Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 683
Invisible : 0
Total : 686
· patrick dabard · PapillonMystere · Lou Malou
13387 membres inscrits

Montréal: 7 déc 04:54:46
Paris: 7 déc 10:54:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes collectifs :: L'amour retrouvé ( Christel ou Krikyl et Kavi Hendy ) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Krikyl


LA CHIMÈRE AUTHENTIQUE !!!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1345 commentaires
Membre depuis
2 juillet 2009
Dernière connexion
21 décembre 2020
  Publié: 20 août 2011 à 15:41
Modifié:  20 août 2011 à 17:06 par Loup8084
Citer     Aller en bas de page



L'amour retrouvé


Mon cher prince, toi que j'aime tant
J'ai tant besoin de t'entendre
Je voudrai tant te parler
Rester à tes côtés

Ma chère Princesse,
Je suis dans la même détresse,
Ô qui ne voudrait pas discuter avec toi ?
Toi dont la voix divine provoque mon émoi ...

Dites pourquoi a eu lieu cette séparation dedans le temps
Vivre sans vous me fut si long, ce fut soûlant
Pourquoi avoir disparu
Pourquoi suis-je si perdue ?

La séparation n'est qu'illusion chère amie,
J'ai toujours été près de vous, sans être vu...
Supporter votre cécité m'a mis tant au dépourvu,
Perdue, car vous ne voyez plus ce lien qui nous lie ...

Oui mes pensées n'étaient que haine,
Tellement j'avais de la peine
Est-ce pour cette fille que vous m'aviez jetée
Elle qui vous tient avec subtilité ?

La haine n'est qu'absence d'amour,
Aussi, mettez-donc votre coeur à jour,
Je n'appartiens à personne malheureuse,
Vous n'avez jamais été rejetée, pauvre heureuse !

Alors pourquoi ne me preniez-vous plus dans vos bras
Aviez vous vu mon état ?
Pourquoi tout ce vide en moi ?
Dans mon coeur ce trou béant étant sans toi

L'amour n'était plus dans ton coeur,
Là, était envers toi, toute ma rancoeur,
Voilà, ta véritable souffrance, être sans amour...
Que veux-tu donc ? Que je te le remplisse d'amour ?

Comment ? L'amour n'était plus en mon coeur ?
Avez vous toujours votre rancoeur ?
Oui, la véritable souffrance est d'être sans amour
Oui, remplissez moi d'amour, mais restez avec moi pour toujours

Il n'y avait que l'avidité de m'aimer ...
Il y a bien longtemps qu'elle m'a quitté ...
Tu as finalement assimilé cet enseignement,
Il était temps pour que tu acceptes mon sentiment ...

Comment, vous aimer n'est qu'avidité?
Mais qui donc vous a quitté, une autre que moi ?
L'enseignement d'aimer, c'est bien cela ?
Je vous aime depuis si longtemps, je vous veux plus que cela

Profiter de ma Lumière était avidité,
C'est ton obscurité qui a pris son départ,
Maintenant que tu sais ce que c'est d'aimer,
Je m'offrirai à toi, pour le bien de cet art ...

Je ne savais que c'était avidité de m'interesser à votre lumière
J'espère que notre Amour ne fera pas marche arrière
J'aime vous avoir en moi
J'en ressens un tel émoi

Tu ne voulais pas briller,
Mais cela, tu l'as déjà oublié,
Puisque désormais, tu brilles près de moi,
Que dire ? Sinon que je veux être avec toi...

Briller ... comment le pourrais-je n' étant qu'une humaine
Ayant souvent de la peine
Est-ce que je vais m'améliorer
Ne vais-je pas tout saboter ?

Chaque être est une Lumière,
Hélas, tu l'as toujours ignoré,
Je savais qu'un jour tu brillerais,
Aies-donc foi en toi et deviens Lumière ...

Je cherche la lumière
Je voudrais comprendre et la connaître
Je voudrais à Dieu plaire
Mais pourtant je ne suis pas comme ces êtres

Elle est déjà en toi,
Je te le dis, aies foi,
Ouvre ton coeur et vois,
Que tu plais déjà à sa Loi !

Je la sens autour de moi
Me protégeant nombre de fois
Vous envoyant auprès de moi
M'enseignant nombre de lois

Car tu as toujours cru en nous,
Vois donc les liens qui nous nouent,
Depuis toujours je t'ai aimé et protégé,
Mon âme soeur, toujours là pour toi, j'ai été ...

J'ai toujours été dans l'attente de vous
J'avais conscience du lien qui nous noue
Pourtant vous m'avez éprouvée
J'en étais désespérée

La patience est ta vertu,
Vois à quel point je me suis tu,
Pour éprouver la sincérité de ton amour,
Vois comme l'espoir a fini par te rentre l'amour.

Dieu t'a renvoyé à moi
J'espère que vous resterez avec moi
Je sais que je fais des faux pas
C'est pour ça ne m'abandonnez pas

Laisse Dieu où il est,
Je suis venu de moi-même,
Si tu m'embrasses, je resterais,
Erreur ou pas, pourvu que tu m'aimes.

Je ne peux que remercier Dieu de nous aider
Car c'est grâce à lui qu'on peut s'aimer
Se rejoindre par cette porte secrète
Je veux vous aimer; vos baisers j'en suis en quête

Ah si tu savais !
L'existence même est amour,
Même Dieu en a été innocenté,
Alors approche donc, mon amour ...

Je vous aime mon amour
Je veux de vos bras pour toujours
De vous pour l'éternité
Surtout n'hésitez pas de m'embrasser

Que ta volonté soit faite,
Tes souhaits sont des ordres,
Vois comme elle t'a fuit, la défaite,
Ta victoire ? Mon baiser le plus tendre ...

J'attends ce baiser si tendre
C'est si bon de vous entendre
Restez avec moi mon prince
Ne partez plus cher prince

Voyez comme je vous embrasse,
Vous, ma chère et douce Princesse,
Vous mon amour, la seule que j'enlace,
Ô, laisse toi aimer, que tes doutes cessent !

Je vous aime mon prince
Je voudrai vous être plus
Je sais c'est peut-être mal vu
Mais j'aimerai une demande mon prince ...

Je lis dans ton coeur,
Vois ce baiser qui fait de nous,
Reine et Roi, secret des âmes soeurs,
Ton souhait réalisé, vois comme je te loue.

Merci mon bien-aimé Prince
j'en suis la plus heureuse

Non, je suis ton Roi,
Alors embrasse-moi ma Reine ...

Christel ou Krikyl et KAVI HENDY Samedi 20 Août 2011

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
609 poèmes Liste
26426 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 21 août 2011 à 03:10
Modifié:  21 août 2011 à 03:13 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Je le verrais bien en pièce de théâtre, c'est un peu comme du Shakespeare..
Bravo pour la longueur de ce poème, ces doutes, ces tourments, cette attente , cet amour et cette fin heureuse.....J'ai bien apprécié
Amitiés à vous deux
ODE 3117

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1041
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0180] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.