Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 86
Invisible : 0
Total : 86
13183 membres inscrits

Montréal: 3 déc 10:40:50
Paris: 3 déc 16:40:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Le café du poète Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 5 nov 2010 à 07:11 Citer     Aller en bas de page

La poésie à t elle un sens profond
Pour le poète et sa plume au matin ?

J’étiole mon café avec les doigts de ma clope.

C’est le moment où l’âme est la plus douce car la brume nous empêche de savoir que l’on ne sait rien.

Quelle agréable sensation que celle du froid chatouillant mes pieds nus ! Bientôt je n’aurais plus de raison de simuler du bonheur pour me mêler à la foule,
L’hiver me grisera les yeux.
Et je pourrais couvrir mon visage dans son manteau épais …

Je ressemblerai alors au cadre que j’étais – que je ne suis plus – que je ne veux plus être – dans lequel je chie abondamment tous les matins …

Oui l’hiver, le froid et sa monotone apparence m’ouvriront bientôt les portes lugubres du monde gris dans lequel le peuple est venu congeler son cerveau.

Mon café froid n’a soudain plus le même goût.

Le second a l’odeur d’aujourd’hui qui commence.

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 5 nov 2010 à 11:37 Citer     Aller en bas de page

pas besoin d'être cadre pour aimer les bons cigares ... et je prends très rarement le tgv (surtout le Paris Marseille) ... Mais j'ai bien aimé ta petite prose de passage ...

Et tu me sembles bien trop passionnés pour pouvoir nous quitter

A plus JPX

Mr B

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
608 poèmes Liste
26393 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 7 nov 2010 à 12:38 Citer     Aller en bas de page

C'est un " cas fait " de mots habiles , ne le réchauffez pas.
Pour les pieds nus , il faut porter des charentaises , c'est confortable , c'est chaud , ça donne envie de rester chez soi , et de ne pas avoir de regrets de ne pas sortir pour se mêler à ce monde de zombis
Amitiés ODE 3117
Mais il faut quand même sortir pour aller chercher son ravitaillement de café....Alors

  OM
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 10 nov 2010 à 09:58 Citer     Aller en bas de page

Nous vivons en ce lieu électronique chacun pour ces raisons Mr Px, et si la tienne est l'objectif de dérider un peu ce monde, libre à toi de l'entretenir ... Mais nous ne sommes pas un moule ...

Ma chère ode, mes charentaises sont toutes trouées et j'ai l'habitude de risquer tous les jours le petit rhume en marchant pieds nus sur mon lino ...

Mes amitiés à vous deux

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 11 nov 2010 à 05:49 Citer     Aller en bas de page

Dans ce cas, James, je veux bien admettre que tu fasses parti du moule génétique ...


Erasme disait : "«C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.» Donc oui, ne nous prenons pas au sérieux (tjs épris dans la grande moelle poétique tout de même) et déridons nous la nouille !!! Yeah !!!


Mais pourquoi plus ici qu'ailleurs ???

Et ne me répondez pas que la raison est liée à la prédominance de poèmes tristes dans ce lieu ... Cela est juste plus intime ... Pas moins réel ... Et nous restons tous des femmes et des hommes d'une grande ville ...

A plus
Mr B.

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 791
Réponses: 4

Page : [1]

État du vote : 0/13274

 

 
Cette page a été générée en [0,0190] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.