Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 355
Invisible : 0
Total : 358
· Guid'Ô · Matavie · Lou Malou
13391 membres inscrits

Montréal: 8 déc 01:59:12
Paris: 8 déc 07:59:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2013 (semaine 2) : "La rue de nos souvenirs" :: Pour que la rue meure Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] 2 :: Répondre
Bombadil

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
662 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2012
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 23 juil 2013 à 05:25
Modifié:  8 avr 2017 à 09:42 par Bombadil
Citer     Aller en bas de page

La rue de mes souvenirs
Sent la pisse et la misère
Elle a fait de mes soupirs
Une ombre mais sans lumière.

La rue de mes souvenirs
Je l'ai prise dans mes bras
Serrée à faire pâlir
Son visage gris d'effroi.

Mais je me suis aperçu
Un peu tard de mon erreur
On ne peut raser la rue
Du passé par la rancoeur.

  Je suis Charlie
Astrella

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
70 commentaires
Membre depuis
2 juin 2013
Dernière connexion
19 mai 2014
  Publié: 23 juil 2013 à 06:35 Citer     Aller en bas de page

Une rue où pointe des souvenirs persistants... où perce la colère, la tristesse, la rancœur ?
Mais il est probable qu'en fouillant bien dans les déblais doit se cacher aussi de beaux moments...

"Je n'ai pu raser la rue
Même en étranglant ma sœu
r"

Je n'ai pas pu m'empêcher de rire (le nombre de fois où j'ai eu envie d'étrangler ma sœur...)... après toute la dureté de ton poème où les sentiments et les émotions sont si bien exprimés.
Amitiés

  La plupart du temps, ce n'est pas ce que vous savez qui compte, mais ce que vous faites de ce que vous savez.
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15614 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 23 juil 2013 à 07:54 Citer     Aller en bas de page

cher bomba...on s'attend à un poème d'amour nostalgique et Pan!!! c'est tout l'inverse et c'est ce qui fait de ce poème une poésie originale presque un peu loufoque malgré ce sentiment de désespoir qui rôde autour de tes vers...

Alexandra

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3895 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 23 juil 2013 à 13:00 Citer     Aller en bas de page

Lu et aimé. C'est cinglant, comme une claque à des amours blessés.
Amitiés.:-)
Riagal.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Bombadil

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
662 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2012
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 23 juil 2013 à 14:35 Citer     Aller en bas de page

Astrelle, je ne m'attendais pas spécialement à faire rire , mais à vrai dire, j'ai bien dû étrangler ma soeur en pensée une paire de fois aussi!

Alexandra, pour tout dire, je ne pensais pas participer à ces éphémères, le sujet ne m'inspirait pas spécialement (pardon Rimevasion ) et puis j'ai vu le contre-pied... (là encore : pardon Rimevasion! )

Riagal, heureux que l'histoire de ce frère et cette soeur ait été appréciée!

  Je suis Charlie
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
17219 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 23 juil 2013 à 16:50 Citer     Aller en bas de page

un poème poignant
une accolade entre deux ombres au coin d'une rue pleine d'amertume

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Bombadil

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
662 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2012
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 24 juil 2013 à 03:14 Citer     Aller en bas de page

Chris, j'aime beaucoup ta radicalité! Mais après tout, il faut bien gagner son indépendance!

Allana, Mido912, cette accolade est quelque peu définitive, c'était pour moi un moyen de montrer que notre passé nous gouverne, nous sommes nos souvenirs!

  Je suis Charlie
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 24 juil 2013 à 04:37 Citer     Aller en bas de page



Il est des rues qui restent grises et grisaillent in eternum , nos souvenirs....

Un très beau contre-pieds....qui rétabli le souvenir dans sa réalité entière de bons et mauvais souvenirs...

Un poème condensé..qui claque sa vérité....


  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Ishtar Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
15063 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 24 juil 2013 à 05:03 Citer     Aller en bas de page

Juste beau.

 
Bombadil

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
662 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2012
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 24 juil 2013 à 07:16 Citer     Aller en bas de page

Merci Ballandine pour ces mots! Une rue restera toujours pour moi quelque chose de gris et de tristounet, je suis définitivement un enfant des forêts et de la montagne!

Ishtar, voilà bien deux mots qui font grand plaisir!

  Je suis Charlie
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
527 poèmes Liste
10653 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 24 juil 2013 à 15:07 Citer     Aller en bas de page

Le contre-pied, je l'ai lu à pied levé, quel pied !
Bref, intéressant et captivant.
Catherine

 
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
29 octobre
  Publié: 24 juil 2013 à 17:09 Citer     Aller en bas de page

Bombadil

En lisant ce poème, on aurait pu se croire au moyen-âge, par ces deux premiers vers... Ensuite très triste et désarmant ....

J'aime

Sélénaé

 
Bombadil

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
662 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2012
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 25 juil 2013 à 01:38
Modifié:  25 juil 2013 à 01:39 par Bombadil
Citer     Aller en bas de page

Grand merci Catherine! J'y ai travaillé d'arrache-pied...

Sélénaé, Ne reste pas désarmée trop longtemps face à cet ombre un peu abîmée, cela porte rapidement malheur...

  Je suis Charlie
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
6336 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 26 juil 2013 à 11:44 Citer     Aller en bas de page

"La rue de nos souvenirs
Sent la pisse et la misère
Elle a fait de nos soupirs
Deux ombres mais sans lumière."

Un poème qui me parle. Dans les années 50, il y avait beaucoup de rues qui sentaient la pisse et la misère...

Amitiés

yvon

  YD
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
609 poèmes Liste
26432 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 27 juil 2013 à 15:14 Citer     Aller en bas de page

Comme tu as raison de dire, " notre passé, nous gouverne " un poème qui m'a surpris mais que j'ai aimé, surtout cette fin...Étonnante, qui fait sourire
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Bombadil

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
662 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2012
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 30 juil 2013 à 08:48 Citer     Aller en bas de page

Merci Yvon, si tu cherches bien m'est avis malheureusement qu'il reste encore quelques rues comme ça...

Si je t'ai surprise j'ai déjà accompli ma mission ode!

  Je suis Charlie
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15026 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
2 août
  Publié: 30 juil 2013 à 17:29 Citer     Aller en bas de page



Comme les poètes précédents j'ai été un peu surprise par ton poème mais qui est créative et parfois réelle...


Amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Bombadil

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
662 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2012
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 31 juil 2013 à 01:05 Citer     Aller en bas de page

Merci Sybilla! Une nouvelle fin m'est venue alors j'ai quelque peu modifié mon poème ... en mieux ou pas!

  Je suis Charlie
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
16 avril 2020
  Publié: 31 juil 2013 à 15:49 Citer     Aller en bas de page



Excellent poème

Très évocateur !

  Vers Cassés
Bombadil

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
662 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2012
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 1er août 2013 à 03:36 Citer     Aller en bas de page

Merci Vers cassés!

  Je suis Charlie
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 22 déc 2013 à 05:43
Modifié:  22 déc 2013 à 05:43 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Ça faisait longtemps que je voulais commenter celui-là. Je ne trouve rien à dire, mais j'ai quand même envie que tu saches que je l'ai beaucoup aimé. Je préférais la première fin, plus surprenante, mais celle-ci me va aussi.

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2567
Réponses: 21
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Le langage des yeux... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Vers cassés
Tout le bleu était dans ses yeux (Poèmes par thèmes)
Auteur : Sidonie
Alibis (Cit. perso. & courts)
Auteur : Galatea belga
De voir (Cit. perso. & courts)
Auteur : ode3117
Cela n’est rien que du vent (Autres)
Auteur : marchepascal
Variations arthuriennes - L'Été (Autres)
Auteur : Jean-Baptiste Cilio
L'homme qui aimait les fleurs (Amour)
Auteur : Aude Doiderose
C'est pas le pied (Cit. perso. & courts)
Auteur : ode3117
Quand la terre nous cédera son noyau (Autres)
Auteur : Y.D
Demande En Mariage (Poèmes par thèmes)
Auteur : mido ben
Ce goût de fraises des bois... (Autres)
Auteur : RiagalenArtem
Coincé sous les épines (Poèmes par thèmes)
Auteur : Vers cassés
Ode au jurassien... (Autres)
Auteur : pyc
Sans fin (Poèmes par thèmes)
Auteur : marchepascal
L'homme écartelé (Autres)
Auteur : Y.D

 

 
Cette page a été générée en [0,0506] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.