imagination svp!)

Voilà, j'ai donné mon avis, pour la 13498ème fois!!!



Je suis d'accord, 400 euros c'est trop, mais chut, Aude voulait absolument une histoire d'amour ^^ Tu connais les femmes ...

Je tiens à ajouter qu'elle n'a pas la main dés le début, elle a su s'imposer.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 25 avr 2012 à 16:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Balzak

Citation de Oh lala
Ah la la Balzak c'est évident que ça ressemble pas au début d'une histoire d'amour!!!!
Ou alors une relation un peu dégueulasse où yaurait que l'argent du gars qui compte
Parce qu'à part de l'argent il n'a rien, si? L'amour...


"L'amour c'est l'infini mis à la portée des caniches" disait Céline


on voit bien que c'est la femme qui a la main, non?
Comment elle l'arrête après avoir compté les minutes...

Enfin, jvous dirais, je connais pas le milieu, j'ai jamais vu une prostituée!


Mais c'est vrai que je connais une personne qui est tombé amoureux d'une prostituée en Belgique, et ils sont en couple. Mais c'est pas un richard mou, au contraire il est jeune et il a pas une vie très posée. Electron libre!!!!!!! bzzzzzzzzzzzzzzzbbzzzzzz (c'est le bruit de l'électron qui vole, effort d'imagination svp!)

Voilà, j'ai donné mon avis, pour la 13498ème fois!!!



Je suis d'accord, 400 euros c'est trop, mais chut, Aude voulait absolument une histoire d'amour ^^ Tu connais les femmes ...

Je tiens à ajouter qu'elle n'a pas la main dés le début, elle a su s'imposer.



Absolument notre petite Hélène ne se laisse pas faire. Oups, je me suis trahie…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 25 avr 2012 à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Balzak

Citation de Oh lala
Ah la la Balzak c'est évident que ça ressemble pas au début d'une histoire d'amour!!!!
Ou alors une relation un peu dégueulasse où yaurait que l'argent du gars qui compte
Parce qu'à part de l'argent il n'a rien, si? L'amour...


"L'amour c'est l'infini mis à la portée des caniches" disait Céline


on voit bien que c'est la femme qui a la main, non?
Comment elle l'arrête après avoir compté les minutes...

Enfin, jvous dirais, je connais pas le milieu, j'ai jamais vu une prostituée!


Mais c'est vrai que je connais une personne qui est tombé amoureux d'une prostituée en Belgique, et ils sont en couple. Mais c'est pas un richard mou, au contraire il est jeune et il a pas une vie très posée. Electron libre!!!!!!! bzzzzzzzzzzzzzzzbbzzzzzz (c'est le bruit de l'électron qui vole, effort d'imagination svp!)

Voilà, j'ai donné mon avis, pour la 13498ème fois!!!



Je suis d'accord, 400 euros c'est trop, mais chut, Aude voulait absolument une histoire d'amour ^^ Tu connais les femmes ...

Je tiens à ajouter qu'elle n'a pas la main dés le début, elle a su s'imposer.



Absolument notre petite Hélène ne se laisse pas faire. Oups, je me suis trahie…


Ne t'inquiète pas Pipa, c'est de l'immaculée conception poétique qui a donnée naissance à Hélène Balzak-Doiderose.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 25 avr 2012 à 17:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chris Charmeur
Je te souhaite le bonsoir Balzac... Mais ce commentaire est pour Aude.

Aude ? Te souviens-tu d'un duo que l'on a écrit ensemble ? .... Non, je ne parle pas du culligramme ... Mais d'un autre, jamais publié ... Je l'ai encore sous le coude ... Je pense m'en servir bientôt pour ganir les écrans de LPDP ....

Bonne soirée à vous deux !

C&C



Celui du début ? Quand on se connaissait pas vraiment ? Poste-le mon cher Chris, j'aurais plaisir à le retrouver !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril 2020
  Publié: 27 avr 2012 à 08:01 Citer     Aller en bas de page

Quand j'ai lu moi j'ai pensé au duo Sophie Domier et Guy Bedos lol mais en plus moderne et plus trashement rigolo, j'adore ce melange mi rap mi drame mi poetique , merci à vous pour ce delicieux scenario

400e c'est pas cher payé


Mystic
x2

 
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 28 avr 2012 à 07:01
Modifié:  29 avr 2012 à 04:05 par Balzak
Citer     Aller en bas de page

[Red] et Mystic4Ever, je suis ravi que ce poème vous plaise et merci de votre passage. On a vraiment essayé de faire dans l'originalité en traitant un thème inhabituel de manière encore plus inhabituelle.
Je tiens à préciser que ce poème est inspiré d'un court métrage dont je ne me souviens que vaguement et dont j'ai complètement oublié le titre.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 28 avr 2012 à 09:45 Citer     Aller en bas de page

Merci Mystik, ma déesse, je savais que ça pourrait te plaire.

Les poèmes collectif sont un excellent moyen d’écrire différemment, je progresse donc à chaque fois.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 3 mai 2012 à 06:02 Citer     Aller en bas de page

Un vrai roman photo cette histoire. J'adore quand, lorsqu'on écrit à deux, chacun va au delà de ses limites.
Quand Balzak m'a proposé cette histoire sulfureuse, moi qui n'écrit jamais de "fictions", j'ai su qu'on en ferait un truc bien.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
343 poèmes Liste
2927 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 5 mai 2012 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

Forte puissance d'exécution! Des mots crus menés au lasso domptés sauvagement bon à lire

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 25 juil 2012 à 14:45 Citer     Aller en bas de page

Citation de Marchepascal
Forte puissance d'exécution! Des mots crus menés au lasso domptés sauvagement bon à lire



Merci Marchepascal, les mot on les mets aux pieds, Zak et moi.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 13 févr 2013 à 05:54
Modifié:  13 févr 2013 à 05:57 par SélénaéLaLouveFéline
Citer     Aller en bas de page

Vous deux vous êtes mortels

Les 400 euros aussi la soirée fut grinçante, elle devait penser qu'à ces billets ...

Une première fois avec des relents d'arnaques et des "traces "

En tous les cas j'ai bien aimé

Sélénaé 2 X

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1905
Réponses: 18
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0481] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.