Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 21
Invisibles : 2
Total : 24
· Gylfi
13346 membres inscrits

Montréal: 20 jan 17:45:51
Paris: 20 jan 23:45:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: J'accuse.....pédophilie... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
betty-kristy


Si la vie m'a appris quelque chose , c'est qu'il faut aimer pour vivre et vivre pour aimer ,hors l'A
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
21 avril 2006
Dernière connexion
1er mars 2011
  Publié: 13 mars 2008 à 17:06
Modifié:  13 mars 2008 à 17:09 par (...)
Citer     Aller en bas de page

J’ACCUSE……….PEDOPHILIE






« Confession intimiste par bribes révélée
« Tout en délicatesse, non-dit mais suggéré »
Voilà vos commentaires sur mes textes feutrés
Jamais je n’exagère, ne dégaine l’épée
De quoi avez-vous peur ? Pourquoi vous détourner ?
Lâches . Je suis gladiateur , vous n’êtes que des minets.


« On a compris, c’est bon, cachez donc ce blanc sein »
Vous ne pourriez le voir ? Je m’en vais l’exhiber
Violer votre pudeur, forcer votre intérêt
Pour qu’envahis d’horreur, enfin, vous hurliiez
Montrant du doigt l’ignoble, accusé d’infamie
Affichant votre opprobre à grands traits, à grands cris
Que le poids du non dit s’effiloche, enfin

Monsieur mon géniteur a nom Pédophilie
Et sa femme perverse, ma mère, Ignominie

  Betty-Kristy
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3771 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 mars 2008 à 18:20 Citer     Aller en bas de page

Ça me paraît évidant que le lien existe...

C'est dur, très dur de s'en remettre si toutefois c'est possible...

  Carpe diem...
betty-kristy


Si la vie m'a appris quelque chose , c'est qu'il faut aimer pour vivre et vivre pour aimer ,hors l'A
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
21 avril 2006
Dernière connexion
1er mars 2011
  Publié: 14 mars 2008 à 15:57 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous. Pour ma part, je n'ai JAMAIS pu m'en remettre et tant d'autres croisés au cours de ma vie sont restés aussi sinistrés que moi....Parce qu'il y a pire encore que cette barbarie, c'est la quasi complicité ambiante. J'exagère ? Croyez-vous? Comment appelez vous le fait qu'on ne puisse parler qu'à mots couverts, uniquement suggérer mais pas DIRE. Qu'il faille en parler ....Sans rien en dire, à voix basse. Pour guérir, il faut percer l'abscès, accuser et RECONNAITRE que cela est arrivé , que la victime est victime et le coupable ignoble. Montrer du doigt. Hurler.
Pour que cela cesse, il faut avoir les tripes de prendre ces maux à bras le corps ....
Voilà ce que je voulais dénoncer. Lui, mon père et elle qui n' toujours su qu'être sa complice quand elle lui fournissait des alibis mensongers pour qu'il n'ait pas à répondre de ses actes. Combien d'enfants a t'il violé, ce monstre ? Je ne le saurais probablement jamais. Mais il est libre, là, dehors, et guette les enfants innocents. Il est vieux ? Oui. Ainsi personne ne le croira aussi dangereux. C'est un atout de plus.
Ecoeurée, je vais vômir.
Marie

  Betty-Kristy
betty-kristy


Si la vie m'a appris quelque chose , c'est qu'il faut aimer pour vivre et vivre pour aimer ,hors l'A
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
21 avril 2006
Dernière connexion
1er mars 2011
  Publié: 19 avr 2010 à 08:42 Citer     Aller en bas de page

Ben, vous savez quoi, tous et toutes???????

LA BETE EST MORTE..................

ET MOI JE SUIS LIBEREE, enfin, légère, en paix

  Betty-Kristy
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1992
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0227] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.