Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 41
Invisible : 0
Total : 44
· Syrille · Luciole321 · Dukes
13219 membres inscrits

Montréal: 6 déc 20:13:15
Paris: 7 déc 02:13:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le bal aux prisonniers vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 19 août 2008 à 08:26 Citer vertical_align_bottom


Méfie-toi du poète ! Il voit entre les rêves…
Et connaît le parfum des secrets que tu tiens
Cachés au coin du cœur, sa plume sert de glaive,
Pour découper ton âme en lambeaux qu’il obtient.

Prends bien garde à l’aède, à sa lyre surtout !
Si liquide et trop douce, aux accords de narcose,
Dont le ton captivant lorsqu’il vibre partout,
Boit la féminité même la bouche close.

Défie-toi du rhapsode et de ses chants en or !
Détournant la raison par leur subtile transe,
Il usera ta foi jusqu’en perdre le nord,
Pour poser sur ta joue quelques larmes d’errance.

Tremble ! Aux pieds du félibre en sa danse torride
Survolant ton désert et son flot d’abandons,
D’un mirage d’argent te servira de guide
Vers un monde sans bleu parsemé de brandons.

Le versificateur n’est pas être sans risque !
La contrainte éludant il toise l’émotion,
Découvre ton point faible et sur un astérisque,
Tu deviens le pépin du fruit de sa passion.

L’un se dit libéré pour mieux te mettre en cage,
Émancipant les sons plus loin que l’horizon,
Lors, sur tes yeux celés : un hideux marécage,
Dans ton ventre perclus : un infime tison.

18/08/08

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
2599 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 19 août 2008 à 11:00 Citer vertical_align_bottom

Bonjour !
Se méfier du citharède, oui il faut savoir le faire en effet.
Ton poème est beau, précis et clair. J'aime beaucoup.
Didier

 
Amie plume


L'amitié, c'est la similitude des âmes (Alcuin)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
16 mai 2008
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 19 août 2008 à 11:08 Citer vertical_align_bottom

Wouaou !!! et bien quelle entrée, je crois que tu n'as pas pris la porte de service !
Bravo ami poète... très beau sur le fond et la forme. Mais je rejoins l'insoumise et Sam : je suis prisonnière volontaire...
A très bientôt de te lire je l'espère.
Amitié de Plume

  «Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.» Abbé Pierre
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 19 août 2008 à 11:23 Citer vertical_align_bottom

Tant pis, je laisserai mon âme être découpée.

Je me doutais que le premier texte posté serait beau, et je suis déçue, il est superbe.

Alors j'attends les prochains.

 
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
20 octobre 2020
  Publié: 19 août 2008 à 12:07 Citer vertical_align_bottom

Une belle et grande poésie,
Dont je ne partage pas tous les aspects,
Mais comme cela est si bien dit…Alors faut-il que je me méfie ?
Amitiés
JP

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 19 août 2008 à 14:50 Citer vertical_align_bottom

Re-Création : Oui, faire la part des choses, je suis d’accord. Mais c’est si tentant de se laisser rêver en vrai !
Merci.

L’insoumise : Peut-être te rappelle t’il une expérience douloureuse avec l’un de ceux-là ?
Bien sûr le libre arbitre autorise à se perdre si on le souhaite, tant que c’est en pleine conscience c’est « bien ».
C’est moi qui te remercie
(c’est en fait le dernier :-))

Didier : Je ne l’avais pas celui-là ! :-)
Je suis content qu’il en soit ainsi à tes yeux !
Merci

Amie Plume : Je ne savais pas qu’il y en avait une :-)
Oui, oui tant que c’est volontaire…
À bientôt
Merci

Eliawe : Simplement numéroté tes morceaux… Pour la reconstruction ça peut servir ! :-)
Pardon de te décevoir :-)))))
Merci

JPH21 : Si c’est le fond que tu ne partages pas, j’avoue que moi aussi… Enfin… Je ne me retrouve pas dans ces mots… Je veux dire… Ils n’ont pas un effet miroir… Mais ça existe ! non ? Et j’espère bien qu’il y en a d’autres, comme toi… Aussi !
Entre la sincérité et l’hypocrisie il n’y a que l’intention qui diffère, alors oui, méfie-toi ! Tout en restant ouvert… Le bénéfice du doute en somme :-)
Merci.

à bientôt sur vos mots...

 
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 20 août 2008 à 05:50 Citer vertical_align_bottom

C’est vrai que le poète voit souvent autrement, au-delà…Faut il se méfier ? En tout cas c’est une belle entrée. J’ai beaucoup aimé ce texte dont je ne partage pas forcément l’idée. Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 20 août 2008 à 13:10 Citer vertical_align_bottom

Bien sûr Athenea, c’est juste un clin d’œil… Ce n’est pas en réalité un texte très sérieux ! Je ne suis pas sérieux ! :-))))
Même si parfois le « poète » abuse un peu de ses capacités à s’exprimer.
J’apprécie cependant beaucoup que les commentaires soient orientés sur le fond et que la forme soit quasi négligée ! :-)
Merci.

 
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 21 août 2008 à 14:23 Citer vertical_align_bottom

Pour certains, je me prends trop au sérieux, pour d’autres non !
J’essaie de donner raison aux seconds, mais l’on peut penser comme les premiers…
Merci

Amitiés

 
syco
Impossible d'afficher l'image
à chacun son pet sent bon... (Rabelais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
31 commentaires
Membre depuis
30 juillet 2008
Dernière connexion
15 mars 2009
  Publié: 22 août 2008 à 05:44 Citer vertical_align_bottom

Pour ma part, j'ai toujours pensé que la création poètique avait quelque chose de périlleux, comme un sublime sacrilège : l'artiste touche à ce qu'il y a de plus sacré en chacun de nous, cette étincelle divine que lui seul sait manipuler... je peux donc comprendre cette magnifique mise en garde contre les rhapsode et autres versificateurs !
J'ai adoré ton premier poème.
syco

  Il y a des visages plus beaux que les masques qui les couvrent (J.J.R)
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19523 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 24 août 2008 à 04:46 Citer vertical_align_bottom

"Dont le ton captivant lorsqu’il vibre partout,
Boit la féminité même la bouche close."

J'ai bcp aimé, en particulier cette image dévorante d'absorption.

Au plaisir de te relire

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 24 août 2008 à 17:52 Citer vertical_align_bottom

Merci beaucoup Syco et Bestiole…
Des encouragements qui me vont droit au cœur :-)

 
J'oséphine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
1839 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2007
Dernière connexion
17 juin 2019
  Publié: 25 août 2008 à 14:15 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir bonjour ! (pardooon, j'avais trop envie ! )
J'ai grandement aimé boire tes paroles, me perdre dans tes vers, chant mélodieux, musique douce. J'ai tremblé. Mais pas de peur. Suis-je naïve ?

Belle entrée en scène, beau texte !

Roseds

  Nul n'est une île...
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 26 août 2008 à 18:07 Citer vertical_align_bottom

Tu as bien fait de succomber à ton envie !

Croire en la bienveillance de notre prochain n’est pas de la naïveté, je pense ! J’y vois surtout de la richesse intérieure…

Merci.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1631
Réponses: 13
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0295] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.